chevaucher

 

définitions

chevaucher ​​​ | ​​​ verbe

verbe intransitif littéraire Aller à cheval.
verbe transitif Être à cheval, à califourchon sur. Sorcières qui chevauchent des manches à balai.
verbe intransitif (choses) Se recouvrir en partie. ➙ se recouvrir. Dents qui chevauchent.

se chevaucher ​​​ | ​​​ verbe pronominal

Se recouvrir en partie. Tuiles qui se chevauchent.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je chevauche

tu chevauches

il chevauche / elle chevauche

nous chevauchons

vous chevauchez

ils chevauchent / elles chevauchent

imparfait

je chevauchais

tu chevauchais

il chevauchait / elle chevauchait

nous chevauchions

vous chevauchiez

ils chevauchaient / elles chevauchaient

passé simple

je chevauchai

tu chevauchas

il chevaucha / elle chevaucha

nous chevauchâmes

vous chevauchâtes

ils chevauchèrent / elles chevauchèrent

futur simple

je chevaucherai

tu chevaucheras

il chevauchera / elle chevauchera

nous chevaucherons

vous chevaucherez

ils chevaucheront / elles chevaucheront

 

synonymes

verbe intransitif

cavalcader (vieux)

se chevaucher verbe pronominal

se croiser, se recouvrir, se superposer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ils vont faire appel aux plus violents contrastes, entasser les situations les plus imprévues, faire chevaucher les unes par-dessus les autres les péripéties les plus invraisemblables et les plus répugnantes.Louis Maigron (1866-1954)
Les débats, et les interlocuteurs, n'ont cessé de se chevaucher.Europarl
Mais le port était désert, car l'aube venait à peine de poindre, et nul ne vit le preux chevaucher jusqu'à la porte que la femme lui avait montrée.Joseph Bédier (1864-1938)
Quels poètes, lorsqu'ils se mettent à vouloir, aussi, chevaucher des nuages !Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
À ces deux niveaux, nous devons définir des objectifs et des calendriers clairs, comme l'a souligné le rapporteur, et, plus précisément, établir des politiques qui se complètent sans se chevaucher.Europarl
On doit dire pourtant que la mode autorisait cette manière de chevaucher à deux sur la même monture.Paul Lacroix (1806-1884)
Jusqu'à la bonne moitié du voyage, mon intention est de chevaucher la nuit et, durant le jour, de rester coi en quelque gîte sûr.Eugène Chavette (1827-1902)
Leurs rôles respectifs sont définis et différents, mais ils risquent de se chevaucher dans certains domaines en tout cas.Europarl
Tu m'obéiras et tu sentiras mes éperons ; car c'est toi qui m'as appris à te chevaucher.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
À chevaucher sur les vergues on apprend à se tenir solidement.Jules Verne (1828-1905)
Et sans doute quelque autre petite fille s'en va chevaucher à ma place avec les cavaliers...Pierre Loti (1850-1923)
Est-il sage et convenable qu'une damoiselle noble, de son âge et de sa beauté, s'en aille chevaucher par les rues de la ville en pleine nuit ?Paul Lacroix (1806-1884)
Il leur apprit comment ils devaient se ranger deux par deux pour chevaucher en belle ordonnance, selon la noblesse des pièces de venaison dressées sur les fourches.Joseph Bédier (1864-1938)
Des troupes allemandes apparurent au loin, dans la plaine, par grandes masses noires ; et l'on vit les uhlans chevaucher de l'autre côté de l'eau.Émile Blémont (1839-1927)
Les pauvres femmes ont si souvent besoin, pour se tirer d'affaire dans les moments difficiles, d'enfourcher chevaux ou mules, de chevaucher comme les hommes !Albert Robida (1848-1926)
Mais que faire, que faire sur cette planète, si l'on répugne à chevaucher d'autres êtres avantagés d'un pubis ou porteurs de génitoires ?Fernand Kolney (1868-1930)
Le plaisir de ne rien faire que chevaucher et commander était aussi pour elle une compensation.George Sand (1804-1876)
Ceux de la ville qui bien savoient sa revenue, étoient assemblés sur la rue par où il devoit chevaucher en son hôtel.Jules Michelet (1798-1874)
Nous continuâmes donc à chevaucher sur une route large qui devait certainement nous mener à la place du marché.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
L'autre était la dame voilée, tout en noir, la taille cachée sous un mantelet court, et relevant sur son bras une longue jupe d'amazone qu'elle devait rabattre pour chevaucher.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHEVAUCHER » v. act.

Vieux mot qui signifioit autrefois, Aller à cheval, & qui a été mis hors d'usage, à cause d'un sens obscene qu'on luy a donné depuis peu. On le dit pourtant encore parmi les Escuyers, pour expliquer la maniere de se mettre sur les estriers. Chevaucher long. Chevaucher court, à l'Angloise, à la Turque, &c. Menage derive ce mot de caballicare, dont les Espagnols ont fait cavalgar, & les Italiens cavalcare. Il se trouve dans la basse Latinité, aussi-bien que caballicata, d'où il derive cavalcade & chevauchée.
 
CHEVAUCHER, se dit aussi parmi les Artisans, des pieces qui se mettent l'une sur l'autre. Cette solive ne chevauche pas assez avant dans le mur. les tuiles doivent chevaucher les unes sur les autres.
Les mots du bitume Grailler Grailler

v. 1. Manger. 2. Dans la locution « ça graille » : c’est super, ça déchire.

Dérivés : graille, graillance.

Aurore Vincenti 11/05/2020