bonde

 

définitions

bonde ​​​ nom féminin

Ouverture de fond, destinée à vider l'eau d'un réservoir, d'une baignoire…
Le système de fermeture. Lâcher, lever la bonde, l'ouvrir pour faire écouler l'eau.
Trou percé dans un tonneau (pour le remplir ou le vider).

bondé ​​​ , bondée ​​​ adjectif

(espace clos) Qui contient le maximum de personnes. ➙ comble, plein. Trains bondés.
 

synonymes

bonde nom féminin

bouchon, bondon, tampon

bondé, bondée adjectif

plein (à craquer), comble, archiplein (familier), bourré (familier), plein comme un œuf (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « bonde »

On ferme, avec la bonde, et on agite dans tous les sens pour faire dissoudre le gaz sulfureux dans le vin.Joseph Audibert (1854-1921)
Les tonneaux de quatre ans lâchaient leur bonde.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Par la route qu'elle avait prise et qui menait à la bonde de l'étang, elle pouvait gagner l'autre rive sans passer le pont du moulin.Paul Féval (1816-1887)
Un petit coup seulement sur la bonde, et je vais déborder ?Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Par degré, à chaque vendange, je prolongeai l'intervalle entre le jour d'entonnement du moût, et le jour du remplissage jusqu'à la bonde.Ernest Michel (1837-1896)
La bouche ouverte, il exhalait cette odeur d'alcool des vieux tonneaux d'eau-de-vie, dont on a enlevé la bonde.Émile Zola (1840-1902)
J'en vis un qui buvait, bouche collée à la bonde, jusqu'à ce qu'il s'écroulât, les quatre fers en l'air, sous le rouge pissat.Romain Rolland (1866-1944)
Longtemps contenue et d'autant plus exubérante, la gaieté bretonne, comme un cidre pétillant, lâchait sa bonde et giclait au grand soleil.Charles le Goffic (1863-1932)
Le dernier foudre, en allant toujours sur votre gauche, masque une porte voûtée dont la clé est pendue à un clou à l'intérieur du tonneau, immédiatement au-dessous de la bonde.Paul Féval (1816-1887)
Dès lors, la bonde était lâchée, il parla, il parla, il parla encore.Émile Zola (1840-1902)
En bonde, traduction libre du in bond anglais (en transit).Alphonse Allais (1854-1905)
Pour en finir, le jour commençait à blanchir et le piétinement qui meffrayait sétant éloigné un peu, je veux, tout doucement, épier par la bonde, et que vois-je ?Frédéric Mistral (1830-1914)
On laisse durant deux ou trois jours, suivant la bonne qualité des vins qu'on a fabriqués, le bouchon posé simplement sur le trou de la bonde.Joseph Audibert (1854-1921)
Je voulais chercher la bonde, la retirer bien vite, et boire ; je ne pouvais avoir d'autre intention.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Alors, prenant le petit gobelet sur la bonde, ils se rafraîchissaient d'un verre de cet excellent vin, et se remettaient ensuite à l'ouvrage.Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Le bonde est un arbre gros et touffu, de sept ou huit brasses de tour.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Quand le vin de raisins secs vient d'être décuvé et qu'il repose dans les tonneaux, il faut bien se garder de les remplir et de fermer complètement la bonde.Joseph Audibert (1854-1921)
Un homme introduit sa langue par la bonde d'un tonneau, comme pour le humer tout entier.Champfleury (1821-1889)
Pour que le tonneau soit en bon état de conserve, il est nécessaire que le bouchon de la bonde soit toujours humecté par le vin.Joseph Audibert (1854-1921)
Il était tait des douves d'un vieux tonneau, celle de la bonde nous présentait son ouverture tout enflammée.Denis Diderot (1713-1784)
Afficher toutRéduire

Exemples de « bondé »

Le fourgon de tête se trouvait bondé de bagages, car le train, très chargé, amenait tout un arrivage de voyageurs, débarqués la veille d'un paquebot.Émile Zola (1840-1902)
Le quai, comme toujours, est bondé de monde.Pierre Loti (1850-1923)
Il me fit grimper par un petit bout de chemin dans un champ entouré d'un vaste carré de grands arbres, et bondé d'une odeur de foin coupé.Henri Barbusse (1873-1935)
Bien longtemps avant l'heure fixée pour l'ouverture de l'audience, tout est plein, comble, bondé.Émile Gaboriau (1832-1873)
Le hasard rapprocha leurs tables et, un beau soir, que le café était bondé, il n'y eut qu'une table pour eux deux – accident qui s'établit dès le lendemain en habitude.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Ce théâtre était bondé d'enfants assistant à diverses activités scolaires quelques jours plus tôt.Europarl
Il nous fallait bien pourtant prendre le dernier, un train bondé et bruyant, lancé vers la ville dont l'éclairage à l'arrivée nous surprenait et nous éblouissait.Marguerite Audoux (1863-1937)
Il traversa le salon sans paraître remarquer personne, un secrétaire le suivait, portant un grand sac de laine noire bondé de nombreux papiers.Jacques Fernay (1849-?)
Je suis à cette heure le commandant sur la passerelle, l'aiguilleur qui, pour sauver un train bondé d'existences humaines, le dirige sur la voie où joue son enfant.Daniel Lesueur (1854-1921)
Arrivé un peu en retard, je trouvai le train à peu près bondé.Alphonse Allais (1854-1905)
Le bissac bondé de marrons fut attaché sur la bourrique et nous redescendîmes vers le moulin.Eugène Le Roy (1836-1907)
De nouveau, après la bousculade de la gare, ils se trouvèrent assis dans un compartiment bondé.Aimery de Comminges (1862-1925)
Avec 70 000 personnes, le stade est bondé, et tous les regards sont rivés sur le terrain et sur les joueurs.Europarl
Les tiroirs vidés, les confidences anéanties, restait devant elle un grand buvard à fermoir d'or, qui était bondé de cahiers écrits en français...Pierre Loti (1850-1923)
Il est bondé de monde, gens du peuple ou de la campagne, assis à tout touche.Pierre Loti (1850-1923)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BONDE » s. f.

Grande pale ou piece de bois qui sert à boucher la rigole qu'on laisse dans la chaussée d'un estang pour en faire escouler les eaux quand on le veut pescher. Elle se leve avec une vis, ou des leviers.
 
On dit figurément, Lascher la bonde à ses soûpirs, à ses larmes, & à ses passions, pour dire, les laisser couler, ou agir en pleine liberté.
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020