débile

 

définitions

débile ​​​ adjectif et nom

adjectif Qui manque de force physique. ➙ faible, fragile, malingre. Un vieillard débile.
nom vieilli Un, une débile mental(e), personne atteinte de débilité (2).
adjectif et nom familier Imbécile, idiot. ➙ familier demeuré. —  Un raisonnement débile. ➙ inepte, nul. Un film débile. ➙ stupide.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Puis tout à coup l'enfant bien portant devint débile : la guerre, le partage, l'incendie, ces terribles maladies des villes, rendirent sa jeunesse sombre et triste.Ernest Capendu (1826-1868)
Pendant ma première enfance, mon organisation était très-débile ; aussi n'ai-je connu ni la pétulance, ni l'étourderie, ni l'amour du jeu.Alphonse Esquiros (1812-1876)
La misérable mécanique, le très-faible ressort d'un enfant mû par cette main débile et tremblotante, n'allaient-ils pas être forcés par la brutalité de celui qu'on voyait venir ?Jules Michelet (1798-1874)
Ce garçon débile, dont le corps mou et affaissé n'avait jamais eu une secousse de désir, rêvait puérilement à cette vie d'atelier dont son ami lui parlait.Émile Zola (1840-1902)
Un jour, un méchant gars de dix-huit à vingt ans frappait un enfant pauvre et débile que sa faiblesse empêchait de travailler.Ernest Capendu (1826-1868)
C'était un travailleur terrible, avec un air souffrant, une constitution misérable et débile, veillant, s'usant, se consumant, ne distinguant ni nuit ni jour.Jules Michelet (1798-1874)
Et c'est vraiment comme un enfant débile, le corps terrassé, le cerveau chancelant qu'il lui apparut, tandis qu'elle veillait à ce chevet.Marcel Prévost (1862-1941)
Cela s'explique en ce que cet état n'est guère adopté que par les gens qu'une complexion débile ou défectueuse empêche de se livrer aux travaux de l'agriculture.Ernest Capendu (1826-1868)
Debout dans ses vêtements fripés, encore maigre et débile, mais vivant, enfin, l'homme était devant moi !Maurice Level (1875-1926)
En sortant de l'œuf, le tout débile vermisseau lèche la fine purée sur les murs de sa loge.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
La femme a la conscience débile ; elle est immorale, anti-juridique ; elle ne vaut comme responsabilité morale qu'à quarante-cinq ans.Jenny d'Héricourt (1809-1875)
Le débile insecte n'est pas apte à trouer mes cloisons ; il les ronge un peu, et c'est d'après les érosions qu'il m'a fallu juger de la direction adoptée.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Sa police était alors si débile, qu'on le vit bientôt se débattre lui-même sans dignité et sans succès contre la presse et les intrigues anglaises.Joseph Fouché (1759-1820)
Avec le vieux, le sec, le courbé, & le débile ; qui a parfaitement bien vécu, & dont toutes les démarches ont servi d'exemples aux adolescens, & ont été en édification aux personnes âgées ?Simon Tyssot de Patot (1655-1727)
Le chef, vieillard débile, nous conta que, le mois précédent, il avait mangé sa femme et ses deux garçons.Élie Reclus (1827-1904)
Un petit prêtre se présenta, âgé de trente ans à peine, maigre et débile, la face longue et ravagée, couleur de safran.Émile Zola (1840-1902)
S'informe-t-on, en respirant la rose, du fumier qui a réchauffé sa tige débile, augmenté sa force et sa croissance ?François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Le refroidissement est à peu près insensible au quinzième siècle, la presse est trop débile encore, et soutire tout au plus à la puissante architecture une surabondance de vie.Victor Hugo (1802-1885)
A l'entendre se célébrer, menacer même, n'aurait-on pas dit qu'elle avait la santé moins débile ?Hector Bernier (1886-1947)
Je n'ai qu'une main et qu'une débile tête, et ne peux être secondé de personne, ni soulagé.Antoine Dumesnil (1805-1891)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEBILE » adj. m. & f.

Qui n'a pas les forces qu'il doit avoir naturellement & ordinairement. On a les jambes debiles aprés de longues maladies. Un estomac debile doit observer un grand regime.
 
DEBILE, se dit figurément en choses spirituelles. Un esprit debile est celuy qui est foible, simple, avec peu de connoissance & de fermeté. Une memoire debile, qui ne retient pas facilement. Une imagination debile, qui se forme plusieurs visions & chimeres vaines qui l'épouvantent.
Vidéos Granny Smith, par Alain Rey Granny Smith, par Alain Rey

La pomme Granny Smith, littéralement « mémé Smith », tire son nom d’une dame âgée, Mrs Smith, qui fut la première à en produire ! Découvrez l’histoire du nom de cette variété de pomme, avec Alain Rey.

Alain Rey 15/09/2020