cocasse

définitions

cocasse ​​​ adjectif

familier Qui est d'une étrangeté comique, qui étonne et fait rire. ➙ burlesque.

synonymes

cocasse adjectif

amusant, burlesque, comique, drôle, risible, marrant (familier), poilant (familier), tordant (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'était fait d'un je ne sais quoi de cocasse dans le moment, qui s'est évaporé.Edmond de Goncourt (1822-1896)
D'ailleurs rien n'était plus cocasse que l'éclectisme de tous ces électeurs.Adolphe Retté (1863-1930)
Puis encore, la place du marché, bossue, caillouteuse, empoussiérée, bordée de grandes bâtisses en briques rouges et blanches, d'un effet cocasse et charmant.Jules Legras (1866-1939)
Cependant le défilé des témoins continuait, de plus en plus bruyant et cocasse.Alphonse Daudet (1840-1897)
Le hasard me fait tomber sur un mien cousin, affuble du plus cocasse dénominatif du monde.Charles Des Écores (1852-1905)
Empêtré, cocasse, comme un hibou en plein jour.Daniel Lesueur (1854-1921)
Cette façon d'apprécier le chant du rossignol me parut si cocasse que je fus pris de fou rire.Adolphe Retté (1863-1930)
La vie eût été pour moi une longue souffrance réservée à mon personnage cocasse, car...Eugène Chavette (1827-1902)
Elle se sentait d'humeur à plaisanter, à trouver tout cocasse, grotesque, et au fond elle avait l'impression d'être enfin guérie, délivrée de sa crise.Fernand Vandérem (1864-1939)
Tout le monde riait, car vrai, c'était cocasse !Olga de Pitray (1835-1909)
Ben, c'est tout de même – cocasse que j'en mange, ce soir, de l'oie !Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Dans cette affreuse chambre, parmi nous, il y avait une femme très cocasse, petite, plus jeune que son mari.Mademoiselle George (1787-1867)
Il racontait sûrement une histoire très cocasse, car je les voyais rire tous deux, tels de menus déments.Alphonse Allais (1854-1905)
Cette jeune moricaude dans ce paysage scandinave, c'était une mandarine sur une banquise, une banane aux pieds d'un ours blanc, quelque chose d'incohérent et de cocasse.Pierre Louÿs (1870-1925)
Loin d'en rougir, il se divertissait de cette parenté cocasse, qui l'eût humilié seulement dans la mesure où elle aurait été connue.Daniel Lesueur (1854-1921)
Dans la fièvre de cette nuit, un cauchemar cocasse.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Par exemple, voilà où l'histoire devient pyramidalement cocasse.Paul Mahalin (1838-1899)
C'était un triomphe que de trouver un changement de quelques lettres ou d'un mot à peu près semblable qui laissait au proverbe un sens baroque ou cocasse.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il serait vraiment assez cocasse de fixer la limite à un moment donné, alors que le fond est atteint depuis longtemps.Europarl
A table, ils se regardaient sans oser parler, absorbés tous par la même pensée inquiétante et cocasse.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Afficher toutRéduire
Les mots de l’époque Sommes-nous envahis par les anglicismes ? Sommes-nous envahis par les anglicismes ?

Quand on demande aux gens ce qui pourrait mettre la langue française en danger, on entend souvent citer les anglicismes et la place trop importante que l’anglais prendrait aujourd’hui dans notre langue.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 26/11/2020