malmener

 

définitions

malmener ​​​ verbe transitif

Traiter (qqn) rudement. ➙ maltraiter ; brutaliser. Il a été malmené par les policiers.
La critique l'a rudement malmené. ➙ éreinter.
Mettre (l'adversaire) en danger, par une action vive.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je malmène

tu malmènes

il malmène / elle malmène

nous malmenons

vous malmenez

ils malmènent / elles malmènent

imparfait

je malmenais

tu malmenais

il malmenait / elle malmenait

nous malmenions

vous malmeniez

ils malmenaient / elles malmenaient

passé simple

je malmenai

tu malmenas

il malmena / elle malmena

nous malmenâmes

vous malmenâtes

ils malmenèrent / elles malmenèrent

futur simple

je malmènerai

tu malmèneras

il malmènera / elle malmènera

nous malmènerons

vous malmènerez

ils malmèneront / elles malmèneront

 

synonymes

malmener verbe transitif

maltraiter, battre, brusquer, brutaliser, faire un mauvais parti à, mettre à mal, molester, rudoyer, secouer (familier), maganer (familier, Québec)

houspiller, chahuter, conspuer, huer, tomber sur le paletot de (familier)

critiquer, éreinter, arranger (familier), assaisonner (familier), assassiner (familier), esquinter (familier), étriller (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les journaux de gauche étaient les premiers à railler et à malmener ceux dont l'alliance leur avait été si peu profitable.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
On la laisserait bien aller jusqu'au bout de la phrase avant de la malmener.Daniel Lesueur (1854-1921)
Il serait totalement scandaleux de nous laisser à nouveau malmener par une industrie dépassée et en déclin qui ne pense qu’à elle-même.Europarl
Impossible de passer sous silence, ou de malmener son « jeune ami ».Fernand Vandérem (1864-1939)
Quoiqu'il prit plaisir à malmener ses écolières, à leur faire des scènes, à leur prouver qu'il excellait dans le tragique, il était content d'elles.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Des patriotes sont incapables de malmener, sans raison, une jeune fille comme toi...Émile Gaboriau (1832-1873)
Et le feu de bengale en fut si anéanti qu'il commença aussitôt à malmener les petits pétards pour montrer qu'il était, lui aussi, une personne de quelque importance.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Mais il les aborda et il commença par les malmener à propos de leur conduite après l'affaire.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
L’avantage de ce point de vue, c’est que personne ne peut malmener un autre groupe.Europarl
Il leur est facile de rire, de nous critiquer et malmener.Albert Cim (1845-1924)
Il est, lui-même le dit, rustique, et, j'ajoute, mal commode à malmener.André Gill (1840-1885)
Nous lirons l'histoire un de ces jours ; tu le verras, c'est une vieille habitude des nations de malmener les princes dont elles ne veulent plus.Émile Zola (1840-1902)
Et puis, s'ils ne voulaient pas soutenir les insurgés, ils s'inquiétaient de voir malmener si rudement des hommes qui rencontraient encore beaucoup de sympathies dans l'opinion régnante.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Faites attention que je ne vous conseille pas de malmener et de délaisser votre femme, mais d'avoir la liberté de vous absenter d'elle pour tes besoins de votre condition.George Sand (1804-1876)
Résister eût été de la folie, car je n'avais nulle intention de malmener des gens qui faisaient leur devoir.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Et le vent vient, se glisse en lui, et revient, avec de brusques mouvements, secouer et malmener ses formes décharnées et légères d'épouvantail.Henri Barbusse (1873-1935)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MALMENER » v. act.

Battre, reprimender, faire du mal à quelqu'un. Ce joüeur d'Eschecs a malmené son adversaire, il luy a donné trois eschecs & mat tout de suitte. Ce Procureur a esté malmené à l'audience pour ses friponneries, on l'a interdit. Les trouppes ont esté malmenées en un tel combat, on les a menées battant une lieuë.
Les mots du bitume Grailler Grailler

v. 1. Manger. 2. Dans la locution « ça graille » : c’est super, ça déchire.

Dérivés : graille, graillance.

Aurore Vincenti 11/05/2020