couronne

définitions

couronne ​​​ nom féminin

Cercle que l'on met autour de la tête comme parure ou marque d'honneur. Une couronne de lauriers.
Cercle de métal posé sur la tête comme insigne d'autorité, de dignité. ➙ diadème. Couronne de prince, de roi. —  La couronne d'épines* du Christ.
Royauté, souveraineté (➙ couronner). La couronne d'Angleterre. Héritier de la Couronne.
(Forme circulaire)
En couronne : en cercle. Taille en couronne.
Objet circulaire ; choses disposées en cercle. Ni fleurs ni couronnes (se dit d'un enterrement très simple).
Pain en forme d'anneau.
Partie visible de la dent (opposée à la racine). Capsule de métal, de porcelaine, dont on entoure une dent.
Cercle lumineux. ➙ auréole, halo. La couronne d'une aurore boréale. —  Astronomie Région très peu dense de l'atmosphère d'une étoile, qui forme un halo autour de celle-ci. La couronne solaire.
Ensemble des départements de l'Île-de-France, disposés en cercle autour de Paris. Les villes de la petite, de la grande couronne.
Unité monétaire de la République tchèque, du Danemark, de l'Islande, de la Norvège, de la Suède et de la Slovaquie.

couronné ​​​ , couronnée ​​​ adjectif

Qui porte une couronne. Les têtes couronnées : les souverains, les princes et les princesses.
Qui a reçu un prix. Roman couronné par l'Académie française.
Qui a une plaie circulaire au genou. Cheval couronné. —  Genou couronné, qui porte les traces d'une chute.

synonymes

couronne nom féminin

guirlande

anneau, cercle

auréole, halo, nimbe

diadème, bandeau (royal)

monarchie, royauté

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « couronne »

C'est le cas de l'euro, de la couronne danoise, de la livre britannique et de beaucoup d'autres monnaies.Europarl
Elle ôta sa couronne d'étoiles : les étoiles s'envolèrent vers le plafond et en firent un firmament.Remy de Gourmont (1858-1915)
Il y en avoit un de haute taille et robuste : l'autre estoit plus petit et portoit une couronne sur la teste.Paul Lacroix (1806-1884)
Tout cela, dit en quelques lignes courtoises, un peu sèches, sur un papier à lettre orné d'une couronne comtale.François Coppée (1842-1908)
Afin de porter la couronne quelques années plus tôt, il en avait sacrifié toute l'indépendance.Friedrich von Schiller (1759-1805), traduction Adolphe Regnier (1804-1884)
Les usurpations successives de la couronne sur les droits de la nation ne s'étaient pas effectuées sans d'énergiques réclamations.Thomas Balch (1821-1877)
Les dames s'empressèrent d'enrichir cette couronne de toutes sortes de dons gracieux qu'elles y attachèrent elles-mêmes.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Nous voyons que dans la suite chez toutes les nations les prêtres marchaient la couronne sur la tête.Giambattista Vico (1668-1744), traduction Jules Michelet (1798-1874)
Quels sont donc les maux réels, traître, si tu n'y comprends pas la perte de la liberté, celle d'une couronne, et le danger de la vie ?Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Partez donc, et amenez nous au plutôt une princesse digne de vous et de votre couronne.Guillaume Hyacinthe Bougeant (1690-1743)
Il faut que, dans quelques jours, tout le royaume sache que vous êtes l'héritier légitime de la couronne.Michel Zévaco (1860-1918)
Qu'est-ce que tel ou tel prince pour nous qui avons consolidé la couronne sur la tête d'une reine ?Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Eh bien, les huguenots qui vous ont demandé pour roi viennent vous remercier, vous, d'avoir accepté la couronne, et le roi de l'avoir donnée.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un quart d'heure après il rentra tout essoufflé, apportant une magnifique couronne de pivoines rouges.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Si les renseignements étaient bons, dire avec effusion au roi qu'il avait mis la main sur une perle, et réclamer le privilège d'enchâsser cette perle dans la couronne royale.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Henri, avant peu sans doute, va monter sur le trône et poser sur sa faible tête une couronne dont le poids l'écrasera.Michel Zévaco (1860-1918)
Voyez constamment la source de notre prospérité, la garantie de nos institutions, celle de notre indépendance, dans l'union de cette couronne de fer avec ma couronne impériale.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Ce cadre pour l'action communautaire couronne également les efforts et la persévérance de tous les instants dont ont fait preuve quelques-uns de nos collègues.Europarl
Certaines gens pourront penser que c'est sacrifier l'honneur de la couronne ; mais si la nécessité exige ce sacrifice...Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Ne me demande pas pourquoi je dédie mes chants à une beauté si jeune ; mais permets-moi de joindre à ma couronne passagère un lis impérissable et sans tache.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Afficher toutRéduire

