Email catcher

massacre

définitions

massacre ​​​ nom masculin

Action de massacrer ; résultat de cette action. ➙ carnage, hécatombe, tuerie. Le massacre d'un peuple, d'une minorité ethnique. ➙ extermination ; génocide, holocauste. Les massacres de Septembre (1792). Envoyer des soldats au massacre, les exposer à une mort certaine. Le massacre des éléphants.
Jeu de massacre, qui consiste à abattre des poupées à bascule, en lançant des balles de son.
au figuré Combat dans lequel la personne qui a le dessus met à mal son adversaire. Ce match de boxe a tourné au massacre.
Fait d'endommager gravement. Le massacre d'une forêt.
Travail très mal exécuté. Exécution ou interprétation qui défigure une œuvre.
Tête (par extension bois) de cerf, de daim, servant de trophée.

synonymes

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MASSACRE » subst. masc.

Tuerie cruelle que font des gens qui ont avantage sur ceux qui ne sont pas en pouvoir de se deffendre. Dans les Villes prises d'assaut on fait un grand massacre de peuple. Il se fit un grand massacre de Huguenots à Paris à la St. Barthelemy. Herode commanda le massacre des Innocens. Les Voleurs ont entré dans cette maison, ont tué le maistre, la maistresse, les valets, ils ont fait un grand massacre. On a dit dans la basse Latinité, mazacrium ; d'où du Cange derive ce mot.
 
MASSACRE, en termes de Venerie, est la teste du cerf tué qu'on met de-bout pour faire la curée.
 
MASSACRE, se dit aussi en termes de Blason d'une teste de cerf couppée qui est sur l'Escu garnie de son bois ou ramure. Il se represente ordinairement de front ; mais si on le voit de profil, il faut exprimer son assiette en le blasonnant. On le dit aussi d'une teste de boeuf, ou d'un autre animal, descharnée.
Drôles d'expressions Se porter comme un charme Se porter comme un charme

D’un vieillard alerte, d’un rescapé ou d’un ancien malade on dit qu’il se porte comme un charme. 

Alain Rey 22/04/2022