bercement

 

définitions

bercement ​​​ nom masculin

Action de bercer ; mouvement de balancement.
 

synonymes

bercement nom masculin

balancement, oscillation, va-et-vient

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il connaissait cette force, il l'endormit d'un bercement sans fin de paroles, lui contant des histoires imbéciles.Émile Zola (1840-1902)
Ce roulis, ce tangage monotones semblaient du reste n'être plus que le bercement qui alourdissait le sommeil du wagon entier.Émile Zola (1840-1902)
Le bercement souple de la calèche était une hésitation de plus qui l'empêchait de formuler son envie.Émile Zola (1840-1902)
Je secouai la tête, comme si ce terme mettait une lueur dans mon esprit, et je retombai dans le bercement de ma terreur vague.Louis Ulbach (1822-1889)
Un moment, la jeune femme resta pelotonnée, retrouvant la chaleur de son coin, s'abandonnant au bercement voluptueux de toutes ces roues qui tournaient devant elle.Émile Zola (1840-1902)
Georgette ne les entendait pas, et les ondulations de sa voix semblaient moduler le bercement d'un rêve.Victor Hugo (1802-1885)
Et le jeune prêtre, tombé à une profonde rêverie, n'entendait plus le cantique que comme un bercement ralenti de houle.Émile Zola (1840-1902)
Puis, pendant que la valse allait et venait dans un bercement sans fin, il donna des explications.Émile Zola (1840-1902)
Pas un bruit, pas un chant, pas une plainte, sauf le frémissement léger des tiges de foin sec qui s'emmêlaient dans leur bercement.Pamphile Le May (1837-1918)
Alors il imprimait à son allure un mouvement de bercement ; elle s'apaisait et se taisait.Victor Hugo (1802-1885)
Alors, elle s'abandonna dans son coin, elle écouta les paroles sans fin du vieux marchand de parapluies, au long bercement mélancolique de la voiture.Émile Zola (1840-1902)
L'ouïe n'est pas oubliée dans ce bercement général, et les craquements de la sève, la voix de toutes les plantes se confondent dans le susurrement des milliers d'insectes.Félix Nadar (1820-1910)
Pas un des pèlerins, pas un des malades n'avait bougé, dans le rude bercement qui les emportait.Émile Zola (1840-1902)
Le sérieux de la forêt les gagnait, et ils avaient des heures de silence où, se laissant aller au bercement des ressorts, ils demeuraient comme engourdis dans une ivresse tranquille.Gustave Flaubert (1821-1880)
L'accordéon nasillard et monotone, avec ses renflements faciles et ses interminables reprises, convient bien à l'espèce de bercement que les moujiks cherchent dans la musique.Jules Legras (1866-1939)
L'arbre les mettait dans un aveuglement d'amour tel, que la clairière disparaissait, immense, royale, n'ayant plus qu'un bercement d'odeur.Émile Zola (1840-1902)
Pendant des heures, elle aurait pu coudre, il serait resté là, à entendre le langage de l'aiguille, ce bercement qui ramenait en eux le même mot, sans les lasser jamais.Émile Zola (1840-1902)
On souriait, on chuchotait, l'air amusé, sans colère, au milieu de l'odeur grisante des corsages, dans le bercement lointain de l'orchestre.Émile Zola (1840-1902)
Le bercement de la voiture engourdit sa pensée, la détacha des choses ambiantes dans un envolement lointain.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
C'était la grande souffrance, les nuits mauvaises, la fatigue amassée, une somnolence invincible au bercement du cheval.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020