brusquer

 

définitions

brusquer ​​​ verbe transitif

Traiter d'une manière brusque, sans se soucier de ne pas heurter. Brusquer un enfant. ➙ malmener.
Précipiter (ce dont le cours est lent, l'échéance éloignée). ➙ hâter. Ne brusquons pas les choses.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je brusque

tu brusques

il brusque / elle brusque

nous brusquons

vous brusquez

ils brusquent / elles brusquent

imparfait

je brusquais

tu brusquais

il brusquait / elle brusquait

nous brusquions

vous brusquiez

ils brusquaient / elles brusquaient

passé simple

je brusquai

tu brusquas

il brusqua / elle brusqua

nous brusquâmes

vous brusquâtes

ils brusquèrent / elles brusquèrent

futur simple

je brusquerai

tu brusqueras

il brusquera / elle brusquera

nous brusquerons

vous brusquerez

ils brusqueront / elles brusqueront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tout ce qu'ils demandent, c'est qu'on trottine à pas de velours, sans voix, sans brusquer rien, autour de leur douceur triste, oh !Louis Mullem (1836-1908)
Il n'y avait donc rien à dire, il fallait agir doucement et sans rien brusquer.Hector Malot (1830-1907)
Avec des particuliers de son espèce, il faut jouer au plus fin et ne point les brusquer...André Theuriet (1833-1907)
Il s'agissait pour vous de laisser couler les jours, doucement, sans rien brusquer, et le bonheur était là tout prêt à vous attendre, à vous guetter.Hector Malot (1830-1907)
Notre vie actuelle me plaît beaucoup : je m'instruis, je me perfectionne même dans la langue russe et je ne tiens pas à brusquer notre départ.Olga de Pitray (1835-1909)
Brusquer la charge, c'est une mesure qui ne me plaît pas trop, parce qu'il faut toujours sacrifier quelques têtes dans ces sortes d'attaques.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Dans le pays du courbache, il faut savoir dans l'occasion brusquer les hommes et les choses.Victor Cherbuliez (1829-1899)
De fait, les frères jumeaux n'étaient pas fâchés de brusquer la fin de la séance.Jules Lermina (1839-1915)
On peut arriver de cette façon jusqu'à une femme étroitement gardée, ou brusquer quelque bonne fortune à la faveur de la surprise.Théophile Gautier (1811-1872)
Comme elle s'attendait de la part de l'enfant à une résistance sérieuse, elle résolut de la brusquer.Oscar Méténier (1859-1913)
Il pourra me regarder du haut de sa grandeur, me brusquer, me mettre dans le tort tant qu'il voudra.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Aussi ne se forma-t-il autour de l'empereur que des liaisons subites dont apparemment les deux parties étaient pressées de brusquer le dénouement.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Je perdais patience et j'étais décidé à brusquer un peu les choses, quand une surprenante révélation s'est faite.George Sand (1804-1876)
Elle avait l'air moins heureux, mais non moins aimable, et j'avoue que l'idée de pouvoir lui être utile me fit brusquer la reconnaissance.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Toute pression trop forte, toute tentative de le brusquer, de le faire marcher autrement qu'à son pas, risquait de se heurter à un non possumus invincible.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Hector dut lui prouver longuement qu'attendre était indispensable ; on courait à brusquer des dangers réels.Émile Gaboriau (1832-1873)
On ne se figure pas ce que c'est que la gêne et l'ennui de s'annihiler ainsi, pour se soustraire à un péril que l'on aimerait mieux brusquer.George Sand (1804-1876)
La marquise la consola et l'apaisa avec une douceur maternelle, en me disant que j'avais tort de la gronder, qu'il fallait persuader et non brusquer les enfants malades.George Sand (1804-1876)
Mais cette manière de brusquer la vie et de questionner les destins était vraiment bien naïve.Remy de Gourmont (1858-1915)
Ma mère voit bien ma douleur et essaye de me consoler, ce qui m'irrite, et je suis forcé de me retenir pour ne pas là brusquer.Jules Vallès (1832-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BRUSQUER » v. act.

Faire une insulte de paroles à quelqu'un, luy répondre d'une maniere brusque, offençante, ou peu civile. Cet homme est si violent, qu'il est fort sujet à brusquer ceux qui ont affaire à luy.
Drôles d'expressions Pousser des cris d'orfraie Pousser des cris d'orfraie

Pousser des cris d'orfraie : pousser des cris perçants ; protester vivement.

Alain Rey 26/10/2020