rose

 

définitions

rose ​​​ nom féminin

Fleur du rosier, décorative et odorante. Des roses rouges, blanches. Bouton de rose. Rose sauvage. ➙ églantine. —  Essence de roses. Eau de rose : essence de roses diluée. au figuré Un roman à l'eau de rose, sentimental et mièvre.
locution Être frais, fraîche comme une rose : avoir un teint éblouissant. —  Ne pas sentir la rose : sentir mauvais. —  familier Envoyer qqn sur les roses, le rembarrer. —  Découvrir le pot* aux roses.
par métaphore —  Bois de rose : bois de couleur rosée utilisé en ébénisterie.
(autres fleurs) Rose trémière*. Laurier*-rose.
Grand vitrail circulaire. ➙ rosace.
Rose des vents : étoile à 32 divisions (aires du vent), représentée sur le cadran d'une boussole, etc.
Rose de sable, des sables : cristallisation de gypse, en forme de rose.

rose ​​​ adjectif et nom masculin

adjectif
Qui est d'un rouge très pâle, comme la rose primitive. —  locution Ce n'est pas rose : ce n'est pas gai.
Qui a rapport au commerce sexuel, à la pornographie. Messagerie rose.
nom masculin Couleur rose. Rose vif, pâle. Rose bonbon, vif. —  Voir la vie en rose, voir tout en rose, avec optimisme (s'oppose à en noir).

rosé ​​​ , rosée ​​​ adjectif et nom masculin

Légèrement teinté de rose. Beige rosé. —  Canard rosé, peu cuit.
Vin rosé et nom masculin du rosé : vin de couleur rosée, à fermentation incomplète. Rosé de Provence.
 

synonymes

rose adjectif

rosé, chair, pêche, saumon, carné (littéraire), cuisse de nymphe émue (vieux ou plaisant)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « rose »

Et le roi passa dans la chambre du brasier, où la flamme rose et pourpre dansait encore, et jetait ses bras rapides sur les murs.Marcel Schwob (1867-1905)
Rose était femme, elle était fine, et en amour les femmes devinent presque toujours juste.Paul de Kock (1793-1871)
Il vit alors devant lui un tout petit jeune homme de dix-huit ans à peine, frais, rose, à la mine spirituelle et souriante.Adolphe Adam (1803-1856)
J'ai devant moi les ténèbres de la tombe, et non point un avenir couleur de rose.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Tout n'y est pas rose, mais la situation n'est pas aussi noire que vous l'avez dit !Europarl
Il parcourait une longue avenue d'épais tamarins, entourés de lianes et de haziers, lorsque d'un des côtés accourut, toute gaie, toute palpitante, toute rose, une ravissante jeune fille....Eugène Sue (1804-1857)
A la tombée du jour le ciel est devenu tout rouge à droite et tout rose à gauche.Gustave Flaubert (1821-1880)
Le grand feu l'avait rendue toute rose, elle semblait être la sœur de sa fille, si sèche et si gauche auprès d'elle.Émile Zola (1840-1902)
L'enfant avait grandi sous les yeux du vieillard ; elle s'était épanouie comme un bouton de rose.Louis Reybaud (1799-1879)
Je le constate sans esprit d'exclusion, car je suis de ceux qui ne voient ni tout en rose, ni tout en noir.Jacques Fricasse (1732-1802)
Cette rose mousseuse, je l'ai gardée longtemps comme un saint talisman ; j'aurais dû la garder toujours comme le souvenir de la première victoire remportée sur moi-même.Émile Souvestre (1806-1854)
Aussi le cercle entier, divisé de la sorte, prend-il le nom de rose des vents.Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
Chemin faisant, il gagne l'amitié d'une vieille ogresse qui lui dit où est la rose et comment il pourra s'en emparer.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Le sommet d'un toit rose, très loin, se baignait de soleil, au-dessus d'un bouquet d'arbres, au pied d'une côte rocheuse.Edmond Haraucourt (1856-1941)
La même brume qu'il avait contemplée le matin, rose et blonde, montant du pied des arbres, s'y ramassait en flocons, bleue, froide.Edmond Haraucourt (1856-1941)
Désirée, comme grisée peu à peu, s'égayait davantage, plus rose, plus carrée dans sa chair.Émile Zola (1840-1902)
Rose et son ami me plaisantaient sur ce que j'avais l'air sévère ; vous comprenez bien que je ne pouvais pas être autrement.Guy de Maupassant (1850-1893)
Sûzel, elle, ses grands yeux bleus écarquillés d'admiration et sa petite bouche rose entr'ouverte, semblait en extase.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Sous ce cadre festonné de lumière, brillait une figure blanche et rose, naïve, animée par la santé la plus vigoureuse.Honoré de Balzac (1799-1850)
Sans rien entendre et sans rien voir je considérais ce papier rose, comme si je venais d'y trouver l'arrêt de mon sort.Léon de Tinseau (1842-1921)
Afficher toutRéduire

