Email catcher

blâmer

Définition

Définition de blâmer ​​​ verbe transitif

Former un jugement moral défavorable sur (qqn ou qqch.). ➙ condamner, critiquer, désapprouver. Il est plus à plaindre qu'à blâmer.
Réprimander officiellement.

Conjugaison

Conjugaison du verbe blâmer

actif

indicatif
présent

je blâme

tu blâmes

il blâme / elle blâme

nous blâmons

vous blâmez

ils blâment / elles blâment

imparfait

je blâmais

tu blâmais

il blâmait / elle blâmait

nous blâmions

vous blâmiez

ils blâmaient / elles blâmaient

passé simple

je blâmai

tu blâmas

il blâma / elle blâma

nous blâmâmes

vous blâmâtes

ils blâmèrent / elles blâmèrent

futur simple

je blâmerai

tu blâmeras

il blâmera / elle blâmera

nous blâmerons

vous blâmerez

ils blâmeront / elles blâmeront

Synonymes

Synonymes de blâmer verbe transitif

accuser, condamner, critiquer, désapprouver, désavouer, faire grief à, faire le procès de, incriminer, jeter la pierre à, réprouver, stigmatiser, anathématiser (soutenu), fustiger (littéraire), improuver (littéraire, vieux), [sans complément] mettre au banc des accusés

réprimander

Exemples

Phrases avec le mot blâmer

Depuis, les chroniqueurs ont tendance à blâmer les passions et leurs inspiratrices : les femmes.Ça m'intéresse, 25/04/2021, « Liaisons dangereuses : quand l'amour fait basculer l'histoire »
Le monde entier peut me blâmer, que m'importe !Honoré de Balzac (1799-1850)
Copier n'est pas un comportement que nous devrions a priori blâmer : comment grandir sans imiter ?Medium, 2012, Daniel Bougnoux (Cairn.info)
Confrontés à des témoignages de chômeurs, par exemple, des travailleurs précaires ayant internalisé l'idéologie méritocratique pourraient revenir sur leur tendance à blâmer les victimes.Raisons politiques, 2021, Pierre-Étienne Vandamme (Cairn.info)
Il lui arrive de blâmer le nationalisme des autres, on ne l'a jamais entendu s'excuser du sien.Le débat, 2020, Gabriel Robin (Cairn.info)
Il est cependant simpliste d'affirmer qu'il s'agit là du seul motif lequel, par ailleurs, n'est certainement pas à blâmer en lui-même.Revue de science criminelle et de droit pénal comparé, 2010, Pierrette Poncela (Cairn.info)
Il ne peut pas passer son temps à blâmer la fatalité.Ouest-France, Christophe DELACROIX, 15/11/2014
Or ce ne sont pas seulement la fiscalité ou la hausse des coûts de transport et de distribution qui sont à blâmer.Ouest-France, 20/05/2021
Ce n'est pas vous, mon cher ami, qui aurez le courage de me blâmer.Edmond Biré (1829-1907)
Le contexte sanitaire, s'il n'a pas arrangé les choses, n'est pour autant pas à blâmer pour la crise du bénévolat que traversent les structures.Ouest-France, Gaëlle LE ROUX, 04/09/2021
Il est important de ne pas blâmer la personne victime d'abus et de ne pas la critiquer directement, mais aussi de ne pas faire pression sur elle.Ça m'intéresse, 15/03/2020, « Voici comment vous pouvez agir contre les violences conjugales »
Peut-on blâmer certains jeux vidéos, dans les faits divers relayés par les médias ?Ça m'intéresse, 29/03/2012, « Les jeux vidéos rendent-ils violents ? »
Je dois avouer que je ne peux les blâmer.Europarl
Elle a également convenu que les gens qui n'écoutent pas la police sont eux-mêmes à blâmer.Ouest-France, 21/04/2021
Moi, je ne vous blâmerai jamais, et je vous aimerai toujours.Honoré de Balzac (1799-1850)
Est-il équitable, vraiment, de blâmer la télévision, comme il le fait, de refléter un certain air du temps ?Le débat, 2006, Jean-Noël Jeanneney (Cairn.info)
Mieux vaut utiliser les mots pour encourager plutôt que blâmer.Ouest-France, Audrey GUILLER, 23/05/2018
Et les êtres vivants - humains ou non - les moins à blâmer pour ces émissions sont, ironiquement, ceux qui en souffriront le plus.Ouest-France, 23/06/2021
Dans de brefs comptes rendus ou tribunes, on peut résumer et louer ou, éventuellement, blâmer.La Pensée, 2020, Patrick Coulon (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BLASMER v. act.

Reprendre, condamner quelque mauvaise action. Souvent ceux qui blasment les autres tombent dans les mêmes defauts. il y a bien des gens qu'on blasme à tort.
 
BLASMER, se dit aussi d'une peine infamante ordonnée en Justice pour quelque action dont on fait faire reparation d'honneur en presence des Juges, ou de quelques témoins mandés exprés : ce qu'on exprime par cette formule, Il sera blasmé & reprimendé en l'Audience en presence de six personnes telles que la partie voudra choisir. Nicod pretend que ce mot vient de blasphemare, ou du Grec blattein, qui signifie, famam laedere, mesdire. D'autres croyent au contraire que le mot de blasphemer vient de blasmer, qui ne signifie autre chose que reprendre, condamner, diffamer.
 
BLASMER, signifie aussi, Contredire, ou debattre l'adveu & denombrement qui est donné à un Seigneur par ses vassaux. A faute de blasmer par le Seigneur dans le temps de la Coustume, l'adveu est receu.
 
BLASMÉ, ÉE. part. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.