Email catcher

tomber

définitions

tomber ​​​ verbe

Être entraîné à terre en perdant son équilibre ou son assise. ➙ chute. Tomber par terre, à terre. Tomber de tout son long. locution Tomber de fatigue, de sommeil : être épuisé. spécialement Tomber mort.
Être tué. Tomber au champ d'honneur.
(Sans aller à terre) Se laisser aller, choir. Se laisser tomber dans un fauteuil. Tomber dans les bras de qqn.
(choses) S'écrouler. locution Tomber en ruine, en poussière, en morceaux. au figuré Faire tomber les barrières, les cloisons.
(personnes) Cesser de régner, être déchu, renversé. Le gouvernement est tombé.
(abstrait) Être détruit ou disparaître. L'obstacle est tombé.
Perdre de sa force, ne pas se soutenir. ➙ diminuer. Le jour tombe. ➙ décliner ; tombée. Sa colère était tombée.
Être entraîné vers le sol, d'un lieu élevé à un lieu bas ou profond. ➙ dégringoler. Tomber dans le vide. L'oiseau est tombé du nid. La pluie tombe. impersonnel Il tombe une de ces pluies ! au participe passé Des fruits tombés. Laisser tomber un paquet. Attention ! ça va tomber. Ce livre me tombe des mains (d'ennui, de fatigue, d'horreur…). au figuré Tomber de haut, de sa chaise, de l'armoire : être très étonné, stupéfait.
locution Laisser tomber : ne plus s'occuper de. Elle laisse tomber la danse. ➙ abandonner. Laisser tomber qqn, ne plus s'intéresser à lui. familier Laisse tomber, abandonne (un projet, une attitude).
(lumière, obscurité, son, paroles, etc.) Arriver, parvenir du haut. ➙ frapper. La nuit ; la fraîcheur tombe. Ce n'est pas tombé dans l'oreille* d'un sourd.
Être en décadence. Il est tombé bien bas.
(choses) S'abaisser en certaines parties, tout en restant suspendu ou soutenu. ➙ pendre. Ses cheveux tombaient en boucles sur ses épaules. Une robe qui tombe bien (➙ tombé).
S'affaisser. Des épaules qui tombent. ➙ tombant. locution, au figuré Les bras* m'en tombent.
Tomber sur : s'élancer de toute sa force et par surprise sur. ➙ attaquer, charger, foncer. Tomber sur qqn, lui tomber dessus, l'accuser ou le critiquer sans ménagement, l'accabler. (choses) Le malheur est tombé sur elle.
Tomber dans : se trouver entraîné dans (un état critique, une situation fâcheuse). Tomber dans l'oubli. Elle tombe d'un excès dans un autre. ➙ passer. Tomber en. Tomber en disgrâce. La voiture est tombée en panne. locution Tomber à l'eau : être abandonné, échouer. Notre projet est tombé à l'eau.
en fonction de verbe d'état, suivi d'un attribut (avec un adjectif) Être, devenir (après une évolution rapide). Tomber malade. Tomber amoureux. Tomber d'accord, s'accorder.
Arriver ou se présenter inopinément. ➙ survenir. Il est tombé en pleine réunion. Tomber sur (qqn, qqch.) : rencontrer ou toucher par hasard. Tu ne devineras jamais sur qui je suis tombé ! Tomber sous : se présenter à portée de (la main…). Elle attrape tout ce qui lui tombe sous la main. locution Tomber sous le sens : être évident. Tomber sous le coup de la loi : être passible d'une peine.
Tomber bien, mal, etc. (choses, personnes) : arriver à propos ou non. Tiens ! tu tombes bien. (même sens) Ça tombe à pic.
Arriver, par une coïncidence. Noël tombe un dimanche.
verbe transitif (auxiliaire avoir) (Faire tomber)
Vaincre (en plaquant au sol). Tomber l'adversaire.
familier Séduire. Elle les tombe tous.
familier (locution) Tomber la veste, l'enlever.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je tombe

tu tombes

il tombe / elle tombe

nous tombons

vous tombez

ils tombent / elles tombent

imparfait

je tombais

tu tombais

il tombait / elle tombait

nous tombions

vous tombiez

ils tombaient / elles tombaient

passé simple

je tombai

tu tombas

il tomba / elle tomba

nous tombâmes

vous tombâtes

ils tombèrent / elles tombèrent

futur simple

je tomberai

tu tomberas

il tombera / elle tombera

nous tomberons

vous tomberez

ils tomberont / elles tomberont

synonymes

tomber verbe intransitif

culbuter, s'affaler, basculer, dégringoler, s'écrouler, s'effondrer, être précipité, faire une chute, mordre la poussière, trébucher, débarouler (région.), se casser la binette, la figure, la gueule (familier), chuter (familier), dinguer (familier), s'étaler (familier), se ficher, se foutre, se flanquer par terre (familier), se gaufrer (familier), prendre, ramasser une bûche (familier), prendre, ramasser une gamelle (familier), prendre, ramasser une pelle (familier), prendre, ramasser un gadin (familier), se rétamer (familier), valdinguer (familier), se vautrer (familier), se casser la pipe (familier, Belgique), faire pouf (langage des enfants), se casser la margoulette (vieilli, familier), prendre un billet de parterre (vieux, familier), choir (vieux ou littéraire)

