Email catcher

calmir

définitions

calmir ​​​ verbe intransitif

Marine Devenir calme. Le vent calmit.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je calmis

tu calmis

il calmit / elle calmit

nous calmissons

vous calmissez

ils calmissent / elles calmissent

imparfait

je calmissais

tu calmissais

il calmissait / elle calmissait

nous calmissions

vous calmissiez

ils calmissaient / elles calmissaient

passé simple

je calmis

tu calmis

il calmit / elle calmit

nous calmîmes

vous calmîtes

ils calmirent / elles calmirent

futur simple

je calmirai

tu calmiras

il calmira / elle calmira

nous calmirons

vous calmirez

ils calmiront / elles calmiront

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La brise était faible et tendait à calmir.Jules Verne (1828-1905)
La brise calmissait aux approches du matin.Jules Verne (1828-1905)
En ce moment, la brise calmissait.Jules Verne (1828-1905)
Le vent ayant calmi avec le soir, les avirons furent gréés et maniés avec vigueur.Jules Verne (1828-1905)
Le ciel est couvert, le vent a calmi.Jules Verne (1828-1905)
Le vent tomba, le ciel s'éclaircit, la brise souffla légère, et la mer calmit...Eugène Sue (1804-1857)
En tête du grand mât flottait seulement une légère flamme rouge que la brise de l'est, qui tendait à calmir, déroulait à peine.Jules Verne (1828-1905)
Le vent d'ouest avait jusqu'alors favorisé la marche du yacht ; mais depuis quelques jours il montrait une tendance à diminuer ; peu à peu, il calmit.Jules Verne (1828-1905)
Si le vent du sud continuait à mollir, si la mer calmissait, le danger devenait moindre et même disparaissait.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Or, le vent a calmi ce matin, et je ne serais pas étonné que cette nuit même...Jules Verne (1828-1905)
Le vent avait tout à fait calmi, - circonstance favorable pour la manœuvre qu'il s'agissait d'exécuter.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
Drôles d'expressions Être au septième ciel Être au septième ciel

Être au septième ciel, ou bien, pour le dire en québécois, être aux oiseaux, c’est être transporté de joie.

21/12/2021