blâmer

 

définitions

blâmer ​​​ verbe transitif

Former un jugement moral défavorable sur (qqn ou qqch.). ➙ condamner, critiquer, désapprouver. Il est plus à plaindre qu'à blâmer.
Réprimander officiellement.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je blâme

tu blâmes

il blâme / elle blâme

nous blâmons

vous blâmez

ils blâment / elles blâment

imparfait

je blâmais

tu blâmais

il blâmait / elle blâmait

nous blâmions

vous blâmiez

ils blâmaient / elles blâmaient

passé simple

je blâmai

tu blâmas

il blâma / elle blâma

nous blâmâmes

vous blâmâtes

ils blâmèrent / elles blâmèrent

futur simple

je blâmerai

tu blâmeras

il blâmera / elle blâmera

nous blâmerons

vous blâmerez

ils blâmeront / elles blâmeront

 

synonymes

blâmer verbe transitif

accuser, condamner, critiquer, désapprouver, désavouer, faire grief à, incriminer, jeter la pierre à, faire le procès de, réprouver, stigmatiser, anathématiser (soutenu), fustiger (littéraire), improuver (littéraire, vieux), [sans complément] mettre au banc des accusés

réprimander

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quelques habitants du village continuaient cependant à blâmer une réforme qui leur enlevait la consolation de voir la place où l'on avait enterré leurs pères.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Une grande erreur est d'accuser de lâcheté un conscrit qui blêmit au feu, et un grand tort, c'est aussi de blâmer le vieux brave quand il salue la balle.Charles Des Écores (1852-1905)
Triste et suppliant, il regardait les orphelines d'un air de doux reproche, comme pour les blâmer de renvoyer leur seul défenseur.Eugène Sue (1804-1857)
Et, si j'ai un reproche à te faire, c'est de ne pas les blâmer toi-même avec la même vigueur.Anatole France (1844-1924)
Cependant, avant de blâmer ces pays, nous devons réaliser que la déforestation répond à certains besoins de survie.Europarl
Les plus habiles affectent toute leur vie de blâmer les finesses pour s'en servir en quelque grande occasion et pour quelque grand intérêt.François de La Rochefoucauld (1613-1680)
Après des catastrophes de ce type, la première réaction consiste souvent à trouver quelqu'un à blâmer.Europarl
Je ne peux certes faire aucun commentaire sur des secteurs précis et leur gestion, mais il est vrai que nous ne pouvons blâmer le seul environnement macroéconomique.Europarl
Qui pourrait me blâmer si je consacre à l'étude le temps que les autres emploient à des affaires vulgaires, à des jeux, à des fêtes ou à de molles voluptés ?Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Encore une fois, est-ce à lui qu'il faut s'en prendre, et aurons-nous le courage de le blâmer ?Victor Fournel (1829-1894)
On loue et on blâme la plupart des choses parce que c'est la mode de les louer ou de les blâmer.François de La Rochefoucauld (1613-1680)
Si nous ne la soutenons pas, les travailleurs ne l'obtiendront pas et ils sauront qui blâmer.Europarl
Sont à blâmer la mauvaise gestion, les combines politiques et les intérêts financiers douteux liés à l'effondrement des chantiers navals.Europarl
Il faut blâmer surtout les courtisans qui lui dictent la résolution de l'égoïsme et de la peur.Imbert de Saint-Amand (1834-1900)
Du moins pouvait-il ne pas se blâmer de suffisance : il ne s'était jamais enorgueilli de l'émouvoir.Hector Bernier (1886-1947)
Plus tard, si vous me devez beaucoup pour mes conseils, tant mieux, je n'en serai que plus à l'aise pour vous blâmer si je vous trouve à blâmer.Eugène Sue (1804-1857)
Si vous y trouvez quelque chose à blâmer, songez, que vous en avez perdu le droit, en surprenant ma pensée et en commentant mes paroles.George Sand (1804-1876)
Il est toutefois difficile de blâmer ces personnes, une fois que vous avez constaté les conditions dans lesquelles ils devaient travailler.Europarl
Et ce qui aggrave le mal, c'est que les journalistes les plus à blâmer ne sont pas les journalistes amusants qui écrivent pour les journaux dits mondains.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Ce sont les aliments contenant des produits chimiques et l'environnement pollué qui sont à blâmer pour ces allergies.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BLASMER » v. act.

Reprendre, condamner quelque mauvaise action. Souvent ceux qui blasment les autres tombent dans les mêmes defauts. il y a bien des gens qu'on blasme à tort.
 
BLASMER, se dit aussi d'une peine infamante ordonnée en Justice pour quelque action dont on fait faire reparation d'honneur en presence des Juges, ou de quelques témoins mandés exprés : ce qu'on exprime par cette formule, Il sera blasmé & reprimendé en l'Audience en presence de six personnes telles que la partie voudra choisir. Nicod pretend que ce mot vient de blasphemare, ou du Grec blattein, qui signifie, famam laedere, mesdire. D'autres croyent au contraire que le mot de blasphemer vient de blasmer, qui ne signifie autre chose que reprendre, condamner, diffamer.
 
BLASMER, signifie aussi, Contredire, ou debattre l'adveu & denombrement qui est donné à un Seigneur par ses vassaux. A faute de blasmer par le Seigneur dans le temps de la Coustume, l'adveu est receu.
 
BLASMÉ, ÉE. part. & adj.
Le mot du jour Soutien-gorge Soutien-gorge

Vague de froid sur le soutien-gorge… Elles sont nombreuses à clamer : « C’est fini, je n’en porterai plus ! », joignant le geste à la parole dans un nouveau mouvement de libération des seins.

Aurore Vincenti 24/04/2020