carnage

 

définitions

carnage ​​​ nom masculin

Action de tuer un grand nombre (d'animaux, d'hommes). ➙ boucherie, massacre, tuerie.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il y eut un grand carnage des bourbonniens qui se battaient avec beaucoup de ténacité, de sorte qu'il fallut gagner du terrain pied à pied sous une pluie de mitraille.Henri Durand-Brager (1814-1879)
Conradin échappe au carnage avec son ami ; mais la trahison le fit bientôt tomber entre les mains du vainqueur.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Ils furent obligés d'y renoncer parce que l'artillerie de notre centre, qui tirait dans cette direction, en faisait un carnage affreux.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Deux grands monarques poussaient leurs peuples au carnage sans que l'objet de leur querelle eût été nettement précisé.Albert Vandal (1853-1910)
Là où son carnage, où ses conquêtes ont cessé, il y a fait une solitude et il la nomme – paix !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Aussitôt les escadrons austrasiens s'ébranlent et fondent comme la foudre sur leurs ennemis, dont ils font un carnage horrible.Ernest Mercier (1840-1907)
Le théâtre du combat n'est plus qu'un vaste champ de carnage, quand la nuit révèle sa présence et que la lune silencieuse apparaît entre les déchirures d'un nuage.Comte de Lautréamont (1846-1870)
La tombe emportera la plus noble prise ; et le carnage, dans sa joie, peut à peine compter le nombre de ses victimes.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Elle était impétueuse, affectée, forcée même ; il cherchait à s'enivrer du bruit et du carnage.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les prodiges et les superstitions d'un peuple théocratique s'y mêlent au carnage, à la famine, à l'incendie.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Après douze heures de carnage, l'ennemi avait à peine reculé, et il fallut que l'aube du lendemain éclairât ses positions désertes pour montrer que le champ de bataille nous restait.Albert Vandal (1853-1910)
Les trois cavaliers atteignaient alors l'extrémité de la place, laissant derrière eux l'ignoble champ de carnage.Ernest Capendu (1826-1868)
Jude se traîna jusqu'à la lanterne qui, éteinte à demi et oubliée par terre, éclairait d'une lueur faible les résultats de cette scène de carnage.Paul Féval (1816-1887)
Malgré le carnage que nous faisions à bord de la prise, son pavillon n'était pas amené.Édouard Corbière (1793-1875)
Ceux-ci auroient fait du carnage dans le moment que le peuple vint se jeter en foule dans la première cour ; il n'en fit tirer qu'un, et qu'une seule fois.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Ce que nous appelons la morale n'est qu'une entreprise désespérée de nos semblables contre l'ordre universel, qui est la lutte, le carnage et l'aveugle jeu de forces contraires.Anatole France (1844-1924)
Au milieu du carnage, le chasseur rubicond triomphait parmi les exclamations des veuves et des servantes.Paul Adam (1862-1920)
Dans l'immense sacrifice, qu'était-ce que de frapper une victime quelques jours plus tôt, parmi cette foule destinée au carnage ?Amédée Delorme (1850-1936)
C'est ce qu'il résolut, n'ayant plus que cette alternative, ou de faire ce grand carnage, ou de mourir.Michel Zévaco (1860-1918)
Près de nous vint s'échouer un groupe confus de fantassins et de mobiles, avec quelques zouaves pontificaux échappés miraculeusement au carnage.Amédée Delorme (1850-1936)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CARNAGE » s. m.

Meurtre de plusieurs personnes. En la bataille donnée par Charles Martel il se fit un horrible carnage des ennemis. les Sauvages sont fort cruels, & se plaisent au carnage.
 
On le dit aussi en termes de Chasse. A la Feste de St. Hubert il se fait un grand carnage de toutes sortes de gibier.
 
CARNAGE, signifie aussi les corps morts, charognes. Il y a plusieurs oiseaux qui vivent de carnage.
 
CARNAGE, est aussi une carcasse de cheval pour faire venir les loups & les renards sur la piste. On dit aussi, qu'on fait carnage aux chiens de chair de mulet ou d'autres animaux, quand on leur en donne à manger.
Le français des régions Oh peuchère ! Oh peuchère !

Peuchère est emblématique d'une aire méridionale qui va des Hautes-Alpes à l'Hérault, en englobant les départements de l'Ardèche et de la Lozère.

27/10/2020