corrupteur

définitions

corrupteur ​​​ , corruptrice ​​​ nom et adjectif

nom Personne qui soudoie, achète qqn. Le corrupteur et les témoins corrompus ont été punis.
adjectif littéraire Qui corrompt moralement. ➙ malfaisant, nuisible. L'influence corruptrice de l'argent.

synonymes

corrupteur, corruptrice adjectif

destructeur, malfaisant, nuisible

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Vous êtes mon corrupteur, mon mauvais génie, mon ennemi le plus cruel, le plus acharné !Comtesse de Ségur (1799-1874)
Voilà le vrai ; mais le public est ici le grand corrupteur.Ernest Renan (1823-1892)
Ne condamnons pas trop vite ce brave homme comme corrupteur de la jeunesse.Anatole France (1844-1924)
Corrupteur des esprits, il pèche plus criminellement par l'exemple et encourt une double responsabilité.Jean Massart (1865-1925)
Que n'aurait-il donné en ce moment pour être en état de jeter à la face de son corrupteur son or maudit !Jules-Paul Tardivel (1851-1905)
L'argent qui n'est pas sanctifié, en quelque sorte, par le travail, est essentiellement corrupteur.Félix Hément (1827-1891)
Jusqu'alors il ne professait pour la musique qu'une indifférence méprisante ; il l'avait prise en haine, il la tenait désormais pour son ennemie mortelle et pour un art corrupteur.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Il eut la persévérance et la piété de ne pas s'en prendre à ce clergé, son ouvrage, son corrupteur et son fléau.George Sand (1804-1876)
Dans ce manifeste, ils tendaient ouvertement la main aux républicains et aux légitimistes, à tous ceux qui voulaient renverser ce qu'on appelait alors « un système corrupteur et antinational ».Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Quiconque s'intéresse aux bonnes mœurs est obligé de dénoncer ce séduisant corrupteur.Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Tant le doute est un corrupteur certain des âmes les mieux trempées !Jules Janin (1804-1874)
C'est ma ferme conviction qu'aucun acte corrupteur n'a lieu sans que le candidat l'autorise et le paye...Frédéric Bastiat (1801-1850)
Sous ce rapport capital, non moins que sous le précédent, l'état présent de la société est éminemment corrupteur.Auguste Comte (1798-1857)
L'adulation, les caresses, l'intérêt personnel, le poison le plus corrupteur de la véritable affection, vont bientôt t'entourer.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Chateaubriand fut l'éloquent corrupteur du bien même ; il ne se borna pas à assurer la liberté des âmes, il voulut leur asservissement.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ceux-ci, dans l'abondance, s'énervaient sous la séduction d'un climat corrupteur.Jules Michelet (1798-1874)
Son attitude d'encouragement à la fraude fiscale exerce un effet corrupteur non seulement économique et social mais également moral.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CORRUPTEUR » s. m.

Celuy qui corrompt les autres. Les libertins sont dangereux à frequenter, ce sont des corrupteurs de jeunesse. Le mauvais usage est le grand corrupteur des Langues.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 8 : Prison, les mots font le mur

De plus en plus éloignées des centres-villes, les prisons échappent à nos regards, et à nos oreilles.

Laélia Véron 01/07/2021