chevalier

 

définitions

chevalier ​​​ | ​​​ , chevalière ​​​ | ​​​ nom

nom masculin au Moyen Âge Noble admis dans l'ordre de la chevalerie. ➙ paladin, preux. Les chevaliers de la Table ronde. —  locution Chevalier errant, qui voyageait pour redresser les torts.
au figuré Chevalier servant : homme dévoué à une femme, qui lui fait la cour.
Chevalier d'industrie : homme qui vit d'expédients.
nom masculin au Moyen Âge Membre d'un ordre militaire et religieux. Les chevaliers de Malte.
moderne Membre d'un ordre honorifique. Chevalier de la Légion d'honneur.
dans la noblesse Celui qui est au-dessous du baron.
nom masculin
Oiseau échassier migrateur, au long bec droit.
en apposition ➙ omble.
Le chevalier gambette Le chevalier gambette - Crédits : iStockphoto/Herbert Kratky Crédits : iStockphoto/Herbert Kratky
 

synonymes

chevalier nom masculin

paladin, preux

chevalier d'industrie

aigrefin, escroc, filou

chevalier servant

cavalier, sigisbée (vieux ou plaisant)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ces deux coups étaient si violents, que notre chevalier en fut jeté à terre, où il demeura étendu.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Monsieur était dans un de ces moments-là ; mais il craignait le chevalier presque autant qu'il l'aimait, et se contentait de rager intérieurement.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
À tout cela, le pauvre chevalier prenait patience, plutôt que de couper les rubans de son morion.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
En avant des escadrons, galopait un chevalier, le plus beau, le plus hardi de tous.Nikolaï Vassilievitch Gogol (1809-1852), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Mais, en vérité, ajouta notre chevalier, je dois avoir perdu la tête, pour que de telles extravagances me viennent à l'esprit et sur les lèvres ?Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Cependant le chevalier est parti ; il prend part à la guerre, combat et défait l'ennemi du roi, emporte plusieurs villes, gagne plusieurs victoires.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
C'est avec raison qu'il est dit : on s'instruit beaucoup en voyageant, reprit notre chevalier ; qui se serait jamais douté qu'il y a des singes qui devinent !Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Néanmoins, sire chevalier, je bois à ta santé et au succès de tous les vrais amans.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Oswald fut devancé dans ce bon office ; la multitude se dispersa en effet, mais il ne trouva plus le chevalier.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
En l'apercevant, le chevalier, qui avait pour lui, comme pour tout noble caractère, une haine secrète, le chevalier se leva.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
L'ecclésiastique s'assit en face du chevalier, le duc et la duchesse aux deux côtés de la table.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Mon cœur brûlait dans ma poitrine ; je me croyais son chevalier ; j'avais soif de lui prouver que j'étais digne de sa confiance, et j'attendais impatiemment le moment décisif.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Si vous ne repreniez ni ne transposiez les résultats de nos contrôles, nous serions un chevalier sans épée.Europarl
Mille acclamations, long-temps prolongées, accueillirent la déclaration unanime du prince et des maréchaux, portant que l'honneur de cette journée appartenait au chevalier déshérité.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Peu importait pourquoi ; et ce rude mineur partait à l'appel de son amour, avec l'héroïsme d'un chevalier errant.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Le pauvre chevalier changeait de visage à chaque parole, et n'osait avouer qu'il était le libérateur de cette honnête engeance.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Telle fut la roideur du premier coup, et telle celle du second, que force fut au pauvre chevalier de se laisser tomber de son cheval en bas.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Ce fut en ces entretiens et autres semblables que notre chevalier et son écuyer passèrent la nuit.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Du premier coup qu'il porta, notre chevalier fendit le pourpoint de cuir à celui qui se rencontra sous sa main, et lui emporta un morceau de l'épaule.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Cela fait, ils gagnèrent le grand chemin, où ils arrivèrent encore avant notre chevalier et sa suite, tant les mules avaient de peine à marcher dans ces sentiers difficiles.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHEVALIER » s. m.

Le premier degré d'honneur de l'ancienne milice, qu'on donnoit avec certaines ceremonies à ceux qui avoient fait quelque exploit signalé qui les distinguoit des autres gens de guerre. Ainsi on appelle Chevaliers, les gens issus de la haute & ancienne Noblesse, ou qui ont esté faits Chevaliers par les Princes. On disoit autrefois, Adouber un Chevalier, pour dire, Adopter un Chevalier, parce qu'il estoit reputé comme fils de celuy qui le faisoit Chevalier. Voyez l'ordonnance & la maniere de faire de nouveaux Chevaliers, qui est écrite par Du Cange sur le mot miles. Le Chevalier Bayard fut surnommé le Chevalier sans peur & sans reproche. Cette qualité est au dessus de la qualité d'Escuyer ou de simple Gentilhomme, & est encore prise à present par ceux qui possedent les premieres charges & dignitez tant d'espée que de robbe. Un Duc, un Comte, un Mareschal de France prennent le tiltre de Chevaliers. Le Chancelier, le Premier President tout de même. Boutilier écrit qu'au seul Chevalier appartient de porter harnois doré en tous estats & habits, tant à cheval qu'à pied. En vieux François on disoit Chal, pour dire, Chevalier, d'où est venu le mot de Seneschal, quasi senex Eques, pour dire, vieux Chevalier.
 
