chocolat

définitions

chocolat ​​​ nom masculin et adjectif invariable de couleur

Substance alimentaire (pâte solidifiée) faite de cacao broyé avec du sucre, de la vanille, etc. Chocolat aux noisettes. Plaque, tablette de chocolat.
Bonbon au chocolat. Une boîte de chocolats.
Boisson faite de poudre de cacao. Une tasse de chocolat. Un chocolat.
Brun-rouge foncé. —  adjectif invariable Des robes chocolat.
adjectif familier Être chocolat : être privé d'une chose sur laquelle on comptait.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un, il n'existe pas de méthode d'analyse, fiable et précise s'entend, qui permette de quantifier la présence de ces matières grasses végétales dans le chocolat.Europarl
Puis, le goûter dans la salle à manger, la montagne de merveilles empilées sur un plat, le chocolat mousseux.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Je trouve parfait le fonctionnement de la situation actuelle, où l'on applique à la fabrication du chocolat des réglementations différentes selon les pays.Europarl
J'ai eu bien du chagrin de voir que tu as été malade : tu avais mangé un peu trop de chocolat, je me le rappelle.George Sand (1804-1876)
Une concurrence déloyale, cet ersatz, ce pseudo-chocolat étant vendu moins cher que le chocolat pur élaboré artisanalement, dans le respect de l'authenticité, de l'éthique et de la tradition.Europarl
Je ne trouverai jamais son pareil pour me battre mon chocolat ou pour mes cravates.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Par contre, le petit fabricant de chocolat qui a une production locale est limité dans ses possibilités d'établissement.Europarl
Cet après-midi encore, à propos du chocolat frelaté à coups de matières grasses végétales, nous avons vu combien était grande l'émotion de l'ensemble des parlementaires.Europarl
En ce qui concerne les autres propositions, nous approuvons l'amendement 14 sur l'utilisation d'additifs, et les amendements 19 et 20 sur la définition du chocolat de type «gianduja».Europarl
On parla d'autres choses ; de bons gâteaux avec du chocolat mousseux mirent la joie dans tous les cœurs et dans tous les estomacs.Comtesse de Ségur (1799-1874)
La vieille marquise avait pris dans la matinée une tasse de chocolat dont la digestion, trop pénible pour ses organes débilités, lui occasionnait une oppression et une fièvre violentes.George Sand (1804-1876)
En réalité, il s'agit toutefois de bien plus que cela dans cette discussion sur le chocolat.Europarl
Les producteurs de chocolat pur, sans autres graisses, sont gênés par la concurrence et les consommateurs peuvent être trompés par des noms de produits qui correspondent à leur expérience.Europarl
C'est pourquoi nous préconisons que les étiquettes des articles de chocolat contenant d'autres matières grasses l'indiquent clairement.Europarl
De nombreux orateurs ont prétendu que l'on ne pouvait plus appeler le produit «chocolat» dès lors que l'on autorisait l'utilisation de 5 % de matières grasses végétales.Europarl
J'admire le courage – si j'étais méchant, je dirais l'arrogance – de ceux qui croient qu'il y a du bon et du mauvais chocolat.Europarl
Le dossier du chocolat illustre parfaitement le fait que le report d'un problème n'augure pas toujours de son bon règlement.Europarl
Étrange maelström que celui que nous obtenons sur les tondeuses à gazon, sur les dimensions des fraises et des bananes et sur les taux de matières grasses dans le chocolat.Europarl
Je tiens d'entrée de jeu à féliciter le rapporteur pour la ténacité dont il a fait preuve dans ce dossier « chocolat ».Europarl
C'est à chaque consommateur qu'il revient de juger quel est le chocolat le meilleur en qualité et en goût.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHOCOLATE » s. m.

Confection ou meslange de drogues dont on fait un breuvage, & même un remede, qui nous est venu des Espagnols, qui l'ont apporté des Mexicains, chez lesquels ce mot de chocolate signifie simplement confection. D'autres disent que c'est un mot Indien composé de latté, qui signifie de l'eau, & de choco, mot qui est fait pour exprimer le bruit avec lequel on le prepare, comme témoigne Thomas Gage. Sa base ou principale drogue est le cacao, fruit d'un arbre du même nom. Anthoine Colmenero de Ledesma Chirurgien Espagnol en a fait un Traitté, & voicy la composition qu'il en fait, qui est la plus usitée.
 
Sur un cent de cacao on mesle deux grains de chile ou poivre de Mexique, ou en sa place du poivre des Indes, une poignée d'anis, de ces fleurs qu'on appelle petites oreilles, ou dans le pays vinacaxtlides, & deux autres qu'on nomme mecachusie, ou au lieu de celles-cy, la poudre de six roses d'Alexandrie, appellées roses pâles, une gousse de campesche, deux drachmes de canelle, une douzaine d'amandes & autant de noisettes d'Inde, & la quantité d'achiotte qu'il faudra pour luy donner couleur. Toutes ces plantes sont decrites par de Laët. On broye le tout, on en fait une paste ou conserve avec de l'eau de fleur d'orenge, qui le durcit fort ; & quand on en veut prendre, on le delaye dans de l'eau bouillante avec un moulinet.
 
Il n'en faut pas boire durant les jours Caniculaires, ni de celuy qui est frais fait depuis un mois. Le Pere Escobar dit qu'étant pris en liqueur, il ne rompt point le jeusne, quoy que ce soit un mets tres-nourrissant. Le Cardinal François Marie Brancaccio en a fait un Traitté particulier pour soustenir la même opinion, quoy que Stabbe Medecin Anglois ait fait un autre Traitté qui montre qu'en tire plus d'humeur nourrissante d'une once de cacao, que d'une livre de boeuf, ou de mouton. Il est si commun en la nouvelle Espagne, qu'il consume par an plus de 12. millions de livres de sucre. Les Espagnols estiment que la derniere misere où un homme puisse estre reduit, c'est de manquer de chocolate, car c'est leur boisson ordinaire. Ils ne la quittent que quand ils peuvent avoir quelque autre boisson qui enyvre. On dit qu'il aide à la digestion, qu'il rafraischit les estomacs trop chauds, & qu'il eschauffe ceux qui sont trop froids. Mr. Du Four a aussi fait un Traitté du Chocolate, du Thé & du Caffé. Barthelemy Maradon Medecin Espagnol a condamné l'usage du chocolate. Chaque livre de chocolate vaut à Mexique 52. s.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019