Exemples de « couronné »

Si le succès qui a couronné votre défense avait récompensé mes efforts, il est certain que je me serais montré aussi généreux que vous.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Demain matin, mon père viendra me secouer pour me dire que je suis couronné ou sifflé.George Sand (1804-1876)
C'est là qu'il vit cet électeur palatin qui, pour avoir été couronné roi, étoit devenu le plus malheureux des hommes.René Descartes (1596-1650)
Les actes émanés d'un prince élu, mais non couronné, ne devenaient légitimes qu'en vertu d'une sanction donnée par lui après son couronnement.Amédée Thierry (1797-1873)
Si cela se réalise, alors oui, je pense que notre optimisme pourra également être couronné par des résultats concrets.Europarl
Le mur achevé eut en tout cinq mille cinq cent et vingt pieds : il fut couronné de mille soixante et dix créneaux.Émile Vincens (1764-1850)
Le premier pas dans le domaine judiciaire, à savoir la mise en place d'un réseau judiciaire européen, a été couronné de succès.Europarl
C'est un programme qui a été couronné de succès, qui a été efficace pendant de nombreuses années, même s'il y a aujourd'hui une nouvelle orientation.Europarl
Je voudrais souligner qu'il est maintenant extrêmement important que le plan de reconstitution soit couronné de succès.Europarl
Et, en effet, par ce moyen expéditif, d'extermination leur illustre chef aurait plutôt couronné son front glorieux du laurier de la victoire.Claude de La Poëpe (1814-1886)
Brune, avec la peau d'une blancheur mate, la jeune marquise avait le visage d'un ovale parfait ; son front était bas, un peu étroit, mais lisse et couronné d'une chevelure épaisse.Lucien Biart (1828-1897)
Le grand engagement démontré par les pays candidats au cours de ces années mérite d'être couronné de succès.Europarl
Cet exercice a été couronné de succès et j’espère que nous pourrons continuer sur cette voie.Europarl
Depuis long-tems elles l'ont couronné d'un diadême de neige sur son trône de rochers, et l'ont revêtu d'une robe de nuages.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
En attendant, ils recevaient une éducation toute royale, – comme l'avénement l'a toujours prouvé ; et jamais l'héritier présomptif ne manquait de se montrer aussi digne d'être pendu que couronné.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il la vit, avec son front étroit, couronné de cheveux noirs, ses beaux yeux aux longues paupières, au regard enivrant, et ses lèvres pâlissantes de volupté.Georges Ohnet (1848-1918)
Je me souviens de l'avoir vue dans un grand bal, ses beaux cheveux bouclés retombant de chaque côté sur ses épaules, et le dessus de la tête couronné de diamans.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Le séminaire au cours duquel nous avons échangé des informations et eu des discussions avec les bénéficiaires actuels et potentiels a été couronné de succès, d'autres séminaires sont en préparation.Europarl
En outre, son introduction intervient trop tardivement pour qu’il puisse être couronné de succès.Europarl
J'estime que l'ensemble du projet européen ne sera couronné de succès que si ces questions sont résolues.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COURONNE » s. f.

