Email catcher

céans

Définition

Définition de céans ​​​ adverbe

vieux Ici, dedans. locution Le maître de céans : le maître de maison.

Synonymes

Synonymes de céans adverbe

[vieux] ici, ci (vieux)

Exemples

Phrases avec le mot céans

Or donc, reposez-vous céans et demandez tout ce que vous voudrez.George Sand (1804-1876)
D'où vient donc que nous ne le voyons point céans ?George Sand (1804-1876)
Par exemple, il faut s'habituer au ch devant e ou i dans des mots comme cheens (céans) et chy (-ci).Le Moyen Age, 2003 (Cairn.info)
Sus, dit-il à ses valets ; apportez ici les quatre plus beaux linceuls qui soient céans, & les étendez par la place.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Mêmement, elle en est si troublée qu'elle en perd la tête et qu'on se plaint d'être mal servi céans, pour la première fois.George Sand (1804-1876)
Si vous ne voulez pas que je joue, il faut que je sorte de céans.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Sortez de céans ; ou si mon mari vient, il vous échinera.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Oui, mon camarade, continua-t-il, je suis le patron de céans.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Toutes les fois qu'il vient céans, je le vois toujours regarder les maisons et les jardins ; mais je ne le vois jamais travailler.Madame de La Fayette (1634-1693)
Le second montre une maison reposante avec son âtre chaleureux, son canapé, sa jolie table nappée et garnie de victuailles sous le regard du chat de céans.Ouest-France, 20/06/2016
Le jour du poll, il est le roi de céans.Hector Bernier (1886-1947)
A condition cependant que ces derniers viennent échanger céans avec les habitants.Ouest-France, 09/05/2019
Quoique je n'aie pas trop, jusqu'ici, à me plaindre de mon coin de céans, je sens, cependant, le terrain miné et mouvant sous mes pieds.Dorothée de Dino (1793-1862)
Ho, dit-elle, monsieur, vous avez été le bien venu ; & le serez toutes les fois qu'il vous plaira venir céans.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Je me suis logé céans pour épier les occasions de l'instruire.Cyrano de Bergerac (1619-1655)
Si son clerc vient céans, fais-lui goûter mon vin.Jules Lemaître (1853-1914)
Alors la vieille gardienne de céans, prit la fuite et me laissa seul.Jules Janin (1804-1874)
Le poème à l'aune d'un abandon infans qui mande à être porté céans au chaud d'une matrice.Nord', 2014, Dolorès Lyotard (Cairn.info)
Votre chère tante, que vous avez céans, compatit beaucoup à votre perte commune.Victor Cousin (1792-1867)
Le baron, qui ne le peut, dit qu'il ne le veut ; et c'est pour cette bonne œuvre que j'arrive céans.Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CEANS adv.

Terme demonstratif du lieu où on est. Le maistre de ceans. n'y a-t-il personne ceans ? Tronc pour les reparations de l'Eglise de ceans. venez ceans, c'est icy. Dieu soit ceans.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.