blessant

 

définitions

blessant ​​​ , blessante ​​​ adjectif

Qui blesse, offense. ➙ désobligeant. Des paroles blessantes.
 

synonymes

blessant, blessante adjectif

désobligeant, injurieux, mortifiant, offensant, vexant

parole blessante

pique, pointe, fion (familier, région., Québec, Suisse)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Est-ce en la blessant encore qu'on peut espérer d'empêcher ces gens de faire ce qui nous est essentiel d'éviter ?Albert Vandal (1853-1910)
Croyez-moi, le paysan remarque et sent par instinct ce qui est blessant pour lui et ne vous confond jamais avec ce qu'il appelle un homme commun.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Il reconnaissait quelques-uns d'entre eux ; il distinguait leur large sourire blessant, cette vigueur et cette turbulence.Maurice Barrès (1862-1923)
Je lui ai conseillé hier de te mettre dans un hospice, sois tranquille, dans un établissement convenable, cela n'aura rien de blessant ; je crois qu'elle s'y décidera.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Mais les figures n'exprimaient pas d'autre sentiment que la curiosité – une curiosité décente qui n'avait rien de blessant pour celui qui en était l'objet.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Si je vous ai dit quelque chose de blessant, je le regrette sincèrement et je vous fais toutes mes excuses...Arnould Galopin (1863-1934)
Ce n'est pas ce qu'il y a de vulgaire, mais ce qu'il y a de plus noble en moi qui se soulève en face de cet orgueil blessant.Charles Wagner (1852-1918)
L'ange avait un mari, qu'il fallut faire sur-le-champ grand officier de la couronne, en blessant toute la cour.Jules Michelet (1798-1874)
Cela ne m'avait point blessé, quoique ce fût blessant, dans l'idée de ma sœur la marquise.Paul Féval (1816-1887)
Elle mit de la finesse dans la manière de la rendre, et ne s'en tira qu'en blessant le bon sens.Joseph Fiévée (1767-1839)
Au contraire, s'il lit ce récit, qu'il reçoive ici l'expression de mes remercîments pour l'heureuse révolution qu'il a si promptement opérée en moi, en blessant au vif mon amour-propre.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Je ne vous ai rien fait de blessant ; si je l'ai fait, je vous en demande pardon ; mais il ne faut pas abuser de moi.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Vraiment à la vérité blessante on fera l'honneur de ne pas la traiter plus mal que le mensonge blessant ?Charles Péguy (1873-1914)
Clément, qui n'était qu'à quelques pas, eut un mot blessant qui fit brusquement fermer la bouche et détourner les yeux.Marguerite Audoux (1863-1937)
Elle aussi le traitait comme un enfant, et c'était à force de tendresse qu'elle arrivait au même résultat blessant que son mari.George Sand (1804-1876)
Comme elle se sentait moins jeune que lui, pour l'empêcher de s'en apercevoir elle l'accabla de son dédain, d'une espèce de pitié vague, d'un regret de mésalliance inexprimé et blessant.Alphonse Daudet (1840-1897)
Il devint blessant ; il prit de la colère en s'efforçant de rire et de dénigrer.George Sand (1804-1876)
Son gouvernement avait été à la fois malhabile et vexatoire, faible et violent, blessant les consciences et inquiétant les intérêts.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Bartholoméo regarda fixement ces hommes, dont les figures froidement compassées avaient quelque chose de blessant pour des âmes aussi passionnées que l'étaient celles des trois principaux acteurs de cette scène.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il semblait que ce fût oublier trop facilement un passé blessant, et que le souci de la dignité nationale exigeât un peu plus de ressentiment, de bouderie menaçante.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Afficher toutRéduire
Les mots croisés du Robert Les mots du bord de mer Les mots du bord de mer

Laissez-vous bercer par le bruit des vagues avec cette grille de mots croisés estivale !

17/07/2020