carguer

 

définitions

carguer ​​​ verbe transitif

Serrer (les voiles) contre leurs vergues ou contre le mât au moyen de cordages (➙ cargue).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je cargue

tu cargues

il cargue / elle cargue

nous carguons

vous carguez

ils carguent / elles carguent

imparfait

je carguais

tu carguais

il carguait / elle carguait

nous carguions

vous carguiez

ils carguaient / elles carguaient

passé simple

je carguai

tu carguas

il cargua / elle cargua

nous carguâmes

vous carguâtes

ils carguèrent / elles carguèrent

futur simple

je carguerai

tu cargueras

il carguera / elle carguera

nous carguerons

vous carguerez

ils cargueront / elles cargueront

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les matelots lui obéissent ; mais, pendant qu'ils se précipitent sur le grand mât pour carguer les voiles, un dernier effort du vent nous couche presque entièrement sur le côté.Hector Berlioz (1803-1869)
Marcof avait fait carguer ses huniers, sa misaine, ses basses voiles.Ernest Capendu (1826-1868)
Et quand un hunier se déchire, comment vous y prenez-vous pour le réparer sans le carguer ?...Arnould Galopin (1863-1934)
Suivirent quelques minutes, employées à carguer les voiles.Joseph Marmette (1844-1895)
Nous continuâmes à avancer vers l'île la plus proche de nous ; le vent augmenta de force, et nous fûmes forcés de carguer nos petites voiles.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Après avoir ainsi fourni une course d'environ 5,200 kilomètres, et singulièrement économisé son combustible, le capitaine a commandé de carguer la voilure.Louis Boussenard (1847-1910)
Il devint nécessaire de carguer les voiles hautes, car le navire menaçait de toucher, et, dans ce cas, il eût été perdu.Jules Verne (1828-1905)
Il fait aussitôt carguer ses voiles, et, virant de bord, il se dérobe à une lutte qu'il n'ose pas affronter.Adam Charles Gustave Desmazures (1818-1891)
Au coucher du soleil, ils commencèrent à carguer les voiles, car l'aspect du ciel annonçait que le vent serait violent et pourrait enlever un mât ou quelque chose de semblable.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Au coucher du soleil on commença à carguer les voiles...Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Les vaisseaux prêts à partir avaient fait relever leurs longues rames et carguer leurs voiles aiguës le long des mâts balancés par le vent.Pierre Louÿs (1870-1925)
Je fais pousser ma barre au vent en faisant carguer mes perroquets, et en amenant mes huniers, pour l'aborder dans les règles.Édouard Corbière (1793-1875)
A la vue de cette île inconnue, le capitaine, qui était un homme prudent, commença par carguer ses voiles, afin de s'en tenir à une distance respectueuse.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Après avoir doublé le promontoire, le vent changeant brusquement de direction et venant de terre, le sorcier s'était vu contraint de carguer sa voile et de prendre les avirons.Ernest Capendu (1826-1868)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CARGUER » v. act.

Terme de Marine. C'est, Trousser la voile, & l'accourcir par le moyen des cordes appellées cargues, qui la levent en haut jusqu'à la moitié & au tiers du mast. On dit autrement, Bourcer la voile.
 
CARGUES, sont des cordes disposées pour carguer ou trousser la voile. Les cargues-points ou tailles-points, sont des cordes amarrées aux points ou aux angles d'enbas de la voile, pour la retrousser. Les cargues-fond ou tailles de fond, sont des cordes qui sont amarrées au milieu du bas de la voile pour la retrousser par le milieu.
 
CARGUEBAS, ou Calebas, est un cordage qui sert à élever les pacfis ou grandes voiles.
 
CARGUES-BOULINES, sont les cordes amarrées au milieu des costez de la voile, pour trousser ou carguer la voile par les costez. On les appelle autrement contrefanons. Lors qu'on trousse ou qu'on raccourcit les voiles par enhaut, cela s'appelle rider.
Le français des régions Bugne Bugne

D’un bout à l’autre de l’Europe, les recettes de pâtisseries bien grasses et bien sucrées que l’on déguste au cours de la période du carnaval changent de nom d’une région à l’autre.

04/02/2021