CHEVALIER, est aussi celuy qui est receu dans quelque Ordre Militaire institué par quelque Roy ou quelque Prince avec certaines regles & marques d'honneur. On ne reçoit dans les Ordres des Chevaliers, que ceux qui ont fait des preuves d'ancienne Noblesse. Chevalier des Ordres du Roy, est celuy qui est Chevalier de l'Ordre du St. Esprit & de St. Michel. L'Ordre des Chevaliers de St. Michel fut érigé par Louïs XI. le premier Aoust 1469. à cause que St. Michel étoit Protecteur de la France, & avoit eu de grandes communications avec Jeanne la Pucelle du temps de Charles VII. On appelle absolument Chevalier de l'Ordre, celuy qui a l'Ordre du St. Esprit. On le nomme autrement Cordon bleu, parce que la marque de cet Ordre est une croix du St. Esprit attachée à un cordon bleu en escharpe, & une autre croix en broderie sur le manteau ou le juste-au-corps. Chevalier de Malthe, de St. Lazare. Chevalier de la Toison d'or. Chevalier de la Jarretiere, &c. Ragueau fait mention des Chevaliers de loix, aprés Froissard, des Chevaliers de la Cornette, ou d'Armes, & des Chevaliers des Bains, qu'on baignoit avant leur reception, qui n'ont pas fait beaucoup de bruit dans l'Histoire.
 
CHEVALIER SERVANT, est un Chevalier du second ordre, qui n'est pas obligé de faire ses preuves de Noblesse. On a appellé par derision Chevalier du lievre. Voy Lievre.
 
CHEVALIER, est aussi celuy qui donne la main à la Reine pour marcher, & on l'appelle son Chevalier d'honneur. On le dit aussi de Madame la Dauphine & de Madame.
 
CHEVALIER, est aussi celuy qui commande les Archers qui font la garde de nuit à Paris. On l'appelle le Chevalier du Guet, & sa femme la Chevaliere du Guet.
 
CHEVALIER ERRANT, est un pretendu Ordre de Chevaliers dont il est fait mention dans tous les anciens Romans. C'étoient des braves qui couroient le monde pour chercher des adventures, redresser les torts, & faire de grandes actions de proüesse. Dom Quichotte étoit devenu fou pour avoir voulu imiter les Chevaliers errants. le Chevalier du Soleil, ceux d'Amadis, &c.
 
On a esté fort en peine sur l'origine des Chevaliers de la Table ronde. Ce qui n'est autre chose qu'une jouste faite en Angleterre, ou un jeu militaire qu'on appella ainsi sous le nom supposé du Roy Artus & de ses Barons en l'année 1252. dont Matthieu Paris fait mention. Cet Ordre étoit composé de 100. Chevaliers, & d'autant de Dames, qui mangeoient à une table ronde pour éviter la preéminence & le haut bout. Paul Jove dit que ce fut sous l'Empire de Frederic Barberousse qu'on commença à parler de ces Chevaliers. D'autres en attribuent l'origine à la faction des Guelphes & des Gibelins. Cambden advertit qu'Athenée fait mention de Chevaliers qui mangeoient à une table ronde avec leurs Escuyers derriere. Plusieurs Auteurs disent qu'Artus Duc de Bretagne l'a renouvellée, & que sa table est encore suspenduë dans le chasteau de Windsor en Angleterre, quoy que plusieurs estiment que cette institution est bien plus recente. Le Roy Edoüard fit bastir une maison qu'on appella la Table ronde, dont la cour avoit 200. pieds de diametre.
 
CHEVALIER, s'est dit aussi de ceux qui ont entrepris de servir & de proteger une Dame. Autrefois il n'y avoit point de Dame qui n'eust son Chevalier. Dans les joustes & tournois tous les Chevaliers portoient les devises & les couleurs de leurs Dames. Une telle Dame le receut pour son Chevalier.
 
CHEVALIER ROMAIN, estoit le second degré de Noblesse parmi les Romains, qui suivoit celuy des Senateurs. Ovide étoit Chevalier Romain. Hannibal envoya à Carthage un muid d'anneaux de Chevaliers Romains tuez à la bataille de Cannes.
 
On appelle burlesquement, Chevalier de l'industrie, un escroc, un filou, un parasite qui n'a point de bien, & qui ne subsiste que par son adresse aux despens des autres. L'Adventurier Buscon de Quevedo est le premier qui a esté appellé Chevalier de l'industrie. Regnier parle d'un autre Chevalier burlesque :
 
L'un étoit des suivants de Madame Lippée,
 
Et l'autre Chevalier de la petite Espée.
 
CHEVALIER, est aussi une piece du jeu des Eschecs qui saute par dessus les autres, & va toûjours de blanc en noir, & de noir en blanc. L'eschec du Chevalier au Roy & à la Dame, au Roy & à la Tour, est fort dangereux. L'eschec du Chevalier ne se peut couvrir, il faut que le Roy se remuë.
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020