contusion

 

définitions

contusion ​​​ nom féminin

Meurtrissure produite par un choc, sans déchirure de la peau. ➙ bleu, bosse, ecchymose, hématome. Légères contusions.
 

synonymes

contusion nom féminin

bleu, ecchymose, lésion, meurtrissure

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mon cheval heurta contre celui d'un chevalier-garde, et nos sabres allaient se croiser, lorsque nous fûmes séparés par les combattants ; j'en fus quitte pour une forte contusion.Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Il y avait contusion violente à la tête, le cuir chevelu était fendu sur une longueur de deux pouces ; mais il n'y avait aucune lésion de l'os du crâne.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Aujourd'hui, il a reçu (mais ne le dites point) une contusion à la nuque, un éclat de bois qui l'a frappé.Jules Claretie (1840-1913)
Les pommes d'api voloient des deux parts, & ceux qui avoient la moindre contusion, se retiroient du combat.Antoine Hamilton (1664-1720), Jacques Cazotte (1719-1792) et Henriette-Julie de Castelnau de Murat (1670-1716)
Je dis seulement que j'espère me trouver en présence d'une simple contusion abdominale sans lésions internes.Guy de Maupassant (1850-1893)
Dufailli une fois sur ses pieds, le capitaine se retira, et comme la chute n'avait occasioné ni contusion ni blessure, rien n'empêcha de nous livrer à la gaîté.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Dès que je fus un peu remis du trouble que m'avait causé l'aspect de ma colombe artificielle, la douleur de la contusion que j'avais reçue se fit sentir vivement.Xavier de Maistre (1763-1852)
On me jette des cordes, je les attache autour de moi ; elles se cassent, et je tombe ; j'ai les jambes dépouillées, et une violente contusion aux reins.Denis Diderot (1713-1784)
Plus d'une contusion à la tête & par tout le corps lui faisoient jetter des cris peu soulageans pour lui, & très-désagréables à la compagnie.Claude Godard d'Aucour (1716-1795)
La contusion, ou plutôt la plaie contuse apparut.Jules Verne (1828-1905)
La contusion du front lui causait des douleurs assez vives ; ce mal, en l'occupant, soulagea sa pensée.Romain Rolland (1866-1944)
Il fut blessé dans le trajet par le vent d'un boulet ennemi qui lui fit une contusion au côté.Thomas Balch (1821-1877)
Moi qui exerce ma profession depuis près de cinquante ans, je puis dire que je n'ai jamais vu une contusion aussi dangereuse.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Il n'avait ni fracture ni blessure, ni contusion même, et il le prouva en remontant en selle presque aussi lestement qu'il en était tombé.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
On crut d'abord à une simple contusion, malheureusement un abcès se forma et la situation fut bientôt des plus graves.Gaston Maugras (1850-1927)
Il palpa les chairs, et, après une étude de quelques minutes, il reconnut avec plaisir que le coup n'avait heureusement produit qu'une contusion assez forte et froissé les muscles.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Elle ne s'était, par un bonheur extraordinaire, fait aucune contusion, et fut la première à rire de sa mésaventure.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Il était déjà debout et s'était relevé de lui-même, sans autre mal qu'une contusion à la hanche ; il se tenait droit et immobile, près de son cheval frémissant.Albert Vandal (1853-1910)
La contusion de la tempe, à peine distincte encore, venait peut-être du choc contre quelque pierre.Daniel Lesueur (1854-1921)
Par un hasard aussi heureux qu'inexplicable, il n'y eut ni dislocation, ni fracture, ni la moindre contusion.Ferdinand Berthier (1803-1886)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CONTUSION » s. f.

Terme de Medecine. C'est, selon Galien, une solution de continuité en chair ou en os, qui se fait par une cheute, ou par des coups orbes de bastons ou ferrements lourds & pesants ensorte que la chair se rompt, encore que la peau demeure entiere ; & il se fait une effusion de sang par plusieurs petites veines rompuës, qui cause un symptome qu'on appelle meurtrisseure.
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020