briguer

 

définitions

briguer ​​​ verbe transitif

vieux Tenter d'obtenir par brigue.
littéraire Rechercher avec ardeur. ➙ ambitionner, convoiter. Briguer un poste.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je brigue

tu brigues

il brigue / elle brigue

nous briguons

vous briguez

ils briguent / elles briguent

imparfait

je briguais

tu briguais

il briguait / elle briguait

nous briguions

vous briguiez

ils briguaient / elles briguaient

passé simple

je briguai

tu briguas

il brigua / elle brigua

nous briguâmes

vous briguâtes

ils briguèrent / elles briguèrent

futur simple

je briguerai

tu brigueras

il briguera / elle briguera

nous briguerons

vous briguerez

ils brigueront / elles brigueront

 

synonymes

briguer verbe transitif

ambitionner, convoiter, poursuivre, rechercher, viser, lorgner (sur) (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Autres soucis des moines de nos jours : dormir ; briguer les dignités conventuelles ; se vanter de son lignage ; se quereller avec ses frères.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
On voyait alors des abbés écrire des contes licencieux, des prélats briguer des ministères, des officiers s'occuper de philosophie et de littérature.Thomas Balch (1821-1877)
Ne dites donc point que les femmes sont indignes de les briguer, sous prétexte qu'elles sont incapables de les remplir.Charles Turgeon (1855-1934)
Il nous faut maintenant briguer à nouveau la confiance de nos électrices et de nos électeurs.Europarl
La députation est un honneur qu'il peut briguer et que son talent lui assure peut-être.George Sand (1804-1876)
Ainsi, quand on reproche aux autres de briguer les places avec bassesse, on ne peut m'imputer que mon empressement à les fuir ou à les quitter.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Pourquoi tant d'ardeur à briguer une mission qui aurait pu vous devenir plus périlleuse que profitable, si l'ennemi avait voulu vous faire un mauvais parti ?Joseph Marmette (1844-1895)
Aussi, jamais on ne le vit briguer les faveurs ni la protection des puissants du jour.Ferdinand Berthier (1803-1886)
Ce fut là que je voulus aller planter mon drapeau, pensant avec raison y éviter la concurrence, et m'y trouver seul à briguer la députation.Honoré de Balzac (1799-1850)
Cette abstention fit croire au tiers parti que son heure était venue et qu'il lui appartenait de briguer la succession du cabinet.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Jeunes filles et jeunes hommes peuvent briguer et conquérir tous nos grades académiques, depuis le baccalauréat jusqu'à l'agrégation.Charles Turgeon (1855-1934)
Ceux-là ne se frottent à l'homme des campagnes que pour lui acheter des légumes ou, tout au plus, en temps d'élection, pour briguer un siège au conseil municipal.Adolphe Retté (1863-1930)
Les élections législatives devaient avoir lieu à bref délai et, le scrutin d'arrondissement subsistant encore, le jeune héros limousin comptait briguer le siège afférent à sa circonscription.Léonce de Larmandie (1851-1921)
Quand il vit que la majorité des suffrages ne venait point spontanément à lui, il renonça sans peine et sans regret à les briguer.Gabriel Monod (1844-1912)
N'est-ce pas se vendre également que de chercher dans un mari les avantages de son rang ou de briguer chez une jeune fille la grosse somme et les espérances ?Charles Turgeon (1855-1934)
Elle réussit bien, surtout dans les premiers temps, la cour étant alors peu nombreuse, les distinctions ou les faveurs à briguer presque nulles, les rivalités peu ardentes.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Il ne vous reste plus qu'à ouvrir cette enceinte aux athlètes qui se pressent déjà pour briguer l'honneur de rompre des lances en faveur de la royauté.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Le référendum organisé pour permettre au président de briguer un troisième mandat aurait été remporté à une large majorité des voix.Europarl
Le principe posé par l'idéal nouveau est que tous les membres du corps social sont aptes à briguer les fonctions publiques.Jenny d'Héricourt (1809-1875)
Il faut briguer la faveur de ceux à qui l'on veut du bien, plutôt que de ceux de qui l'on espère du bien.Jean de La Bruyère (1645-1696)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BRIGUER » v. act.

Tascher d'obtenir quelque chose par brigue, par cabale. Quand on peut prouver qu'on a brigué les voix, les suffrages d'une compagnie, l'élection est nulle. on briguoit le Consulat des Romains, comme on brigue à present l'Eschevinage.
 
On dit aussi, Briguer de la reputation. Ainsi Corneille a dit dans l'Excuse à Ariste,
 
Pour me faire admirer je ne fais point de ligue,
 
J'ay peu de voix pour moy, mais je les ay sans brigue.
 
BRIGUER, s'employe quelquefois en bonne part, & se dit simplement des souhaits, ou des voyes legitimes d'obtenir quelque chose. Il brigue les bonnes graces de son Prince. toute l'ambition des Saints est de briguer une place dans le ciel.
 
BRIGUÉ, ÉE. part. & adj. Cette charge est bien briguée, est bien enviée.
Le dessous des mots En selle, Gisèle ! En selle, Gisèle !

La grande boucle est l’un des événements sportifs majeurs en France.

Marie-Hélène Drivaud 17/09/2020