Email catcher

malfaisant

Définition

Définition de malfaisant ​​​ , malfaisante ​​​ adjectif

Qui fait ou cherche à faire du mal à autrui. ➙ mauvais, nuisible. Un être malfaisant.
Dont les effets sont néfastes. Idées malfaisantes. ➙ pernicieux; s'oppose à bienfaisant.

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot malfaisant

Et à qui donc dénoncerai-je la tourbe malfaisante des vrais coupables, si ce n'est à vous, le premier magistrat du pays ?Émile Zola (1840-1902)
Maintenant ils m'assomment, ils me dégoûtent ; je les trouve idiots et malfaisants.Georges Ohnet (1848-1918)
Il est donc doté d'une nature duelle : destructeur des malfaisants, protecteur des faibles, des victimes du monde, des impuissants.Gradhiva, 2019, Philip K. Dick (Cairn.info)
Ils peuvent être bienveillants ou malfaisants selon la manière dont on se comporte envers eux.Psychothérapies, 2017, Jude Mary Cénat, Daniel Derivois, Amira Karray (Cairn.info)
Il ressort de ces deux exemples que la féminité malfaisante est encore, à cette époque, d'essence surnaturelle et diabolique.La lettre de l'enfance et de l'adolescence, 2010, Françoise Dupeyron-Lafay (Cairn.info)
L'heure semble à l'inventivité malfaisante, l'absence absolue de scrupules, comme si certains régimes n'avaient plus cure de sauver les apparences.Ouest-France, 09/06/2021
Entre ascension et possession, les forces bienfaisantes ou malfaisantes vont et viennent entre ciel et terre.Nouvelle revue de psychosociologie, 2018, Christian Cécile (Cairn.info)
Si vous traitez les gens comme s’ils étaient malfaisants, ils agiront de manière malfaisante.Europarl
Quant à ceux-là, bêtes cruelles et malfaisantes, on a raison de les exterminer.Jules Verne (1828-1905)
Doit-on essayer de limiter la contagion lorsqu'elle est malfaisante, et seulement dans ce cas, et à travers quels instruments juridiques, techniques ou pédagogiques ?LEGICOM, 2018, Valérie Laure Benabou (Cairn.info)
Jamais ma volonté ne fut malfaisante, mon cœur n'est qu'amour et bienveillance, mais je sais que je suis nuisible.Théophile Gautier (1811-1872)
C'est l'alerte rouge, l'indice qu'une bestiole malfaisante s'est introduite dans l'appartement.Ouest-France, Agnès CLERMONT, 02/09/2017
Certains ont décidé de les fuir afin de ne plus être la cible de personnes malfaisantes.Ouest-France, Alexis Savona, 27/02/2021
Car, paradoxalement, les théories du complot nous rassurent et nous bercent dans l'illusion qu'il suffirait de se débarrasser d'une poignée d'individus malfaisants pour régler le problème.Ça m'intéresse, 08/09/2021, « Pourquoi croit-on aux théories du complot ? »
Selon la gendarmerie, il est également intéressant de se servir des réseaux sociaux pour identifier les malfaisants.Ouest-France, 04/12/2018
Qu'il l'eût avec plaisir anéanti, ce diable hargneux et malfaisant !André Beaunier (1869-1925)
Les dragons sont aussi là pour faire fuir les esprits malfaisants !Ouest-France, Anne BLANCHARD-LAIZE, 25/01/2020
Il fallait son malfaisant génie pour faire aboutir ces spéculations impossibles.Paul Féval (1816-1887)
Dans tous les cas, qu'il soit aimant ou malfaisant, le père donne la vie – biologique ou spirituelle – mais aussi le goût d'un savoir ancestral.Le débat, 2018, Marie-Claude Blais (Cairn.info)
Qu'on ne comprenne pas là une quelconque mystique sectaire, occulte ou malfaisante.Ouest-France, 12/12/2019
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de MALFAISANT, ANTE adj.

Qui fait du mal. Il y a des gens qui ont un naturel malfaisant. Un vin aigre, un vin frelaté est malfaisant.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Cultiver son jardin Cultiver son jardin

Quand on fleurit notre langage de cette expression, on cite en réalité la fin du Candide de Voltaire (1759).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 22/04/2022