est une marque de dignité, ornement que les Rois & les Souverains mettent sur leur teste pour marque de leur pouvoir absolu, & sur tout dans les grandes ceremonies. Le Pape porte une triple couronne. On met sur la teste des Rois une couronne, quand on les sacre. Il n'y a que les Rois & Souverains qui ayent droit de porter la couronne sur la teste. Les anciens Ducs & Comtes & Pairs, ou ceux qui les representent aux Sacres des Rois, en portent aussi pendant la solemnité seulement. Du Cange dit que l'Empereur recevoit une triple couronne, la premiere d'argent en Allemagne, la seconde de fer en la Comté de Milan, & la troisiéme d'or en divers lieux ; & que l'Empereur Frederic I. eut cinq couronnes d'or, la premiere à Aix la Chapelle pour le Royaume de France, la seconde à Ratisbonne pour celuy d'Allemagne, la troisiéme à Pavie pour celuy de Lombardie, la quatriéme à Rome pour l'Empire Romain, & la cinquiéme à Modene pour le Royaume d'Italie. Geliot dans son Indice Armorial tient que ce mot de couronne vient de corne, parce que les couronnes anciennes estoient en pointes, & que les cornes estoient des marques de puissance, de dignité, de force, d'autorité & d'empire. Ainsi le peuple Juif crut voir Moïse cornu, à cause de sa face resplendissante ; & dans la Sainte Escriture les cornes sont souvent prises pour la Dignité Royale. Corne & couronne en Hebreu sont expliquez par le même mot. Charles Pascal a fait un Traitté particulier des couronnes. L'invention des couronnes est attribuée par quelques Auteurs à Janus, parce que plusieurs monnoyes de Sicile & d'Italie avoient sur le revers l'empreinte d'une couronne, & de l'autre costé un Janus à deux testes, comme témoigne Athenée.
 
COURONNE, en termes de Blason, se dit aussi de la representation de ces ornemens qu'on met pour timbre aux Armoiries pour marquer la dignité des personnes. Elles sont même plus anciennes que les casques, & c'estoit autrefois une marque de Chevalerie. On appelle Couronnes rayonnées ou à pointes, celles des anciens Empereurs, qui avoient douze pointes qui representoient, dit-on, les mois de l'année. On appelle couronnes perlées ou fleuronnées, celles qui ont des perles, des fleurons d'ache ou de persil, comme estoient autrefois presque toutes les couronnes, même celles des Souverains, qui n'ont esté mises sur leurs Escus que depuis environ 200. ans. Il y en a de plusieurs sortes.
 
Celle de l'Empereur est un bonnet ou thiare avec un demy-cercle d'or qui porte la figure du monde, cintré & sommé d'une croix. Elle fait voir son bonnet entr'ouvert sur les deux costez de son cintre, & elle a par le bas deux fanons ou pendans comme les mitres des Evêques.
 
Celle du Roy de France est un cercle de huit fleurs de lis, cintré de six diademes qui le ferment, & qui portent au dessus une double fleur de lis qui est le Cimier de France. Le Roy Charles VIII. est le premier qui l'a portée fermée. François I. l'a portée souvent ouverte. Mais depuis Henry II. tous les Rois de France, & même ceux des autres Royaumes, l'ont portée aussi fermée : & ce fut Charles VII. qui le premier mit la couronne sur l'escusson des fleurs de lis.
 
Celle du Roy d'Espagne est rehaussée de grands trefles refendus, que l'on appelle souvent hauts fleurons, & couverte de diademes aboutissants à un globe surmonté d'une croix. Philippes II. a esté le premier des Rois d'Espagne qui ait porté la couronne fermée en qualité de fils d'Empereur.
 
Celle du Roy d'Angleterre est rehaussée de quatre croix de la façon de celles de Malthe, entre lesquelles il y a quatre fleurs de lis. Elle est couverte de quatre diademes, qui aboutissent à un petit globe supportant une même croix.
 
Celles de la plus-part des autres Rois sont de hauts fleurons ou grands trefles, & aussi fermées de quatre, six ou huit cintres ou diademes, & sommées d'un globe croisé.
 
Celle du Dauphin de France est de même que celle du Roy, à la reserve qu'elle n'est fermée que de quatre diademes. Celles des Enfants de France sont ouvertes par le haut, & ont seulement les huit fleurs de lis. Les Princes du Sang Royal portent seulement quatre fleurs de lis, entre lesquelles sont des fleurons. Feu Monsieur le Prince de Condé est le premier qui ait porté une couronne toute de fleurs de lis, comme premier Prince du Sang. Boniface VIII. est le premier des Papes qui a mis trois couronnes sur sa thiare. Ce n'est que depuis cent ans que les Evêques Comtes ont mis des couronnes sur leurs Armoiries.
 
Le Duc de Savoye qui se qualifie Roy de Chypre, porte sa couronne fermée de deux demy-cercles couverts de perles, & au dessus un globe surmonté de la croix de St. Maurice, qui est treflée.
 
