collant

 

définitions

collant ​​​ , collante ​​​ adjectif et nom masculin

Qui adhère, qui colle. Papier collant. ➙ adhésif, autocollant.
Gluant. ➙ poisseux.
Qui s'applique exactement sur une partie du corps. ➙ ajusté, moulant, serré. Robe collante.
nom masculin Un collant : pantalon, maillot collant. —  Sous-vêtement féminin qui réunit culotte et bas. ➙ régional bas-culotte.
familier (personnes) Ennuyeux, dont on ne peut se débarrasser. ➙ importun ; familier crampon.
 

synonymes

collant, collante adjectif

adhésif, autocollant

gluant, poisseux, visqueux

ajusté, étroit, moulant, serré, pégueux (région.)

importun, crampon (familier), glu (familier), pot de colle (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sur la scène, trois jeunes hommes en maillot collant, un grand, un moyen, un petit, faisaient, tour à tour, des exercices sur un trapèze.Guy de Maupassant (1850-1893)
Suivant la mode de cette époque à laquelle on doit la transition de l'ancienne culotte de bal aux ignobles pantalons actuels, il avait mis un pantalon noir collant.Honoré de Balzac (1799-1850)
Les réclames, les affiches, le collant mi-parti et ses belles moustaches avaient fait des ravages parmi les dames du skating moins bégueules que cette pimbêche de là-bas.Alphonse Daudet (1840-1897)
C'étaient des bottes à la hussarde, selon la mode d'alors, et on les portait par dessus le pantalon plus ou moins collant.George Sand (1804-1876)
Son pantalon était collant comme s'il était destiné à entrer dans des bottes à l'écuyère.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Elle s'y est présentée, nous a-t-on raconté, dans le plus provocant des déshabillés : en maillot chair extrêmement collant et sans le plus léger voile aux endroits qui, ordinairement, s'étoffent discrètement.Pierre de Lano (1859-1904)
Et mes genoux cherchant ses genoux, mon ventre se collant à son ventre, ma bouche sur sa bouche, je l'enlaçai d'une étreinte furieuse.Octave Mirbeau (1848-1917)
Elle m'a planté là pour se pendre au bras d'un grand diable qui porte des bottes molles, un pantalon collant et un chapeau pointu.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Il donnait du front dans son idée fixe avec une obstination aveugle de taureau collant.Jean Aicard (1848-1921)
Il a d'ordinaire une culotte courte qui retient des bas chinés au dessus du genou, ou un pantalon collant qui se perd dans des guêtres.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il se dressa de nouveau jusqu'à la fenêtre en collant son visage contre les vitres que la lune éclairait.Émile Souvestre (1806-1854)
Conseil me rejoignit, et collant sa grosse capsule à la mienne, il me fit des yeux un salut amical.Jules Verne (1828-1905)
Il sentit sa tête sur son épaule et qu'elle le serrait dans ses bras, en collant sa joue contre la sienne.Stendhal (1783-1842)
Il avait mis de côté ce jour-là son costume noir ; il portait son vieux surtout et son pantalon collant, mais non plus avec la même grâce que par le passé.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Lenient, court et rond, ôta son képi, se jeta sur le ventre, et collant son front par terre, regarda longtemps le creux noir sous la couche.Guy de Maupassant (1850-1893)
Et il lui sembla que l'enfant d'autrefois était là, devant elle, avec ses cheveux blonds, collant son petit front contre le mur pour qu'on mesurât sa taille.Guy de Maupassant (1850-1893)
N'empêche que j'ai pu, en collant mon oreille à la toile qui le sépare de la coulisse, l'entendre râler et haleter à plusieurs reprises.Gabriel Montoya (1868-1914)
Vous la trouvez chez elle dans un manteau de mousseline collant sur un corset décolleté, dans un jupon court dont les falbalas découvrent le bas de la jambe.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Il portait un pantalon collant en casimir blanc, des bottes à revers, et il avait son chapeau à la main.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Elle la prit dans ses bras, la serra contre sa poitrine, et, collant ses lèvres sur sa figure, ne bougea plus.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Afficher toutRéduire
Les mots de l’époque Sommes-nous envahis par les anglicismes ? Sommes-nous envahis par les anglicismes ?

Quand on demande aux gens ce qui pourrait mettre la langue française en danger, on entend souvent citer les anglicismes et la place trop importante que l’anglais prendrait aujourd’hui dans notre langue.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 26/11/2020