Email catcher

cogner se cogner

Définition

Définition de cogner ​​​ verbe

verbe transitif direct
familier Heurter (qqch.). Cogner un meuble.
familier (complément : personne) Battre, rosser. ➙ familier tabasser.
verbe transitif indirect Frapper fort, à coups répétés. Cogner sur ; à la porte. ➙ heurter.
verbe intransitif Frapper ; heurter. J'entends quelque chose qui cogne.

Définition de se cogner ​​​ verbe pronominal

Se heurter. Se cogner à un meuble.

Conjugaison

Conjugaison du verbe cogner

actif

indicatif
présent

je cogne

tu cognes

il cogne / elle cogne

nous cognons

vous cognez

ils cognent / elles cognent

imparfait

je cognais

tu cognais

il cognait / elle cognait

nous cognions

vous cogniez

ils cognaient / elles cognaient

passé simple

je cognai

tu cognas

il cogna / elle cogna

nous cognâmes

vous cognâtes

ils cognèrent / elles cognèrent

futur simple

je cognerai

tu cogneras

il cognera / elle cognera

nous cognerons

vous cognerez

ils cogneront / elles cogneront

Synonymes

Synonymes de cogner verbe transitif

heurter, buter contre, choquer

frapper, bâtonner, battre, taper (sur), bastonner (familier), éclater (familier), passer à tabac (familier), tabasser (familier), casser la gueule à (très familier), rosser (vieilli), poquer (vieux ou Québec)

Exemples

Phrases avec le mot cogner

Il passait alors toutes les nuits à se cogner le dos contre une porte, un mur ou un radiateur.Cahiers de PréAut, 2016, Patrick Sadoun (Cairn.info)
Il préfère basculer, cogner de façon précipitée les surfaces, à l'aide de porteurs, de jeux.Revue de psycholigie clinique et projective, 2003, Nathalie Barabé (Cairn.info)
Mais sa tête, elle, vient carrément cogner contre la tropopause.Ouest-France, Hervé HILLARD, 30/05/2018
En tant enfin que personne citoyenne, susceptible de cogner un jour à la porte d ?Cliniques méditerranéennes, 2005, Jean-Paul Caverni (Cairn.info)
Lorsque nous voyons une personne cueillir une fleur, se cogner ou pleurer, s'activent dans notre cerveau les mêmes neurones que lorsque nous effectuons nous-mêmes ces actions.Ça m'intéresse, 01/10/2021, « Sourire c'est bon pour la santé »
Il vaut mieux plaire à ma cousine que de me cogner contre cette femme immorale, qui me fait l'effet d'être bien coûteuse.Honoré de Balzac (1799-1850)
Aujourd'hui, les jupettes ont appris à cogner très fort et à courir très vite.Capital, 30/05/2008, « Ponts d'or pour les lolitas du tennis »
Il venait de se cogner contre un boute-roue ; frottant son genou, il se répandit en imprécations contre les maisons mal éclairées.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Comme un moteur à explosion qui a des ratés à l'allumage, le poème a des ratés qui font se cogner les syllabes.L'en-je lacanien, 2019, Michel Bousseyroux (Cairn.info)
Ces grands cherchent à se frotter, à se cogner à l'autre pour le rencontrer.Psychologie clinique, 2012, Marie Cousein, Olivier Douville (Cairn.info)
D'ailleurs, l'enjeu n'est pas de cogner mais de monopoliser la parole.Ça m'intéresse, 04/05/2017, « Le débat politique est-il devenu un match de boxe? »
Vos mansardes sont trop basses et on se cognerait la tête pour regarder dehors.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Elle a peur de mourir, elle se fait cogner, elle est pleine d'hématomes.Psychothérapies, 2015, Isabelle Charpine Piscaglia (Cairn.info)
Sans lunettes, nous ne pouvons rien faire ; je ne peux pas lire, je ne peux pas conduire et je ne peux éviter de me cogner.Europarl
Attention à ne pas se cogner la tête en entrant ou en sortant.Ouest-France, Sophie CAPELLE, 31/07/2017
Écoute-le venir afin de l'empêcher de cogner, et dis-lui d'entrer tout bellement.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de COGNER v. act.

Frapper fortement avec un marteau, ou autre instrument contondant. A force de cogner, on enfonce des clous dans du bois, un pieu dans la terre.
 
COGNER, signifie aussi, Heurter, faire du bruit. Cognez à la porte, on vous ouvrira. les enfants prennent plaisir à cogner, à faire du bruit.
 
COGNER, signifie aussi, Battre ou blesser. Il s'est blessé en se cognant contre un volet, contre un mur, il s'est fait une bosse.
 
On dit, Il vaudroit autant se cogner la teste contre un mur, pour dire, que quelque soin que l'on prenne, on ne reüssira point en quelque affaire.
 
Tous ces mots viennent du Latin cuneus, un coin. Cogner se dit comme cuneum adigere, faire entrer un coin dans du bois.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.