Email catcher

camus

Définition

Définition de camus ​​​ , camuse ​​​ adjectif

Qui a le nez court et plat. ➙ camard. Nez camus, aplati, écrasé.

Synonymes

Synonymes de camus, camuse adjectif

aplati, écrasé, épaté, camard (littéraire)

Exemples

Phrases avec le mot camus

Les artichauts bretons, les camus, petits violets et cardinal débarquent dans les étals.Ouest-France, Franck JOURDAIN, 27/05/2020
Le visage poupin, joufflu, à l'expression concentrée, offre un nez camus, une bouche menue aux lèvres discrètement entrouvertes.Revue du Nord, 2017, Arnout Janssens (Cairn.info)
Véra agita négativement son doigt devant son petit nez rose un peu camus.Henry Gréville (1842-1902)
Aussi, en les considérant de fort près, les trouvai-je presque tous camus.Denis Diderot (1713-1784)
Visage à deux expressions, avec les yeux dissymétriques, le nez camus, la bouche aux dents apparentes : on peut hésiter entre le pornoboskos et l'hermônios prôtos.Revue archéologique, 2006, Nathalie de Chaisemartin (Cairn.info)
La différence entre le camus et le concave semble bien dire cette différence de modalité entre ce qui est avec, ou au contraire sans, matière.Philosophie, 2015, Annick Jaulin (Cairn.info)
Il était grand, vous êtes petit ; il avait le nez aquilin, vous l'avez camus ; il avait les yeux noirs, vous les avez gris.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Sa laideur grotesque est évidente : le nez camus, le visage épaté, souvent chauve ou au contraire pourvu de longs cheveux et d'une abondante barbe.Sensibilités, 2017, François Lissarague (Cairn.info)
Le violet et le camus se mangent cuits (entre 20 et 40 min à l'eau ou 15 min à l'autocuiseur).Ouest-France, Caroline HENRY, 11/07/2016
Tous les commentateurs se sont accordés à reconnaître là des embarcations civiles de transport, du fait de la forme camuse des proues et de l'absence d'éperons.Revue archéologique, 2005, Jean-Claude Béal (Cairn.info)
Pour un camus, ç'a été un homme de fort bonne mine.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Chanfrein droit ou camus, cuisses larges et musculeuses, croupe ample : aucun détail du standard n'a échappé au photographe, hier.Ouest-France, Élisabeth PETIT, 03/07/2017
Violet ou camus, il n'a pas son pareil pour nettoyer l'organisme, notamment après des excès.Ouest-France, Caroline HENRY, 11/07/2016
Ces hommes se retirèrent aussi bientôt après, et laissèrent notre baron bien camus.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Sa naissance, sa grandeur, son air agréable, car il étoit, quoique camus et petit, de fort bonne mine et fort aimable, la charmèrent.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Elle n'a pas un nez aquilin et émancipé, ni un spirituel petit nez camus.Elme-Marie Caro (1826-1887)
L'expédition vient encore de gagner un degré, et le matelot ne peut cacher la joie qui illumine sa face camuse.Louis Boussenard (1847-1910)
Il fut bien camus de cette réponse du paysan ; il en eut le nez aussi long qu'il fut camus.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Le camus, variété historique et emblématique, se distingue par sa couleur verte et son aspect charnu.Ouest-France, Christophe VIOLETTE, 10/06/2021
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CAMUS, USE adj.

Quelques-uns disent Camard, arde. Qui a le nez petit, creux & enfoncé du costé du front. Les Tartares aiment les beautez camuses, & les trouvent tant plus belles, tant moins elles ont de nez. La femme du Grand Cinghis Kam n'avoit presque que deux trous au lieu de nez, comme témoigne Rubruquis. On le dit aussi de quelques animaux, comme des chiens, dont la beauté est d'être camus. On le dit encore de quelques poissons, sur tout des dauphins. Quelques-uns ont derivé ce mot de simus Latin, ou de camurus, qui est interpreté curvus ou courbé par Servius. Menage dit qu'il vient du Grec kampi.
 
On dit proverbialement, qu'un homme est bien camus, qu'on l'a rendu bien camus, pour dire, qu'il a été bien trompé, qu'il est descheu de ses pretentions, qu'il est bien honteux. On dit aussi par un proverbe contraire, qu'il a eu un pied de nez.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Être de bon, de mauvais augure Être de bon, de mauvais augure

Quand on dit d’un signe favorable ou défavorable qu’il est de bon ou de mauvais augure, on comprend que augure est synonyme de présage. Mais on...

Alain Rey 25/10/2022