camus

définitions

camus ​​​ , camuse ​​​ adjectif

Qui a le nez court et plat. ➙ camard. —  Nez camus, aplati, écrasé.

synonymes

camus, camuse adjectif

aplati, écrasé, épaté, camard (littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Camus eut un grand geste évasif et ennuyé, évoquant les piles paternelles et les jérémiades des mères.Louis Pergaud (1882-1915)
Pour un camus, ç'a été un homme de fort bonne mine.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Camus lui lut alors le décret, en lui enjoignant de s'y soumettre.Adolphe Thiers (1797-1877)
Camus, néanmoins, ne se tint pas pour battu.Ernest Capendu (1826-1868)
Camus, qu'on ne soupçonnera pas d'être mon partisan individuel, a fait un récit qui a coupé le mien ; et ici j'adjure encore mes collègues.Georges Jacques Danton (1759-1794)
Elle n'a pas un nez aquilin et émancipé, ni un spirituel petit nez camus.Elme-Marie Caro (1826-1887)
Il fut bien camus de cette réponse du paysan ; il en eut le nez aussi long qu'il fut camus.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Camus le rassura et, après de brefs adieux, à quatre heures, fila, flanqué de ses guerriers, vers le terrain de combat.Louis Pergaud (1882-1915)
Camus, lui, comme bien on pense, ne perdit pas son temps à attendre le garde champêtre.Louis Pergaud (1882-1915)
Aussi, en les considérant de fort près, les trouvai-je presque tous camus.Denis Diderot (1713-1784)
Camus, pour la première fois, rompit le silence.Maurice Level (1875-1926)
Camus qui, au moment de l'assaut, était redescendu de l'arbre, et avait, on s'en souvient, gardé ses vêtements, s'avança prudemment jusqu'au contour du chemin pour explorer les alentours.Louis Pergaud (1882-1915)
Sa naissance, sa grandeur, son air agréable, car il étoit, quoique camus et petit, de fort bonne mine et fort aimable, la charmèrent.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Camus, s'appuyant de nouveau assez fortement sur la branche, entendit un craquement de bon augure.Louis Pergaud (1882-1915)
Ces hommes se retirèrent aussi bientôt après, et laissèrent notre baron bien camus.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Véra agita négativement son doigt devant son petit nez rose un peu camus.Henry Gréville (1842-1902)
Camus plus que jamais pouvait compter sur lui.Louis Pergaud (1882-1915)
Camus, qui l'attendait, vit, malgré l'obscurité, qu'il avait des épingles piquées dans le devant de sa blouse.Louis Pergaud (1882-1915)
Camus devant tous le dit carrément, tout en omettant avec prudence certains détails préparatoires qui avaient peut-être leur importance.Louis Pergaud (1882-1915)
Camus, en accrochant sa première branche pour se rétablir, commença par dégringoler de son chêne, de pas très haut heureusement, et sur ses pattes encore.Louis Pergaud (1882-1915)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CAMUS, USE » adj.

Quelques-uns disent Camard, arde. Qui a le nez petit, creux & enfoncé du costé du front. Les Tartares aiment les beautez camuses, & les trouvent tant plus belles, tant moins elles ont de nez. La femme du Grand Cinghis Kam n'avoit presque que deux trous au lieu de nez, comme témoigne Rubruquis. On le dit aussi de quelques animaux, comme des chiens, dont la beauté est d'être camus. On le dit encore de quelques poissons, sur tout des dauphins. Quelques-uns ont derivé ce mot de simus Latin, ou de camurus, qui est interpreté curvus ou courbé par Servius. Menage dit qu'il vient du Grec kampi.
 
On dit proverbialement, qu'un homme est bien camus, qu'on l'a rendu bien camus, pour dire, qu'il a été bien trompé, qu'il est descheu de ses pretentions, qu'il est bien honteux. On dit aussi par un proverbe contraire, qu'il a eu un pied de nez.
Le mot du jour Crise Crise

Nous l’entendons partout et tout le temps, en ce moment et à raison, puisque nous traversons une crise, soit un épisode violent et aigu qui n’a pas vocation à s’installer dans le temps.

Aurore Vincenti 06/05/2020