Email catcher

couronne couronné

Définition

Définition de couronne ​​​ nom féminin

Cercle que l'on met autour de la tête comme parure ou marque d'honneur. Une couronne de lauriers.
Cercle de métal posé sur la tête comme insigne d'autorité, de dignité. ➙ diadème. Couronne de prince, de roi. La couronne d'épines* du Christ.
Royauté, souveraineté (➙ couronner). La couronne d'Angleterre. Héritier de la Couronne.
(Forme circulaire)
En couronne : en cercle. Taille en couronne.
Objet circulaire ; choses disposées en cercle. Ni fleurs ni couronnes (se dit d'un enterrement très simple).
Pain en forme d'anneau.
Partie visible de la dent (opposée à la racine). Capsule de métal, de porcelaine, dont on entoure une dent.
Cercle lumineux. ➙ auréole, halo. La couronne d'une aurore boréale. Astronomie Région très peu dense de l'atmosphère d'une étoile, qui forme un halo autour de celle-ci. La couronne solaire.
Ensemble des départements de l'Île-de-France, disposés en cercle autour de Paris. Les villes de la petite, de la grande couronne.
Unité monétaire de la République tchèque, du Danemark, de l'Islande, de la Norvège, de la Suède et de la Slovaquie.

Définition de couronné ​​​ , couronnée ​​​ adjectif

Qui porte une couronne. Les têtes couronnées : les souverains, les princes et les princesses.
Qui a reçu un prix. Roman couronné par l'Académie française.
Qui a une plaie circulaire au genou. Cheval couronné. Genou couronné, qui porte les traces d'une chute.

Synonymes

Synonymes de couronne nom féminin

guirlande

anneau, cercle

auréole, halo, nimbe

diadème, bandeau (royal)

monarchie, royauté

Exemples

Phrases avec le mot couronne

Les uns et les autres façonnent minutieusement dentiers et couronnes.Ouest-France, Philippe GAILLARD, 08/03/2013
Ce phénomène est toutefois plus marqué pour la logistique, ce qui conduit à l'émergence de pôles d'emplois ouvriers en grande couronne plus logistiques qu'industriels.Travail et emploi, 2020, Nicolas Raimbault (Cairn.info)
Heureux que les couronnes de plus grandes villes en profitent et perdent du même coup leur statut humiliant de banlieue.Capital, 07/06/2021, « Exode urbain, fin des bureaux... le monde d'avant est-il vraiment… »
D'une valeur estimée à plus de 27 milliards de couronnes (915 millions d'euros), ils concernent les infrastructures de transport, la santé et la justice.Le Courrier des Pays de l'Est, 2006, Jaroslav Blaha (Cairn.info)
Un tronc de plusieurs mètres de diamètre, des racines vieilles de centaines d'années ou encore des branches tentaculaires formant une immense couronne.Géo, 10/04/2020, « Avec ce film, partez à la découverte des arbres remarquables… »
On a coutume de dire pour les différencier que l'empereur est nommé, ou élu, et que le roi hérite de la couronne.Géo, 02/07/2021, « Quelle est la différence entre un roi et un empereur… »
Les incertitudes politiques ont aussi contribué à maintenir la couronne suédoise sous pression.Capital, 03/09/2018, « La couronne suédoise est au tapis : une aubaine pour… »
Cette proposition fut rapidement rejetée au profit de la composition avec la couronne d'étoiles sur fond bleu.Études, 2003 (Cairn.info)
Tout ça n'est irrémédiablement aimanté que par une chose : la couronne.Ouest-France, Calixte de NIGREMONT, 19/11/2016
Il porte une couronne et une massue, avec laquelle il s'apprête à frapper un ennemi soumis.Ça m'intéresse, 14/08/2021, « Depuis quand les riches dominent les pauvres ? »
Le dernier duel sororal pour une couronne majeure est encore plus ancien.Ouest-France, Pierre-Yves Ansquer, 25/01/2017
De loin, c'est une couronne, de près, c'est un jardin.Victor Hugo (1802-1885)
Des universités, des écoles, des entreprises s'y sont implantées parce qu'elles n'avaient plus de place pour se développer, y compris en première couronne parisienne.L'Économie Politique, 2015, Pierre Veltz, Sandra Moatti (Cairn.info)
Ce qui lui importait était la loyauté envers la couronne, il ne se préoccupait guère du reste.Le Journal de l'École de Paris du management, 2019, Philippe Silberzahn (Cairn.info)
Elle avait construit son réseau grâce à des concessions longeant les voies attribuées par la couronne.L'Espace géographique, 2019, Christian Taillard (Cairn.info)
En dépit de la pandémie, les boulangers manceaux s'attendent à voir affluer les amateurs de frangipane, de brioche et de couronnes.Ouest-France, Béatrice CHOT-PLASSOT, 08/01/2021
Autour de cette turbine, se trouve une couronne, également en forme d'aile d'avion.Ouest-France, Valentin NICOLAS, 20/01/2019
La couronne composée d'émail n'est que la face cachée de l'iceberg.Ça m'intéresse, 23/11/2021, « Comment les dents se forment-elles ? »
En moyen-breton il a eu également le sens de couronne.Ouest-France, Martial MENARD, 11/10/2015
Le système communautaire perdrait alors – accrochez-vous – plus de 10 milliards de couronnes danoises, ce qui commencerait à poser de sérieux problèmes.Europarl
Afficher toutRéduire

