Pluriel des composés

L'usage fluctue énormément mais de façon générale, la présence de la marque du pluriel dépend de la catégorie grammaticale et du sens des constituants du composé : les noms et les adjectifs portent la marque du pluriel lorsque le sens l'impose tandis que les préfixes, les prépositions et les éléments verbaux restent invariables.

Composés soudés

Les composés dits soudés, c'est-à-dire dont les constituants sont collés, se comportent comme des mots simples. La marque du pluriel est en fin de mot :
un millefeuille → des millefeuilles
un portemanteau → des portemanteaux
Dans les mots ci-dessous, on trouve la marque du pluriel sur les deux composants :
un bonhomme → des bonshommes
un gentilhomme → des gentilshommes
mademoiselle → mesdemoiselles
madame → mesdames
monsieur → messieurs
monseigneur → messeigneurs

Composés libres

Pour les composés dits libres, c'est-à-dire dont les éléments ne sont ni soudés, ni reliés par un trait d'union, l'accord se fait selon les règles syntaxiques habituelles ; seuls les adjectifs et les noms portent la marque du pluriel :
un compte rendu → des comptes rendus
un dé à coudre → des dés à coudre
Les noms introduits par une préposition ne varient pas :
une pomme de terre → des pommes de terre
une pince à linge → des pinces à linge

Composés à trait d'union

En règle générale, dans les composés à trait d'union, seuls les noms et les adjectifs prennent la marque du pluriel :
un oiseau-mouche → des oiseaux-mouches
un garçon sourd-muet → des garçons sourds-muets
mon grand-père → mes grands-pères
Les noms précédés d'une préposition ne varient pas :
un chef-d'œuvre → des chefs-d'œuvre
un arc-en-ciel → des arcs-en-ciel
Dans les mots composés de deux adjectifs, il arrive que le premier adjectif soit invariable :
grand-ducal → grand-ducaux
extrême-oriental → extrême-orientaux
C'est notamment le cas lorsque cet adjectif est employé adverbialement (il modifie alors le sens du second adjectif) :
un nouveau-né → des nouveau-nés
Nu est invariable dans les expressions nu-pieds, nu-tête.
Les formes verbales, les prépositions et les préfixes (y compris les préfixes géographiques) restent invariables :
un couvre-lit → des couvre-lits
un avant-poste → des avant-postes
un accord franco-allemand → des accords franco-allemands
un Sud-Africain, des Sud-Africains
un anti-inflammatoire → des anti-inflammatoires
une demi-journée → trois demi-journées
la mi-temps → des mi-temps
une région semi-aride → des régions semi-arides
Toutefois, le sens l'emporte parfois sur la catégorie grammaticale :
un abat-jour → des abat-jour (car un abat-jour rabat le jour et non les jours)
un sèche-cheveux → des sèche-cheveux (car un sèche-cheveux ne sèche jamais qu'un seul cheveu)
un timbre-poste → des timbres-poste (des timbres de la poste)
Les Rectifications de l'orthographe de 1990 préconisent que tous les noms composés à trait d'union, formés soit d'une forme verbale et d'un nom, soit d'une préposition et d'un nom, prennent la marque du pluriel au second élément, seulement et toujours lorsqu'ils sont au pluriel :
un avant-goût → des avant-goûts
une contre-allée → des contre-allées
un essuie-main → des essuie-mains
un abat-jour → des abat-jours
un sèche-cheveu → des sèche-cheveux
Seules exceptions : les quelques composés qui comportent un article (trompe-l'œil) ou dont le second élément commence par une majuscule (prie-Dieu) restent invariables. Par ailleurs, ces Rectifications recommandent la soudure de nombreux mots composés, ce qui permet de généraliser la formation du pluriel en ‑s :
un arc-boutant → un arcboutant, des arcboutants
un pousse-pousse → un poussepousse, des poussepousses
un haut-parleur → un hautparleur, des hautparleurs
Cette règle simple a ses détracteurs, qui mettent en avant qu'elle fait perdre de vue le sens du composé au profit d'un pluriel purement grammatical. Ainsi un sèche-cheveu ne sèche pas qu'un seul cheveu : un abat-jour rabat le jour et non des jours.
Pour des raisons d'euphonie, il arrive que la liaison avec le s à l'intérieur du mot ne se fasse pas :
un arc-en-ciel → des arcs-en-ciel [aʀkɑ̃sjɛl]
Grammaire
Classes grammaticales
Accords
Orthographe
Le mot du jour Fenêtre Fenêtre

Une pièce aveugle est une chambre sans fenêtre. À en croire ces mots, une fenêtre serait donc un œil ouvert sur le monde.

Aurore Vincenti 21/04/2020