compulser

 

définitions

compulser ​​​ verbe transitif

Consulter, examiner, feuilleter. Compulser ses notes.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je compulse

tu compulses

il compulse / elle compulse

nous compulsons

vous compulsez

ils compulsent / elles compulsent

imparfait

je compulsais

tu compulsais

il compulsait / elle compulsait

nous compulsions

vous compulsiez

ils compulsaient / elles compulsaient

passé simple

je compulsai

tu compulsas

il compulsa / elle compulsa

nous compulsâmes

vous compulsâtes

ils compulsèrent / elles compulsèrent

futur simple

je compulserai

tu compulseras

il compulsera / elle compulsera

nous compulserons

vous compulserez

ils compulseront / elles compulseront

 

synonymes

compulser verbe transitif

consulter, examiner, feuilleter, fouiller (dans)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je regrettai, on le croira sans peine, que le temps ne me permît pas de compulser les livres que l'honnête quaker mettait si loyalement à ma disposition.Frédéric Bastiat (1801-1850)
À compulser des registres comme vous, ou à copier des paperasses comme moi !Paul Margueritte (1860-1918)
Croirais-tu qu'il a passé toute la matinée dans la bibliothèque à compulser des liasses de vieux titres ?Charles de Bernard (1804-1850)
Quelle patience pour compulser leur code enseveli sous la poussière des siècles !Jean-Baptiste Mosneron de Launay (1738-1830)
On avait alors la tâche, plus ou moins compliquée et comportant plus ou moins de chances de réussite, de compulser d'énormes répertoires, pour arriver effectivement à son but.Europarl
Godeschal et souvent le patron indiquaient à leur élève les auteurs à compulser et les difficultés à vaincre.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ce n'était pas la peine en vérité de mettre « tant de temps et de soins » à compulser les documents authentiques ; car il a lu des relations et des mémoires.Louis Maigron (1866-1954)
Derrière un bureau, un homme était assis, qui ne leva même pas la tête, occupé qu'il était à compulser des dossiers.Jules Lermina (1839-1915)
Ces registres sont entre nos mains ; il suffit de les compulser pour opérer avec certitude dans cette circonstance délicate.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
D'abord, le notaire de la famille vint inventorier le mobilier de la succession, ouvrir les tiroirs, compulser les papiers, et les deux héritiers durent assister à ces investigations.André Theuriet (1833-1907)
Je pris les papiers, et commençai à les compulser, assis près de lui, interrompant ma tâche au moindre signe pour prêter l'oreille à ce qu'il voulait me dire.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il s'agit de mener, sous main, une enquête, de compulser les archives de la mairie, et, si nous acquérons la certitude qu'il n'existe aucun acte, nous pourrons aller de l'avant...André Theuriet (1833-1907)
A peine lui accorda-t-on le temps qui était nécessaire pour compulser les immenses matériaux sur lesquels sa défense devait être établie.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Le cher homme ne se cachait point de venir, pendant le trictrac, compulser ses dossiers, dans son cabinet sur la rue.René Boylesve (1867-1926)
Il voulut compulser ses titres pour savoir à qui il pourrait réclamer ses droits de seigneur.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COMPULSER » v. act.

Obliger un Notaire, un Greffier ou autre personne publique en vertu de Lettres obtenuës en Chancelerie, à delivrer des actes, dont il garde les minutes, à une partie qui a interest de les produire en Justice. Un acte qui a été compulsé partie presente, ou dûment appellée, fait autant de foy que l'original. Ce mot vient du Latin compello, compuli, compulsum.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020