burlesque

définitions

burlesque ​​​ adjectif et nom masculin

adjectif D'un comique extravagant et déroutant. ➙ bouffon. Accoutrement burlesque. Film burlesque. —  Ridicule et absurde. ➙ grotesque. Idée burlesque.
nom masculin Caractère d'une chose burlesque, absurde et ridicule.
Genre littéraire parodique, à la mode au xviie siècle. —  Genre comique du cinéma.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un secret et profond sentiment de vanité burlesque unit ici les tourmenteurs qui furent victimes l'an passé, et les victimes qui seront bourreaux l'année prochaine.Jules Lemaître (1853-1914)
Aussitôt sans témoins, les deux hommes s'envisagèrent mutuellement de façon très drolatique, comme des comparses remplissant par ordre une mission burlesque.Louis Mullem (1836-1908)
Il y avait quelque chose de comique dans son air distrait, qui eût été franchement burlesque, s'il ne s'était aperçu lui-même qu'il était bien près de l'être.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Il n'en est pas de même du sophisme, – après – coup le gongorisme métaphysique des autoparodistes de mon temps héroïco-burlesque.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Cette cheville en rejet est une lourde faute et je m'y arrête point, de peur d'y trouver du burlesque.Émile Faguet (1847-1916)
La chose avait d'abord commencé sur un ton léger, et avec une pointe d'extravagance et de burlesque, mais plus tard les récits prirent un ton plus sérieux.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
La jeune fille ouvre des yeux ébahis en entendant cette phrase burlesque de sa mère.Eugène Chavette (1827-1902)
Mais le ténor, connu d'ailleurs pour son esprit lunatique et violent, vit seulement le côté burlesque de l'œuvre, qu'il déchira nerveusement, révolté d'être ainsi tourné en ridicule.Raymon Roussel (1877-1933)
Mon exaltation empêcha que je prisse pitié d'elle ; j'étais si convaincu de la légitimité de mon amour, que tout ce combat m'apparaissait plutôt sous une forme burlesque.René Boylesve (1867-1926)
On sait quel emploi nos compositeurs modernes ont fait de cet instrument, dans le comique et le burlesque, et avec quel succès.Romain Rolland (1866-1944)
Xavier, qui ne savait trop s'il devait, rire ou se fâcher de cette burlesque apparition.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il reste un troisième genre d'épopée qui doit nous arrêter peu, mais dont il faut cependant parler : c'est le poëme héroï-comique ou burlesque.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
En un mot, l'auteur se joue, il fait un poëme giocoso (plaisant) ; il raille, il se moque (burla) ; il fait un poëme burlesco (burlesque).Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Cette idée tout à fait burlesque que j'eusse pris au sérieux ma mission d'embryologiste, me ramena vite aux réalités de ma situation...Octave Mirbeau (1848-1917)
À grands cris, il réclamait cet accessoire indispensable de son hôtel, et son effarement, son agitation, mêlaient à de douloureux incidents un épisode burlesque.Albert Vandal (1853-1910)
Il ne savait pas le brusquer sérieusement, et il était assez enfant encore pour trouver un certain plaisir à tromper, comme un véritable écolier, la surveillance burlesque du bourru.George Sand (1804-1876)
Au lieu du spectacle burlesque et amusant auquel je m'attendais, j'avais le frisson, et mon cœur était plein d'effroi.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
S'il n'y avait dans toute vraie passion une sincérité qui désarme, le dernier vers semblerait burlesque.Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
Il y avait à la fois quelque chose d'hallucinant et de burlesque dans cette improvisation du midi sur le lourd terroir du nord.Georges Eekhoud (1854-1927)
Néanmoins, la burlesque mélodie était fort perceptible, et l'on eût pu à la rigueur la noter.Hector Berlioz (1803-1869)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BURLESQUE » adj. m. & f.

Plaisant, gaillard, tirant sur le ridicule. Ce mot est assez moderne, & nous est venu d'Italie où il y a quantité de Poëtes burlesques, dont le premier a été Bernica, & ensuitte Lalli, Caporali, &c. Les vers burlesques en François n'ont pas regné long-temps, à cause qu'on y a introduit trop de licence, tant dans le sujet que dans les vers, & trop de ridicules plaisanteries. On appelle aussi en prose le stile burlesque, celuy où on employe des mots qui se disent par pure plaisanterie, & qu'on ne souffre point dans le serieux. Le Pere Vavasseur a soustenu dans son livre de ludicrâ dictione, que le burlesque a esté absolument inconnu aux Anciens, quoy que quelques-uns disent que du temps de Ptolomée fils de Lagus un nommé Raintou avoit traitté en ridicule des sujets serieux de Tragedie.
Le français des régions Pinzutu Pinzutu

Pinzutu est un régionalisme emblématique de la Corse. Il n'est pas employé en dehors de l'île de Beauté.

01/12/2020