La couronne du Duc de Florence est ouverte, & rehaussée de deux fleurs de lis espanouïes, & de pointes & rayons aigus à la façon des couronnes antiques.
 
Celle des Archiducs a un seul demy-cercle en cintre garny de perles, qui porte un globe croisé, & est relevée de huit hauts fleurons enfermants un bonnet rond d'escarlate.
 
La couronne des Electeurs de l'Empire est une espece de bonnet qui est rouge & retroussé d'hermines, diademé d'un demy-cercle sommé d'un globe surmonté d'une croix d'or, que quelques Souverains d'Allemagne s'attribuent aussi.
 
Les Republiques de Venise & de Gennes ont aussi des couronnes fermées, à cause des Royaumes de Chypre & de Sardaigne.
 
Les Seigneurs qui ont des terres en Principauté, portent la couronne à l'antique, un cercle d'or rehaussé de douze pointes ou rayons aigus.
 
La couronne Ducale est toute de fleurons à fleurs d'ache ou de persil.
 
Celle des Marquis est moitié fleurons, & moitié perles alternez.
 
Celle des Comtes est de perles sur un cercle d'or. On les appelle perles de compte, parce qu'on ne les vend pas au poids, ni à l'once, mais selon leur nombre.
 
Celle des Vicomtes est composée de neuf perles, de trois en trois entassées l'une sur l'autre.
 
Celle des Barons est une espece de bonnet avec tortil ou des tours de perles en bande sur le cercle.
 
Les Vidames portent aussi des couronnes qui sont d'or, garnies de perles, rehaussées de quatre croix patées, qui marquent qu'ils ont été érigez pour être les appuis de l'Eglise.
 
En Italie nul ne met la couronne sur ses Armes, & le Doge seul y met le Bonnet Ducal, qu'on appelle autrement le Corne. En Allemagne toutes les couronnes des dignitez sont également faites de feuilles de persil & à bas fleurons. Les couronnes ne sont pas des preuves d'ancienne Noblesse, & ne sont pas portées en qualité de Gentils-hommes, mais seulement comme étant Seigneurs des terres qu'ils possedent, qui ont tiltre pour la porter.
 
COURONNE, est aussi un meuble dont on charge les Escus des Armoiries. L'Escu de Suede est chargé de trois couronnes, pour marquer la Suede, la Norvege & le Dannemarc. La ville de Cologne porte aussi trois couronnes, en memoire de trois Rois qu'on pretend y estre enterrez. Plusieurs villes d'Espagne portent aussi des couronnes par concession des Rois.
 
COURONNE, signifie aussi la qualité de Souverain. Agathocle, quoy que fils d'un Potier, ne laissa pas de parvenir à la Couronne. Cette maison pretend à la Couronne de Castille. Charles V. Empereur renonça à la Couronne, abdiqua l'Empire. On paye un droit pour le joyeux advenement du Roy à la Couronne.
 
COURONNE, signifie aussi le corps de l'Estat representé par le Souverain. Il y a eu souvent rupture entre ces deux Couronnes. Les biens de la Couronne sont inalienables, & avec le temps sont reünis à la Couronne. Le Roy d'Espagne a perdu un des plus beaux fleurons de sa Couronne, en perdant la Hollande. Le Connestable, le Chancelier sont des Officiers de la Couronne. Les Secretaires du Roy se disent Secretaires de la Maison & Couronne de France, & des Finances.
 
COURONNE, se dit par extension de plusieurs ornements qu'on met sur la teste pour marques d'honneur ou de rejouïssance. On donne aux guerriers des couronnes de laurier ; aux amants, de myrthe ; aux beuveurs, de lierre. Les Bergeres portent des couronnes de fleurs dans leurs festes.
 