Exemples de « rosé »

Certes, il est le plus mignon de tous, si charnu, si rosé, mais aussi le plus pauvre d'entre ces pauvres !Georges Eekhoud (1854-1927)
Leur corps, mesurant trois mètres, noir en dessus, était en dessous d'un blanc rosé semé de petites taches très rares.Jules Verne (1828-1905)
Les fleurs étaient petites et d'un blanc tirant sur le rosé, les feuilles en forme de cœur, et la tige hérissée d'épines.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
J'ai approché mes cheveux de ton front rosé, et j'ai senti une odeur de roussi, parce qu'ils se brûlèrent.Comte de Lautréamont (1846-1870)
La concurrence forcément déloyale qui en résultera risque de pénaliser des régions entières, qui se sont spécialisées dans la production d'un rosé de qualité, adapté à une demande croissante.Europarl
Le reste du visage se composait d'un teint rosé, d'une lèvre mince, surmontée d'une moustache fauve et de dents admirables.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il perdait complètement la tête en la voyant si jolie, avec son teint si doucement rosé malgré l'horrible chaleur, et ses grands yeux changeants posés sur lui très doucement.Gyp (1849-1932)
Il est tellement plus facile de produire, à la demande, du vin rosé en utilisant les stocks de vins blancs et de vins rouges.Europarl
Elle porte, comme sa famille qui l'entoure, un costume de cérémonie rosé pâle, couleur préférée de la population taïtienne.Jules Verne (1828-1905)
Ses cheveux châtains, ses yeux clairs, intelligents et doux, son teint rosé, lui donnaient l'air d'un tout jeune homme.Albert Delpit (1849-1893)
Le ton rosé de sa figure fut remplacé par une pâleur mate ; un cercle noir se forma autour de ses yeux.Albert Delpit (1849-1893)
Elle avait le visage rosé ; ses yeux brillaient d'une joie profonde ; elle offrait, en un mot, l'image de la félicité.Henry Gréville (1842-1902)
L'étudiant marchait la tête basse, absorbé dans un flot de pensées couleur de rosé, s'il fallait en juger par le demi-sourire qui courbait sa moustache.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
La pimprenelle parfumait l'air et, parfois, d'un arbre à fruits sauvages encore sans feuilles, épuisé par tant d'eau, neigeaient des pétales blanc rosé sur la terre.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
J'en suis surprise : il n'a jamais été question, pendant cette réforme, de permettre une pratique œnologique consistant à couper du blanc avec du rouge pour faire du rosé.Europarl
Il y a des gens qui ont travaillé pour faire en sorte que le rosé existe, devienne un véritable vin, produit avec de véritables méthodes œnologiques.Europarl
Et personnellement, je crois que ce n'est pas un étiquetage qui suffira, ou bien, si c'est un étiquetage, il ne faut pas appeler « rosé » ce type de vin coupé.Europarl
Et, si j'étais chez elle, en effet, ne pouvais-je pas m'attendre à voir arriver quelque chaland initié à la honteuse signification du ruban rosé ?George Sand (1804-1876)
Cet autel, qui était en granit rosé, affectait la forme primitive et rudimentaire des grandes pierres qui, jadis, au temps des mystères, servaient aux sacrifices.Michel Zévaco (1860-1918)
La note rouge, qui toujours traîne dans leurs vêtements, montait le ton rosé des pierres.Aimery de Comminges (1862-1925)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ROSE » s. f.

