camelot

définitions

camelot ​​​ nom masculin

Marchand ambulant qui propose de menus objets à bas prix. ➙ colporteur.

synonymes

camelot nom masculin

marchand, colporteur, cameloteur (vieilli), camelotier (vieilli), charlatan (vieux), étalagiste (vieux)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le métier de camelot est une profession d'homme libre de laquelle il n'y a pas à rougir.Alphonse Allais (1854-1905)
Une robe de camelot gris, à courtes manches, montrait ses formes sans les parer.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Il portait un habit de camelot gris, avec un petit galon d'argent au collet, une têtière ou morion de feutre gris à oreilles, à une seule corne en avant.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Soudain, un camelot s'approche de nous portant sous son bras un paquet de journaux.Henri Sévérin Béland (1869-1935)
Ces paroles furent à peine prononcées qu'un homme parut sur le pont : cet homme était couvert d'une jaquette déchirée de camelot rouge, aux parements jaunes, brodés de cordonnets d'argent.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
On pouvait voir dans la cour les mêmes commis vêtus court et étroit de bure et de camelot, leurs petits mollets à l'air sous des bas quelque peu riants.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Entre subitement dans ma chambre une figure empaquetée dans une cape de camelot, qui, sans me parler, jette une lettre sur mon bureau, & se jette dans un canapé.Claude Godard d'Aucour (1716-1795)
J'ai acheté une pièce de camelot de vingt-quatre aunes qui me coûte seize florins et un sou pour l'emporter avec moi ; j'ai aussi acheté des gants pour deux sous.Albert Durer (1471-1528), traduction Charles Narrey (1825-1892)
Il était vêtu en magistrat, portant par-dessus sa robe un large gaban de camelot fauve, et, sur la tête, une montera de même étoffe.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Il abandonna son métier pour se faire camelot, c'est-à-dire marchand de bimbeloteries dans les foires et fêtes publiques.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
En face était le peuple ; et devant la porte et devant la table force sergents de la prévôté, en hoquetons de camelot violet à croix blanches.Victor Hugo (1802-1885)
Cet antique et maigre garçon, jadis marié, portait une casquette verte, un habit de camelot gris, un pantalon de nankin, des bas bleus et des souliers de castor.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Il mit ses galoches, son manteau de camelot, et s'emmitoufla dans son cache-nez de manière à défier le vent.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
C'était une logodiarrhée intarissable, une menstrue d'anas et de calembredaines, un effroyable boniment de camelot marseillais.Fernand Kolney (1868-1930)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CAMELOT » s. m.

Estoffe faite ordinairement de poil de chevre, avec laine ou soye. Camelot de Hollande, de Lisle. Camelot ondé, ou calandré, ou non ondé, sans ondes. Camelot à eau, ou avec apprest, sans eau, ou sans apprest. Menage tient que ce mot vient de zambelot, qui est un mot Levantin qui se dit des estoffes faites d'un poil fort delié, qui se tire de certaines chevres qu'on trouve en quelques endroits de Turquie, dont Scaliger fait mention, & Busbec en ses Voyages : d'où vient qu'on a dit du camelot de Turquie. D'autres le derivent de l'Italien ciambellotto. Bochart dit que le mot de zambelot est corrompu de l'Arabe giamal, qui signifie un chameau. Aussi a-t-on appellé proprement camelot, l'estoffe qui se fait de poil de chameau.
 
On dit proverbialement d'un homme qui a pris de mauvaises habitudes qu'on ne luy peut faire quitter, qu'il est comme le vieux camelot, qu'il a pris son pli.
Le mot du jour Délestage Délestage

Au cours des derniers mois, les services d’urgence ont dû reporter des chirurgies et des rendez-vous pour accueillir un nombre croissant de patients atteints du coronavirus.

Myriam Bergeron-Maguire 12/03/2021