chétif

définitions

chétif ​​​ , chétive ​​​ adjectif

De faible constitution ; d'apparence fragile. ➙ malingre, rachitique. Enfant chétif. Un arbre chétif.

synonymes

chétif, chétive adjectif

débile, faible, fluet, maigrelet, malingre, rachitique, maigrichon (familier), maigriot (familier)

rabougri, ratatiné

[littéraire] dérisoire, mesquin, misérable, pauvre, piètre, piteux

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un criminel est un invalide moral ; c'est un pauvre hère à l'intellect chétif, assez aveugle pour ne point voir la sublime beauté de la civilisation moderne.Georges Darien (1862-1921)
Voltaire, dans un petit corps chétif, avait cet esprit brillant qui est le représentant du dix-huitième siècle.Stendhal (1783-1842)
Je prenais ma part de cette folie qui faisait naître tant de joie dans un chétif théâtre où rien assurément n'était au-dessus du médiocre.Stendhal (1783-1842)
Eh bien, moi, le chétif, j'ai le projet de décrire l'amour naissant, et de le conduire jusqu'au mariage.Émile Zola (1840-1902)
Mais il était assis dans un vaste et profond fauteuil où il paraissait plus petit encore plus malingre et chétif.Michel Zévaco (1860-1918)
C'était une jeune fille, presque une enfant encore, de quinze ans environ, d'aspect assez chétif, et à qui le trapèze avait, outre mesure, développé les bras.Judith Gautier (1845-1917)
Vous n'avez pas seulement réfléchi à une chose, c'est qu'un pauvre habillé en duc pourrait avoir bonne mine, et qu'un duc habillé en pauvre pourrait sembler misérable et chétif.Léonce de Larmandie (1851-1921)
Il était si maigre, si chétif, que l'on pouvait croire qu'il n'avait plus que quelques jours à vivre.Zulma Carraud (1796-1889)
Et moi qui n'ai que douze ans, qui suis petit, chétif, sans force, à quoi pourrai-je être employé ?Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il se couchait à plat ventre ; il enfonçait ses ongles dans la terre et il pleurait ; il se sentait misérable, chétif, abandonné.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il nous a rendus bien pauvres ; mais qu'il vienne, il partagera le chétif morceau de pain qui nous reste, enfin ce qu'il nous a laissé.Honoré de Balzac (1799-1850)
Celui-ci avait onze ans et paraissait à peine en avoir sept, tant il était chétif et délicat.Louise Colet (1810-1876)
Il y avait avec lui un enfant chétif et laid, et qui paraissait avoir six ou sept ans.Jules Lemaître (1853-1914)
Que nous importe, quand nous ne sommes plus, ce qu'on fera de notre chétif corps, et de notre prétendue âme, et ce qu'on en dira ?Voltaire (1694-1778) et Frédéric II de Prusse (1712-1786)
N'importe, ce chétif instrument ne sert peut-être qu'à donner le ton aux voix, et tout effet instrumental étant proscrit, il doit suffire.Hector Berlioz (1803-1869)
La vivacité de son caractère, son extrême activité faisaient oublier sa petite taille, son air chétif.Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Tout ce paysage est d'une écrasante tristesse ; mais il est si chétif d'apparence, si disgracié, si misérable, qu'on finit presque par l'aimer.Jules Legras (1866-1939)
Elle avait un enfant à la main, un enfant pâle, souffreteux et chétif, qui semblait ne tenir à la vie que par un fil.Jules de Gastyne (1847-1920)
Les lunettes noires de ce personnage, sa face hâve, son air minable, lui donnaient un chétif aspect de pauvre employé qui m'étonna un peu.Paul Bourget (1852-1935)
Monuments et boulevards semblent s'être donné rendez-vous sur ce chétif emplacement, peu digne d'un tel honneur.Victor Fournel (1829-1894)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHETIF, IVE » adj.

Qui est de peu de valeur, qui se dit des personnes, & des choses. Cet homme est bien chetif, maigre, mal fait, miserable. il a fait un present bien chetif, qui n'est d'aucune consideration. cet habit, cette estoffe est bien chetive. Il vient de l'Italien cattivo, selon Pasquier. Mais Menage tient que ce mot vient de captivus, & prouve que chetif signifioit autrefois captif.
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Retrouvez ici les mots récemment inclus à notre dictionnaire gratuit Dico en ligne Le Robert - et notamment, les mots de la crise sanitaire du coronavirus. 

10/06/2020