choquer

 

définitions

choquer ​​​ verbe transitif

Faire se heurter (des choses). Choquons nos verres. ➙ trinquer.
Contrarier ou gêner en heurtant les goûts, les bienséances. ➙ indigner, offusquer, scandaliser.
Agir, aller contre, être opposé à. Choquer la bienséance.
Être choqué (par) : subir un choc, un traumatisme. Elle a été choquée par son accident.
Marine Diminuer la raideur de (un cordage tendu).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je choque

tu choques

il choque / elle choque

nous choquons

vous choquez

ils choquent / elles choquent

imparfait

je choquais

tu choquais

il choquait / elle choquait

nous choquions

vous choquiez

ils choquaient / elles choquaient

passé simple

je choquai

tu choquas

il choqua / elle choqua

nous choquâmes

vous choquâtes

ils choquèrent / elles choquèrent

futur simple

je choquerai

tu choqueras

il choquera / elle choquera

nous choquerons

vous choquerez

ils choqueront / elles choqueront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Loin de se choquer du sobriquet, elle en était vaine, et s'efforçait de le justifier à chaque événement politique assez important pour exciter l'inquiétude publique.Sophie Gay (1776-1852)
C'est à elle que je bois, monsieur, et j'espère que vous ne refuserez pas de choquer votre verre contre le mien.Edmond About (1828-1885)
Dans cette vue prise à vol d'oiseau des aspects et des mœurs, on risque aussi de choquer certaines susceptibilités locales.Gérard de Nerval (1808-1855)
Il est vrai que le monde t'en loue, – qu'il sourit au coup que tu me portas ; mais ces éloges doivent te choquer, ils sont fondés sur le malheur d'autrui.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Les fuyards vinrent à se choquer avec les corps qui marchaient en tête, et y jetèrent une confusion qui se propagea de rang en rang.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Quand l'allitération dure peu et se présente naturellement, elle peut ne point choquer, sans pour cela être une véritable beauté.Johannès Weber (1818-1902)
Peut-être aussi peuvent-ils suivre encore jusqu'à une certaine hauteur l'essor des hommes de génie, si ces derniers ont soin de ne pas choquer trop brusquement leurs habitudes enracinées.Hector Berlioz (1803-1869)
Lorsque le comte revint trinquer avec eux, comment se fit-il qu'il omit de choquer son verre contre celui que lui tendait – oh si dévotement !Georges Eekhoud (1854-1927)
Au reste, ce n'est pas une certaine allusion générale et toute d'imagination qui pourrait ici étonner et choquer, si l'on s'y était tenu.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
C'est égal, il aurait pu se promener nu comme nos premiers parents sans choquer la pudeur de personne...Georges Eekhoud (1854-1927)
L'art peut et, souvent, doit choquer, mais se moquer d'un autre pays et d'autres gens constitue-t-il la manière la plus appropriée de le faire ?Europarl
Ce droit, tel qu'il est aujourd'hui, est une science qui apprend aux princes jusqu'à quel point ils peuvent violer la justice sans choquer leurs intérêts.Montesquieu (1689-1755)
Cependant, prévenu de noirs sentiments, mon esprit demeura rebelle à la persuasion ; mais craignant de le choquer par ma résistance, je demeurai silencieux....Volney (1757-1820)
Comme il ne parlait pas, son irritation enfantine éclata par un acte, un caprice cruel et sauvage, où il était bien sûr de choquer tout le monde.Jules Michelet (1798-1874)
Sa façon de chanter ne fut pas sans étonner, et même sans un peu choquer, d'abord.Romain Rolland (1866-1944)
Dans son besoin de franchise et sa peur de tromper, elle était toujours portée à exagérer ce qui, de sa pensée, pouvait le plus choquer.Romain Rolland (1866-1944)
Léonor vivait avec attention, prenant garde qu'une seule de ses paroles pût choquer la jeune fille.Remy de Gourmont (1858-1915)
Je savais qu'on épiait l'occasion de prendre la police en défaut au sujet de la vente de certains ouvrages sur la révolution, qui auraient pu choquer l'impératrice.Joseph Fouché (1759-1820)
Il s'y prenait mal en se figurant qu'on pouvait impunément choquer ses instincts pourvu qu'on ménageât ses intérêts, et qu'elle se laisserait gagner par des caresses sans sympathie.François Guizot (1787-1874)
Jenny fut donc menée dans les maisons ouvertes à l'écrivain, où elle pouvait paraître sans choquer les bienséances.Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHOQUER » v. act. & n.

Heurter avec violence. Les navires se brisent en choquant contre les rochers. les armées se sont choquées avec grande ardeur, si-tost qu'elles ont été en presence.
 
CHOQUER, signifie figurément, Quereller, offencer. Ce soldat est un querelleur qui choque tout le monde. ce Satirique a choqué bien des gens. c'est un homme delicat sur le point d'honneur, il se choque de tout.
 
CHOQUER, signifie encore, Blesser legerement. Les cacophonies dans les vers choquent l'oreille. cet homme me desplaist, il me choque la veuë. cet Auteur a bien avancé des choses qui choquent le bon sens. il n'y a rien dans cet ouvrage qui choque la bienseance.
 
CHOQUÉ, ÉE. part. & adj.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la montagne Les mots croisés de la montagne

Partez à l'assaut de notre grille montagnarde ! Niveau standard.

22/02/2020