Chez les Romains il y avoit diverses couronnes pour recompenser les exploits militaires. La couronne ovale étoit la premiere, & étoit faite de myrthe, & se donnoit aux Generaux, qui sans effusion de sang avoient eu victoire sur les ennemis, ou qui avoient vaincu des esclaves indignes d'exercer la vaillance Romaine. La seconde étoit la navale, ou rostrale, qui étoit un cercle d'or relevé de prouës & de pouppes de navires, qu'on donnoit au Capitaine ou soldat qui le premier avoit accroché ou sauté dans un vaisseau ennemy. La troisiéme nommée vallaire étoit aussi un cercle d'or relevé de paux ou de pieux, que le General donnoit au Capitaine ou soldat qui le premier avoit franchy le camp ennemy, & forcé la palissade. La quatriéme, murale, estoit un cercle d'or crenelé qui se donnoit à celuy qui le premier avoit monté sur la muraille d'une ville assiegée, & y voit arboré l'étendart. La cinquiéme, civique, étoit faite d'une branche de chesne verd, qui se donnoit à un citoyen qui avoit sauvé la vie à un autre citoyen dans une bataille ou un assaut. Elle estoit fort estimée, & fut même donnée à Auguste, & il en fut fait des monnoyes avec cette devise, Ob cives servatos. On la donna aussi à Ciceron aprés qu'il eut descouvert la conjuration de Catilina. La sixiéme étoit la triomphale, faite de branches de laurier, qui se donnoit au General qui avoit gagné quelque bataille, ou conquis quelque Province. La septiéme étoit l'obsidionale ou graminée, parce qu'elle se faisoit de gramen ou des herbes qui se trouvoient sur le terrain. Elle se donnoit aux Generaux qui avoient delivré une armée Romaine assiegée des ennemis, & qui les avoient obligez à decamper. La huitiéme étoit aussi une couronne de laurier, que les Grecs donnoient aux Lutteurs, & les Romains à ceux qui avoient mesnagé ou confirmé la paix avec les ennemis : c'étoit la moins estimée.
 
En termes de Theologie, on dit la couronne de gloire, pour dire, la beatitude éternelle ; la couronne du martyre, pour dire, la recompense certaine qui est deuë aux Martyrs. On orne aussi la teste des Saints d'une couronne de rayons, quand ils sont canonisez.
 
COURONNE, se dit aussi de la Tonsure Clericale, qui est la marque & le caractere des Ecclesiastiques. C'est un petit rond de cheveux qu'on rase au sommet de la teste, & qu'on fait plus ou moins grand selon la qualité des Ordres qu'on a receus. Celle de Clerc est la plus petite. Celle des Prestres & des Moines est la plus grande. Une couronne Monachale. Gregoire de Tours dit que St. Pierre Apôtre fut auteur de cette couronne en memoire de la couronne d'espine de Nôtre Seigneur. Autrefois on ne laissoit qu'un petit bord de cheveux au bord de la teste : tout le reste étoit rasé, & formoit la couronne. On appelle en quelques Rituels la premiere Tonsure, Benedictio Coronae.
 
COURONNE, est aussi un petit chapelet qu'on dit à l'honneur de la Vierge, qu'on appelle sa couronne.
 
En termes de Guerre, on appelle ouvrage à couronne, ou ouvrage couronné, ou couronnement, des dehors avancez qui occupent bien du terrain, & qui sont d'ordinaire deux ouvrages à cornes joints ensemble au delà de la pointe du bastion, qui sont composez de deux demy-bastions, & d'un bastion entier au milieu avec deux courtines.
 
COURONNE, en termes d'Architecture, se dit de la partie superieure de la corniche, qu'on nomme autrement larmier, gouttiere ou mouchette.
 
COURONNE, en termes de Manege, est une marque qui demeure à un cheval qui s'est si fort blessé aux genoux, que le poil en est tombé, soit par cheute, soit autrement.
 
COURONNE, est aussi la partie la plus basse du paturon du cheval qui regne le long du sabot, qui se distingue par le poil, qui joint & qui couvre le haut du sabot.
 
COURONNE, en termes de Fauconnerie, est le duvet qui couronne le bec de l'oiseau à l'endroit où il se joint à la teste.
 
COURONNE, en termes d'Orfevre, est la partie d'une lampe d'Eglise qui porte le verre.
 
COURONNE IMPERIALE, est une fleur printanniere qui fleurit rouge ou jaune, & porte plusieurs petites cloches au haut de sa tige.
 
COURONNE, en termes de Physique, se dit d'un meteore qui paroît autour du Soleil & de la Lune, quand leur lumiere est refleschie sur des nuées mediocrement espaisses. Les couronnes sont ordinairement de quatre & cinq degrez de diametre : mais quand le Ciel est serain, elles en ont jusqu'à 45. Elles sont terminées à l'exterieur par une couleur rougeastre obscure. A l'interieur elles tirent un peu sur le bleu.
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020