congédier

 

définitions

congédier ​​​ verbe transitif

Inviter à se retirer, à s'en aller. ➙ éconduire. Il le congédia d'un signe, après l'entrevue.
Renvoyer. Congédier un employé. ➙ licencier.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je congédie

tu congédies

il congédie / elle congédie

nous congédions

vous congédiez

ils congédient / elles congédient

imparfait

je congédiais

tu congédiais

il congédiait / elle congédiait

nous congédiions

vous congédiiez

ils congédiaient / elles congédiaient

passé simple

je congédiai

tu congédias

il congédia / elle congédia

nous congédiâmes

vous congédiâtes

ils congédièrent / elles congédièrent

futur simple

je congédierai

tu congédieras

il congédiera / elle congédiera

nous congédierons

vous congédierez

ils congédieront / elles congédieront

 

synonymes

congédier verbe transitif

éconduire (littéraire), renvoyer, expédier (familier), envoyer sur les roses (familier), envoyer dinguer, paître, promener, se faire voir (familier)

licencier, chasser, débaucher, se défaire de, destituer, donner son congé à, donner son compte à, mettre à la porte, mettre dehors, limoger, remercier, renvoyer, révoquer, donner ses huit jours à (domestique), balancer (familier), débarquer (familier), ficher, foutre dehors (familier), ficher, flanquer à la porte (familier), lourder (familier), sacquer (familier), vider (familier), virer (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce n'est pas lui qui jamais eût eu l'affreux courage de congédier un consommateur, quand sonnait l'heure de la fermeture des cafés.Émile Gaboriau (1832-1873)
Cet homme, qui avait tant vécu, se disait qu'on ne reçoit si bien que ceux qu'on veut définitivement congédier.Louis Ulbach (1822-1889)
Il eut un sourire courageux pour prononcer ce mot d'argot, qui signifie congédier, au théâtre comme à l'atelier.Paul Bourget (1852-1935)
Bourdoncle, huit jours plus tard, se contenta de congédier, sous un prétexte, la vendeuse coupable de s'être laissé embrasser.Émile Zola (1840-1902)
Et elle se demandait s'il fallait lui faire refuser la porte ou l'attendre et le congédier elle-même honteusement.Émile Gaboriau (1832-1873)
Mais comme tout finit en ce monde, il fallut bien le congédier quand il fut tout à fait guéri.Guy de Maupassant (1850-1893)
Gallion interrompit son discours pour congédier les licteurs qui se tenaient rangés immobiles devant lui, les faisceaux à l'épaule.Anatole France (1844-1924)
Pendant ce temps, j'irai passer une robe de nuit et congédier ma femme de chambre.George Sand (1804-1876)
Se redressant sur ses petites jambes, il m'apostrophait d'un ton prudhommesque, menaçant de me congédier.Charles Des Écores (1852-1905)
Il n'interrogeait plus, mais il se plaisait à faire causer les deux amis, essayait de redresser leurs idées et, au moment de les congédier, leur donnait toujours d'excellents conseils.Lucien Biart (1828-1897)
Quatorze gargotières infectes qu'il m'a fallu congédier au dessert en leur payant les huit jours...Eugène Chavette (1827-1902)
Je regrettai qu'elle n'eût pas témoigné quelque regret qui me permît de la congédier plus amicalement.George Sand (1804-1876)
Le grand-duc allait congédier ses officiels et se retirer dans ses appartements, quand un certain tumulte se produisit en dehors du palais.Jules Verne (1828-1905)
Il ne l'avait pas revu depuis le jour où ce personnage avait jugé prudent de se congédier lui-même à l'improviste.Octave Feuillet (1821-1890)
Comment congédier cet être devenu soudain asthmatique, et qu'une toux opiniâtre semblait prête à étouffer ?Lucien Biart (1828-1897)
Elle vous fera chasser de partout, comme elle vous a fait congédier par madame de ***.George Sand (1804-1876)
Sans doute, il s'agissait de quelque déclaration ridicule dont elle s'était exagéré la portée ; il n'y avait qu'à congédier le drôle, et cela serait facile.Hector Malot (1830-1907)
Le lendemain, mon premier soin est de congédier le jockey et de faire venir une femme intelligente qui remet un peu d'ordre dans mon appartement.Paul de Kock (1793-1871)
Il regarde à peine celle qui se prosterne à ses genoux, et fait un geste pour la congédier.Arsène Bessette (1873-1921)
Mais non : depuis qu'elle a vu ce nouveau venu, elle m'évite, elle refuse de m'entendre, elle me rebute et s'efforce de me congédier.Jean-Paul Marat (1743-1793)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CONGEDIER » v. act.

Donner congé, permission de se retirer. Il se dit des trouppes, ce qu'on appelle autrement licentier ; & des compagnies, des assemblées. On a congedié le Clergé, les Estats. on a congedié cet Ambassadeur avec de beaux presens. Du Cange derive ce mot de congeare, terme de la basse Latinité. On disoit autrefois congeer.
 
CONGEDIER, se dit aussi d'un ordre qu'on donne pour faire retirer un domestique, d'une priere qu'on fait à quelqu'un de ne plus hanter en une maison. La necessité l'a contraint de congedier la plus grande partie de ses gens. cette fille a congedié tous ses amants pour se retirer dans un Cloistre.
 
On dit aussi en Fauconnerie, Congedier l'oiseau, quand il n'est plus en estat de servir son maistre.
 
CONGEDIÉ, ÉE. part. & adj.
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Retrouvez ici les mots récemment inclus à notre dictionnaire gratuit Dico en ligne Le Robert - et notamment, les mots de la crise sanitaire du coronavirus. 

10/06/2020