[avion] piquer, s'abattre

[liquide] couler, dégoutter

pleuvoir, s'abattre

[cheveux, pli] pendre

faire tomber

tomber (région.), dégommer (familier), enfarger (familier, Québec)

laisser tomber

[quelque chose] laisser échapper, échapper (région., Québec), [quelqu'un] abandonner, délaisser, droper (familier), laisser choir (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais tous deux se laissent tomber assis par terre.Henri Barbusse (1873-1935)
D'un côté, les travailleurs sociaux craignent de tomber dans les travers du culturalisme.La nouvelle revue de l'adaptation et de la scolarisation, 2007, Dounia Bouzar (Cairn.info)
Elle a laissé tomber les feuilles et a couru chercher des médecins.Gestion, 2010, Richard Poulin, Estelle M. Morin (Cairn.info)
Cette multidisciplinarité permet, en outre, de ne pas tomber dans un écueil : celui du pouvoir qui expliquerait tout !Revue management et avenir, 2009, Virginie Noireaux, Carole Poirel (Cairn.info)
À 40 ans, les chances de tomber enceinte seraient de 6 % par cycle.Ça m'intéresse, 05/03/2022, « Comment faire pour tomber enceinte ? »
Les ventes de confiserie ont même été divisées par 3,6, pour tomber à seulement 13 millions d'euros.Capital, 27/07/2021, « Les papys flingueurs du cinéma français ont du mal à… »
Elle aura permis de faire tomber un troisième tabou : le caractère inviolable du principe de libre circulation des capitaux.Projets, 2013, Gaël Giraud (Cairn.info)
D'une manière ou d'une autre, nous avions ‘ laissé tomber ', à la merci du vent, de la mer et de l'excentrique fragilité humaine.Ligeia, 2010, Judith Wechsler, Gérard Pecorari, Patricia-Laure Thivat (Cairn.info)
Si l'an dernier le litre de gazole était à 1.418 €, il devrait tomber à 1.240 € en 2020.Capital, 27/07/2020, « Les stations essence les moins chères sur vos lieux de… »
Autant dire qu'il faut tomber au bon endroit au bon moment.Géo, 09/04/2021, « La chenille qui se faisait passer pour un serpent »
Quant aux masques, il a laissé tomber car la machine économique s'est emballée.Ouest-France, Roselyne SÉNÉ, 01/05/2020
Car, en physique, il n'y a pas de différence entre tomber et descendre une pente.Ça m'intéresse, 20/01/2018, « Quel est le record de vitesse à skis ? »
Il avait fait tomber lourdement un autre homme à la sortie d'une discothèque.Ouest-France, 04/09/2019
Mais il faut une indépendance du regard et de la pensée, pour ne pas tomber dans une banalisation de l'image, ni dans la flagornerie.Ouest-France, 21/10/2017
Mais ce dispositif pour évacuer les gaz est voué à tomber.Ouest-France, 25/12/2020
Surtout ne pas laisser tomber au sol, le contact introduirait des bactéries végétales préjudiciables.Ouest-France, 09/08/2012
Moralité, mieux vaudra éviter de tomber malade durant cette période.Ouest-France, Samuel NOHRA, 19/12/2014
Deux procédures différentes et combinables sont offertes pour gagner du temps et tomber plus finement sur un résultat intéressant.Nouvelle revue théologique, 2003, Bernard Pottier (Cairn.info)
Il a aussi besoin de se contrôler lui-même s'il veut éviter de tomber à nouveau dans l'intolérance et l'inhumanité.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TOMBER » v. n.

Cheoir. Il se dit des choses qui par leur propre gravité parviennent d'un lieu plus haut à un plus bas. Les corps graves augmentent leur mouvement en tombant. Tomber en un precipice ; tomber à bas d'une eschelle ; tomber dans la riviere ; tomber sur le nez ; tomber à la renverse. Les torrents tombent des montagnes. La Marne tombe dans la Seine, s'y décharge. Les feuilles tombent en automne. Le poil, les plumes tombent aux animaux qui muënt. Les grands vents font tomber les fruits. On dit aussi sur la mer, Tomber sous le vent, pour dire, Perdre l'avantage du vent. Nicod croit que ce mot vient de titubare. Menage le derive du Latin ptomare, fait du Grec ptoma, qui signifie chûte, en retranchant le p, comme on a fait à ptisanne. Du Cange dit qu'il vient du mot de tombe, ou tombeau.
 
TOMBER, se dit aussi des meteores qui descendent de l'air en terre. Il tombe de la pluye, de la neige, de la gresle. La foudre est tombée sur un tel clocher. L'orage a tombé sur une telle Parroisse. La rosée tombe le matin. Le brouillard tombe, quand le Soleil est haut. Il fait dangereux d'être à l'air, quand le serein tombe. On dit aussi, que la nuit tombe tout à coup dans les Equinoxes, parce qu'alors il y a peu de corpuscules. On dit aussi, que le vent est tombé, pour dire, qu'il est appaisé, que le calme est grand, qu'il n'y a point de mer.
 
