bouger

 

définitions

bouger ​​​ verbe

verbe intransitif
Faire un mouvement. ➙ remuer. —  Se déplacer. Je ne bouge pas de chez moi, je ne sors pas.
familier Changer. Les prix n'ont pas bougé.
(groupe de personnes) S'agiter sous l'effet du mécontentement. ➙ se soulever.
verbe transitif familier Remuer, déplacer. Bouger un meuble. —  pronominal Bouge-toi de là.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je bouge

tu bouges

il bouge / elle bouge

nous bougeons

vous bougez

ils bougent / elles bougent

imparfait

je bougeais

tu bougeais

il bougeait / elle bougeait

nous bougions

vous bougiez

ils bougeaient / elles bougeaient

passé simple

je bougeai

tu bougeas

il bougea / elle bougea

nous bougeâmes

vous bougeâtes

ils bougèrent / elles bougèrent

futur simple

je bougerai

tu bougeras

il bougera / elle bougera

nous bougerons

vous bougerez

ils bougeront / elles bougeront

 

synonymes

bouger

verbe intransitif

remuer, s'agiter, gigoter, ne pas rester, ne pas tenir en place, bouléguer (région.), avoir la bougeotte (familier)

se déplacer, se mouvoir, aller et venir

branler, osciller

broncher, ciller, protester, réagir

changer, avancer, évoluer, se modifier, progresser, aller de l'avant

verbe transitif

déplacer, déranger

se bouger verbe pronominal

[familier] s'activer, agir, se démener, se donner du mal, de la peine, se remuer (familier), s'arracher (familier), ne pas rester les deux pieds dans le même sabot (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je leur avais dit que je ne rentrerais pas avant le matin, et je leur avais donné l'ordre formel de ne pas bouger de la maison.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Il resta un moment sans bouger, ses gros poings crispés, sa bouche tuméfiée de colère.Alphonse Daudet (1840-1897)
Les choses commençant à bouger, on note une augmentation du nombre d'accidents provoqués par des mines terrestres.Europarl
Puisque vous connaissez la quinine, elle me donnera l'ordre de ne pas bouger, une fois, dix fois, vingt fois.Marcel Proust (1871-1922)
Je ne suis que trop rendu, répondit l'homme à terre, puisque je ne saurais bouger, et que je crois avoir une jambe cassée.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Si j'étais seule, je ne songerais pas seulement à bouger : on tient si peu à la vie dans de tels désastres !George Sand (1804-1876)
Simplement, je crois qu’on peut bouger, améliorer jour après jour la vie de chaque individu et, pour ça, on a besoin de vous.Europarl
Pendant quelques minutes, sans bouger de sa place, il continua à examiner minutieusement le dessin.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Ce personnage remuait continuellement les pieds sans presque bouger de place et conservait toujours un air sérieux en dansant.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Il en resta stupéfait et me regarda, sans bouger de sa place, avec des gros yeux.Alphonse Daudet (1840-1897)
Ici, on a fait beaucoup d'intimidation injuste et inutile, selon moi ; car je suis presque certaine que personne ne voulait bouger.George Sand (1804-1876)
Plus de mouvement signifie pour moi que les choses doivent commencer à bouger dans le domaine des taxes également !Europarl
La deuxième raison de notre demande visait bien entendu à faire bouger les choses en ce qui concerne les plans de réforme.Europarl
Il ne suffira plus de dire que tout est dans tout pour éviter de bouger.Europarl
La prochaine étape sera les référendums dans les pays nordiques et là les choses risquent de bouger.Europarl
Je voudrais tellement que les patients et les professionnels de la santé puissent unir leurs forces pour faire bouger les choses aussi efficacement qu'en sont capables les agriculteurs.Europarl
En même temps, il se mettait hors d'atteinte en lui livrant un passage, par une simple flexion du buste, sans bouger les pieds.Michel Zévaco (1860-1918)
Cependant, pendant qu'elle regardait les autres, d'autres la regardaient ; elle entendait les hommes lui prodiguer les éloges à demi-voix, et se serait bien gardée de bouger qu'ils n'eussent fini.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Elle resta devant lui, sans bouger, comme si elle craignait de rencontrer son regard, mais sa douleur exaltée devint muette.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Comme il était minuit, – je lui permis de rester, et le lendemain, il n'y eut pas moyen de la faire bouger.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BOUGER » v. n.

Se remuer, changer de lieu. Il ne s'employe gueres qu'avec la negative. On dit par civilité à ceux qui se levent pour vous faire honneur, & pour vous donner leur place, Monsieur, ne bougez, ne vous bougez pas. on commande à une sentinelle de ne bouger pas du poste où on la met. cette horloge est arrestée, il y a long-temps que l'aiguille ne bouge d'un lieu.
 
BOUGER, signifie aussi, Demeurer en un lieu, ou y estre assidu. Ce badaut n'a jamais bougé de Paris. ce poltron n'a jamais bougé du coin de son feu. ce desbauché ne bouge du cabaret.
 
On dit proverbialement, Ce sont des commandements de Mr. de B.... quand il commande personne ne bouge.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019