bonhomme

définitions

bonhomme ​​​ , pluriel bonshommes ​​​ nom masculin et adjectif

nom masculin
familier Homme, monsieur. ➙ familier mec, type. Un drôle de bonhomme.
Jeune garçon (souvent petit bonhomme). Ce petit bonhomme a déjà cinq ans. —  appellatif Alors bonhomme !, mon bonhomme !
Figure humaine dessinée ou façonnée grossièrement. Bonhomme de neige.
locution Aller son petit bonhomme de chemin : poursuivre ses entreprises sans hâte, sans bruit, mais sûrement.
adjectif (pluriel bonhommes). Qui a de la bonhomie.

synonymes

bonhomme

nom masculin

homme, individu, monsieur, mec (familier), type (familier), zèbre (familier), zigoto (familier), zigue (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En tout cas, ne vous trompez pas sur notre bonhomme, qui est beaucoup plus fort que vous ne croyez, si l'on compare son point de départ à son point d'arrivée.Hector Malot (1830-1907)
Or, je ne connais pas d'être plus ennuyeux que ce bonhomme avec ses trois ou quatre phrases banales, ses redites stupides et son sourire hébété.George Sand (1804-1876)
Sa mère la regardait en dessous, avec complaisance, tandis que le bonhomme paraissait peu content.Philippe Aubert de Gaspé (1814-1841)
Et, comme le bonhomme n'était pas méchant, il avait accueilli convenablement le retour de l'ingrat, comme il disait.Michel Zévaco (1860-1918)
Jadis, quand j'étais dans les affaires, j'achetai une femme solide, bien tournée, fort habile ; elle avait un petit bonhomme malingre, souffreteux, bossu, contrefait.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
C'est le plus vif désir et la plus chère espérance de ton vieux bonhomme de père qui t'aime et qui t'attend les bras ouverts.Edmond About (1828-1885)
Pendant la nuit, les idées du bonhomme avaient pris un autre cours : de là, sa clémence.Honoré de Balzac (1799-1850)
Je suis venu ici aujourd'hui, monsieur, avec la pensée que le bonhomme était bien disposé...Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
C'est une des idées du vieux bonhomme, de laisser la nature agir en tout à sa guise.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
On ne s'est aperçu de ce petit manège qu'au bout d'un assez long temps ; alors, pour étouffer l'affaire, le bonhomme, de gardien, est passé pensionnaire, et voilà tout.Louis Pergaud (1882-1915)
Un petit vent frais agitait les feuilles de la vigne qui encadrait la fenêtre et jouait avec les rares cheveux blancs du bonhomme.George Sand (1804-1876)
Voilà ce qui fait que le bonhomme, que nous appelions papa, a levé le pied un bon matin pour aller rejoindre, disait-il, la mère que nous n'avons jamais connue.Charles Deguise (1827-1884)
Ces paroles furent un coup de foudre pour le bonhomme, qui n'était pas aussi fort en législation qu'il pouvait l'être en commerce.Honoré de Balzac (1799-1850)
Le bonhomme n'eut pas le courage de répondre ; d'un geste embarrassé, il montra le ciel.Pierre Sales (1854-1914)
Figurez-vous que, depuis que le vieux bonhomme n'est plus là, le traban est devenu insupportable.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
C'était un bonhomme long, maigre, jaune de teint et de cheveux ; il avait la figure plate, le regard insignifiant, le sourire déteint.Paul Féval (1816-1887)
Et puis là, franchement, est-ce que si mon pauvre bonhomme de père était encore de ce monde, il ne vous casserait pas les reins, ô !Hector Malot (1830-1907)
Et vingt autres folies que le bonhomme traita de billevesées des qu'il se fut bien assuré que son fils n'avait pas attrapé de coup de soleil dans la journée.George Sand (1804-1876)
Le forgeron avait le côté gauche de la tête un peu bossue, mais il avait toujours son sourire bonhomme et pourtant menaçant.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Quand l'empereur passa devant lui, ce bonhomme brûlait un volume dans une marmite pour chauffer ses vieilles mains.Anatole France (1844-1924)
Afficher toutRéduire
Drôles d'expressions Être fleur bleue Être fleur bleue

Pourquoi est-on « fleur bleue » quand on lit des romans à l’eau de rose ?

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 15/09/2021