Email catcher

censurer

définitions

censurer ​​​ verbe transitif

vieux Condamner (une opinion).
Interdire (une publication, un spectacle). —  au participe passé Article de journal censuré.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je censure

tu censures

il censure / elle censure

nous censurons

vous censurez

ils censurent / elles censurent

imparfait

je censurais

tu censurais

il censurait / elle censurait

nous censurions

vous censuriez

ils censuraient / elles censuraient

passé simple

je censurai

tu censuras

il censura / elle censura

nous censurâmes

vous censurâtes

ils censurèrent / elles censurèrent

futur simple

je censurerai

tu censureras

il censurera / elle censurera

nous censurerons

vous censurerez

ils censureront / elles censureront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dans des styles et techniques différentes, l'artiste ne se censure jamais.Ouest-France, 08/07/2015
Mais ce n'est pas normal de vouloir censurer cette série, ça va trop loin.Ouest-France, Pierre MACHADO, 07/10/2018
Ceux-là mêmes qui devaient censurer les missives de leurs subordonnées mais qui, une fois sur le front, devenaient moins regardants.Ouest-France, Guillaume BALLARD, 19/12/2018
Il est encore aujourd'hui un terrible raisonneur, surtout quand il s'agit de censurer les mesures du gouvernement.Albert Du Casse (1813-1893)
L'un aime à critiquer, censurer, discuter, et ne veut pas se soumettre sans savoir pourquoi.Montesquieu (1689-1755)
Antirouille est composé d'une partie agenda culturel et d'une autre avec des textes non censurés.Ouest-France, 09/09/2017
Il est impossible de censurer tout le réseau, mais la tentation ou la menace de le faire est malgré tout bien réelle.Europarl
Cependant, les discussions autour du dossier de preuves, un document de 1.742 pages largement censuré, selon la défense, risquent de se prolonger.Ouest-France, 09/05/2019
Nous n'avons pas non plus pu en discuter par lettre, puisque toute notre correspondance est censurée.Europarl
Mais pour permettre aux plus jeunes de voir la série, elle a censuré des scènes.Ouest-France, 26/02/2016
Nous ne voulons pas censurer des magistrats si sages ; mais nous laissons à décider jusqu'à quel point la constitution en peut être changée.Montesquieu (1689-1755)
Alors que remontent les souvenirs, devraient-ils censurer la part la plus intime et la plus douce de leurs mémoires endeuillées ?Ouest-France, 17/10/2014
Elles furent appelées à la barre et censurées avec ménagement.Adolphe Thiers (1797-1877)
Il s’agit également de défendre les droits de tous nos citoyens à recevoir des informations objectives, non censurées.Europarl
Toute notre correspondance, celle qui partait comme celle qui arrivait, était minutieusement censurée.Henri Sévérin Béland (1869-1935)
En province, les mêmes mesures sont prises contre les écrits non censurés.Jean Massart (1865-1925)
En réalité, cet organe de surveillance est un instrument parfait pour censurer les médias.Europarl
D'abord diffusé au cinéma puis censuré, le film choque autant qu'il fascine.Ouest-France, 24/04/2021
Alors, si vous vous êtes dans la salle et que vous avez soudain envie de l'applaudir entre deux mouvements, ne vous censurez plus.Ouest-France, Emmanuel AUMONIER, 24/08/2016
Nous, les socialistes réformateurs, nous sommes devenus trop sages, on a censuré notre utopie.Ouest-France, 21/02/2017
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CENSURER » v. act.

Condamner un livre comme prejudiciable à la Religion, ou à l'Estat.
 
CENSURER, signifie aussi, Critiquer, reprendre. Cet Auteur ne s'occupe qu'à censurer les ouvrages d'autruy. cette femme est médisante, & censure les actions de ses voisins.
 
CENSURÉ, ÉE. part. & adj. Deffendu, condamné. Il ne se dit gueres que des livres censurez ou deffendus, d'une opinion censurée, condamnée.