bouchon

 

définitions

bouchon ​​​ nom masculin

vieux Poignée de paille tordue (pour frotter, nettoyer ➙ bouchonner).
Cabaret, petit restaurant. Les bouchons lyonnais.
vieilli Terme d'affection. Mon petit bouchon.
Pièce qui sert à boucher, fermer les bouteilles, flacons. Le bouchon d'une carafe.
spécialement Pièce cylindrique de liège obturant les bouteilles. Ce vin sent le bouchon (➙ bouchonné).
Flotteur de ligne de pêche (qui permet de surveiller le fil).
Pièce cylindrique vissée, servant à boucher (flacons, tubes…).
Bouchons d'oreille : petits cônes de mousse ou boules de cire que l'on place dans les oreilles pour s'isoler du bruit.
au figuré Ce qui bouche accidentellement un conduit, un passage.
Encombrement qui arrête ou ralentit fortement la circulation. ➙ embouteillage.
Ancien jeu où on lançait des bouchons de liège. —  locution Envoyer, pousser le bouchon un peu loin : exagérer.
 

synonymes

bouchon nom masculin

tampon, capuchon, tapon (vieilli), [Nautisme] tape, [de tonneau] bonde

embouteillage, encombrement, retenue, congestion (Québec)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ayant mis pied à terre à une centaine de pas du bouchon, il entra dans une maison où il resta près d'une demi-heure.Michel Zévaco (1860-1918)
On se lançait de loin une orange, un bouchon ; on quittait sa place pour causer avec quelqu'un.Gustave Flaubert (1821-1880)
Le cabaret, c'est la cave de ceux qui n'en ont point, et la cave de ceux qui en ont une, ce n'est autre chose qu'un cabaret sans bouchon.Claude Tillier (1801-1844)
On lutte bien toutes les jointures, après quoi on introduit l'acide sulfurique dans la cornue par la tubulure, & on la referme aussitôt avec son bouchon de cristal.Antoine Lavoisier (1743-1794)
C'est la raison pour laquelle le deuxième amendement aborde toute la problématique des bouchons mal replacés et parfois, de l'absence pure et simple de bouchon.Europarl
On place facilement ce thermomètre dans un bouchon de bouteille qui le maintient à la cuve.Joseph Audibert (1854-1921)
De joie elle faillit glisser des mains de celui qui la tenait ; dans son émoi elle s'aperçut à peine qu'on lui enlevait son bouchon et qu'on la vidait.Hans Christian Andersen (1805-1875)
À table, – nous ne nous rencontrions jamais que là, – elle regardait plus le bouchon de la carafe ou le sucrier que ma personne...Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
Elle avait tiré de sa poche un petit flacon de cristal, fermé par un bouchon à l'émeri.Jules Lermina (1839-1915)
J'ai soin que tous les morceaux de liége qui doivent composer l'intérieur d'un gros bouchon soient sans défaut et ajustés du bon sens, au moyen d'une râpe fine.Nicolas Appert (1749-1841)
C'est un joli petit bouchon qui nous réjouit fort ; cela n'aura vingt ans que dans six ans d'ici.Madame de Sévigné (1626-1696)
Mais, moi, je n'entends pas de cette oreille-là ; je leur fais payer un droit de bouchon de dix sous par bouteille introduite dans mon établissement.Alphonse Allais (1854-1905)
L'oreillette disparut au fond d'un puits salé, et j'ignore les détails de la perte du bouchon.Charles Des Écores (1852-1905)
Comme il jouait au bouchon supérieurement et qu'il trichait mieux encore aux cartes, il cachait de l'argent partout.Paul Féval (1816-1887)
Prenant ensuite, dans son sac à médecine, un morceau de fil de laiton, il le roula on forme de tire-bouchon autour d'une aiguille.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il se tut, soupira une fois, et se tourna en tire-bouchon pour dormir au fond de son trou, dans la neige.Raymond Auzias-Turenne (1861-1940)
En venant ici, j'ai vu des marmots qui jouaient au bouchon avec des écus de six livres !Paul Féval (1816-1887)
Il s'avança au milieu du salon et, après s'être incliné devant les joyeux battements de mains avec lesquels il fut accueilli, il demanda une bouteille vide et un tire-bouchon.Jules Moinaux (1815-1895)
Heureusement elle se rappela que sa mère avait fait de l'eau de groseille sans sucre ; elle en prit une petite bouteille ; mais elle n'avait pas de tire-bouchon pour l'ouvrir.Zulma Carraud (1796-1889)
Il n'y a que le nez qui compte ; il me cuit comme tout et il flambe comme un bouchon de carafe.Jules Vallès (1832-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BOUCHON » s. m.

Ce qui sert à boucher quelque chose. Les bouchons de liege d'Angleterre, ou de verre, bouchent fort juste, & empêchent que les esprits les plus subtils ne s'exhalent.
 
BOUCHON, se dit aussi de plusieurs morceaux de foin ou de paille tortillés, avec quoy on pense un cheval, & on le frotte aprés l'avoir estrillé.
 
BOUCHON DE TAVERNE, est un signe qu'on met à une maison pour montrer qu'on y vend du vin à pot. Il est fait de lierre, de houx, de cyprés, & quelquefois d'un chou. Les Taverniers payent un droit de bouchon.
 
BOUCHON, en termes de Jardinage, se dit du lieu où se forment les chenilles, & où elles se conservent pendant l'hiver.
 
BOUCHON, se dit aussi de ce qui est ramassé, foupi, frippé. Il a mis tout son linge, ses habits en un bouchon. il s'est mis en un bouchon pour se cacher dans ce trou.
 
BOUCHON, est aussi un nom de cageollerie qu'on donne aux petits enfants, aux jeunes filles de basse condition. Mon petit coeur, mon petit bouchon.
 
On dit proverbialement, qu'à bon vin il ne faut point de bouchon, pour dire, qu'une maison où il y a de bonne marchandise est bientost achalandée.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive

Difficile d’échapper aux polémiques sur « l’écriture inclusive » qualifiée tour à tour de « péril mortel », de « procédé à visée totalitaire », de « négationnisme vertueux »…

27/01/2021