Fleur printaniere qui est fort odorante. Les roses ordinaires sont les roses pasles. Les roses de Provins sont fort rouges. Il y a des roses blanches, des roses à cent feuilles, des roses de tremiere, d'esglantine, de muscat de Gueldres. Les roses de Damas qui sont blanches surpassent en vertu toutes les autres. La moins feuilluë des roses produit cinq feuilles, & delà elles vont toûjours en augmentant. On appelle l'ongle de la rose, la partie blanche de sa feuille, qui est la plus proche de sa queuë. On appelle hymen, les petites pointes de sa fleur qui enveloppent son bouton, & qui s'ouvrent, quand elle s'espanouït ; & le bouton qui reste aprés que les feuilles sont tombées, s'appelle grattecu. Il y a des roses de Hierico, qui estant seches se conservent pendant un grand nombre d'années, & s'espanouïssent, quand on trempe leur queuë dans l'eau : les superstitieux veulent que ce soit de l'eau benite, & pendant la Messe de minuit. On tient que la rose de Hierico sert aux femmes en couche, & qu'elles se delivrent, lors que la rose s'épanouït. Matthiole. En Latin rosa, en Grec rhodos.
 
On dit qu'en la Chine il y a des roses qui changent de couleur deux fois par jour, & qui sont tantost de couleur de pourpre, & tantost blanches. St. Basile dit qu'à la naissance du monde les roses estoient sans espines, & qu'elles eurent des pointes, à mesure que les hommes mépriserent leur beauté. On appelle eau de rose, celle qui se fait de roses distillées. On fait des conserves de roses, des syrops, des sachets de roses, des teintures de roses avec diverses preparations de roses.
 
ROSE, en termes de Blason, s'appelle soustenuë, quand elle est figurée avec sa queuë. Elle est quelquefois d'un même, & quelquefois d'un different esmail, mais toûjours espanouïe, & tantost avec les pointes de la chasse d'un esmail different des feuilles.
 
Noble à la rose, est une ancienne monnoye d'Angleterre qui étoit d'or, & marquée d'une rose.
 
La Rose d'or, est une rose que le Pape a coustume de benir à la Messe du Dimanche de Caresme, ou on chante, Laetare Hierusalem, qu'il porte aprés la Messe en procession, & qu'il envoye aprés à quelque Prince Souverain.
 
ROSE, se dit aussi de ce qui est fait à l'imitation d'une rose, & qui luy ressemble en quelque façon. Les roses des Eglises sont les vitraux de figure ronde, qui sont d'ordinaire aux aîles & aux pignons des grandes Eglises. Des roses de diamants sont des joyaux composez de plusieurs diamants, ou d'autres pierreries disposées en rond. Une rose de luth, ou d'un autre instrument, est une ouverture ronde qui est au milieu de la table, & d'ordinaire ouvragée, par où sort le son. Les roses sont aussi des ornemens d'Architecture, ou de Sculpture, qu'on met dans les frises, aux corniches, & aux voutes des Eglises. Et sur tout on appelle rose, celle qui est au milieu de l'abaque du chapiteau Corinthien. On appelle aussi des noeuds de jartieres, de souliers, des roses. On appelle encore roses, de petits ouvrages de fil qu'on fait dans les trous d'une toile qu'on veut reparer ; des roses, des colifichets d'escolier.
 
On appelle aussi sur la mer rose, le compas de mer, ce qu'on met sous la boussole, ou sur les cartes hydrographiques, pour marquer les vents, qui est un cercle divisé en trente-deux pointes en forme de rose.
 
ROSES, se dit figurément en choses morales, de ce qui est doux & agreable. Balzac dit qu'il ne se veut pas deffendre d'un ennemy qui ne luy jette que des roses à la teste. On dit qu'on est couché sur des roses, qu'on ne marche que sur des roses, pour dire, qu'on est couché mollement, qu'on marche dans un beau chemin. On dit pour bien louër une femme, qu'elle a un teint de lis & de roses ; que sa bouche est une rose vermeille, un bouton de rose.
 
On dit aussi d'une estude, d'une affaire dont ou a essuyé les plus grandes difficultez, Ce n'est plus que roses ; aprés les espines on cueille les roses. On dit aussi d'une fille qui a perdu sa fleur de virginité, qu'elle a perdu la plus belle rose de son chapeau.
 
ROSE, se dit proverbialement en ces phrases. Il n'est point de roses sans espines, pour dire, qu'il n'y a point de plaisir qui n'ait ses chagrins. Il n'y a point de si belle rose qui ne devienne grattecu, pour dire, que tout enlaidit avec l'âge. On dit qu'un homme a découvert le pot aux roses, pour dire, qu'il a découvert le secret d'une affaire où il y avoit de l'ordure. Regnier a dit d'un Pedant :
 
Il sentoit bien plus fort, mais non pas mieux que roses.

Définition de « ROSÉ » adj. m.

qui ne se dit guere qu'en cette phrase : Vin rosé, qui est rouge & vermeil.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020