TOMBER, se dit aussi des choses, quoy que suspenduës, qu'on a laissé descendre plus bas qu'il ne convenoit. Retroussez ces rideaux, ils tombent trop bas. Relevez vos juppes, elles vous tombent.
 
TOMBER, se dit aussi des choses qui se demolissent, qui se détruisent ou tout à coup, ou insensiblement. Les murailles de Hierico tomberent au son de la trompette. Ce bastiment tombe en ruine. Dans cette bataille les ennemis tomboient dru & menu comme mouches. Toute cette famille est tombée en decadence depuis la mort du pere.
 
En Medecine on dit qu'un malade du scorbut, ou de la lepre, tombe par pieces. Il est dêjà tombé deux fois en apoplexie. Il est sujet à tomber du haut mal, en syncope, en pasmoison. Il est tombé malade tout à coup. Il luy est tombé une fluxion sur la poitrine. Les larmes luy tomboient grosses comme des pois. Ce vieillard est tombé en demence.
 
TOMBER, signifie aussi, Escheoir. Une telle terre luy est tombée en partage. Tous les grands biens d'une telle maison sont tombés en cette autre par les filles. Je luy ay fait tomber ce Benefice entre les mains. Le fort tomba sur Matthias pour être mis au nombre des Apôtres. Le Royaume de France ne tombe point en quenouille.
 
On dit en termes de Chasse, que les chiens sont tombés en defaut, lors qu'ils ont perdu la piste de la beste, qu'ils ne la voyent & ne la sentent plus.
 
TOMBER, se dit aussi des dangers, des accidents, des charges, des malheurs qui menacent de nous accabler, de nous ruiner. Voilà une armée qui nous vient tomber sur les bras. Un Corsaire est venu tomber sur ce vaisseau marchand. Ce pauvre homme est tombé entre les mains des ennemis, il est tombé dans leur embuscade. Tout l'orage va tomber sur cette Province. Le malheur est tombé sur luy. Il est tombé en bonne main, il s'est adressé à un Procureur qui le ruinera. Voilà des nepveux orphelins qui viennent tomber sur luy. Si cet homme perd son procés, les frais tomberont sur vous, qui estes son garent. Il est tombé en necessité, il est devenu pauvre. Cela est tombé en non valeur.
 
TOMBER, se dit figurément en choses morales. Les plus parfaits tombent souvent en tentation, tombent en faute. Les Sacrements servent à relever ceux qui sont tombés. Le juste tombe sept fois par jour. Ce Courtisan est tombé en la disgrace de son Prince. On ne croyoit pas que ce Marchand pust tomber, qu'il pust faire faillite & banqueroute. Il est tombé dans mon sens, je l'ay amené à mon advis. On dit aussi des choses spirituelles, qu'elles ne tombent point sous les sens, qu'on ne les peut connoistre que par la foy, ou par la raison. Voilà où tombe, où se reduit la question. On dit aussi, qu'une periode tombe, un stile tombe, lors qu'il languit, qu'il ne se soustient pas d'égale force. On dit aussi, On a fait tomber toute la faute sur moy, parce que l'entreprise qu'on avoit conseillée a manqué.
 
On dit sur la mer, laisser tomber l'ancre, pour dire, avoir mouillé en quelque lieu.
 
TOMBER, se dit proverbialement en ces phrases. On dit qu'un homme ne sçauroit tomber que debout, qu'il retombe toûjours sur ses pieds, lors qu'il a beaucoup d'appuy, & qu'il est à couvert de tous les assauts & injures de la fortune. On dit au contraire, qu'un homme est tombé des nuës, quand il est sans connoissance, sans protection. On le dit aussi d'un homme qui est estonné, surpris de la nouveauté de quelque accident. On dit aussi en ce sens, qu'il tombe de son haut, pour dire, qu'il ne le sçauroit comprendre. On dit aussi à ceux qui font des suppositions impertinentes, Si le ciel tomboit, il y auroit bien des alloüettes prises. On dit aussi, qu'un homme est tombé de Scylle en Charibde, de la poësle en la braise, de fievre en chaud mal, pour dire, qu'en pensant eviter un inconvenient, il est tombé dans un plus grand. On dit aussi, qu'un homme est tombé dans la nasse, pour dire, qu'il a esté pris à quelque piege qu'on luy avoit dressé. On dit aussi par une espece d'affirmation, J'aimerois mieux être tombé sur la pointe d'un couteau. On dit aussi, Quand la poire est meure, elle tombe, pour dire, qu'il faut faire ses affaires en temps & lieu, qu'il ne les faut pas laisser deperir par sa negligence. On dit aussi, Ce discours ne tombera point à terre, pour dire, quelqu'un le relevera, en tirera avantage.
Style et écriture La création littéraire selon Jean-Philippe Toussaint La création littéraire selon Jean-Philippe Toussaint

Écrivain, cinéaste et photographe, Jean-Philippe Toussaint est l’auteur de dix-huit livres publiés aux Éditions de Minuit. Dans un très beau texte, il...

22/03/2022