Phrases avec le mot couronné

Chacune des quatre parties s'ouvre sur le gros plan de l'emblème tchécoslovaque (un lion couronné dressé sur ses pattes arrière).Cahiers du monde russe, 2020, Françoise Mayer (Cairn.info)
Comme lui, il est tourné vers la droite, nu, ithyphallique, barbu et couronné de lierre.Revue de philologie de littérature et d'histoire anciennes, 2008, Annie Bélis (Cairn.info)
Cette année, l'évènement sera peut-être couronné de succès, grâce au recours précipité aux outils technologiques.Ouest-France, Isabelle SIGOURA, 25/02/2021
Cette évolution ne s'est pas effectuée sans résistances, et la réussite n'a pas toujours couronné ces efforts.Les Champs de Mars, 2001, Christophe Pajon (Cairn.info)
Une fois couronné, il développe encore son art de la propagande.Ça m'intéresse, 07/02/2021, « Napoléon, sauveur ou tyran ? »
Offrir des cadeaux lorsque le recrutement a été couronné de succès est une bonne idée.Capital, 08/10/2012, « La cooptation : pour recruter vite, efficacement et pas cher »
Le sommet de ces rochers est couronné d'une bruyère de trois pouces de haut, parsemée de thym, de serpolet et d'autres herbes odoriférantes.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Le mur achevé eut en tout cinq mille cinq cent et vingt pieds : il fut couronné de mille soixante et dix créneaux.Émile Vincens (1764-1850)
Au-dessus s'élevoit une espèce d'attique percé dans le milieu par un œil de bœuf ; et couronné d'un fronton circulaire.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Son toit est couvert par un dôme, recouvert d'ardoises et couronné par un lanternon, qui constitue une ouverture centrale permettant de laisser passer les occupants.Ouest-France, 18/09/2014
Pour sa 7e édition, le jury du prix de la construction bois a couronné dix projets architecturaux dans la région.Ouest-France, 07/07/2021
Dans le jardin, sur une stèle, l'emblématique aigle couronné veille.Ouest-France, Blandine HUGONNET, 12/05/2021
C’est une raison supplémentaire pour que le projet européen soit couronné de succès.Europarl
L'homme peut se vanter d'une belle carrière dans l'automobile, et d'un changement de cap couronné de succès pour se rapprocher de sa passion : l'oenologie.Ouest-France, 09/12/2017
Il retrouve un coureur aguerri, un compétiteur couronné, un porteur de projet expérimenté.Ouest-France, 04/03/2020
Dormir quotidiennement à deux demande aussi un réapprentissage, qui n'est pas toujours couronné de succès.Cahiers du Genre, 2001, Yvonne Guichard-Claudic (Cairn.info)
Comme un effort de guerre couronné de succès, il déboucherait sur des réformes plus structurelles.L'Économie Politique, 2020, Albena Azmanova, James Galbraith, Céline Mouzon (Cairn.info)
Dans la sidérurgie, le combat pour le droit syndical a été tardif (les années 1920) mais couronné de succès.Ethnologie française, 2009, Halvard Vike (Cairn.info)
Il l'effaça, il ne garda que le cœur couronné et flambant, arraché à demi de cette chair exquise pour s'offrir à lui.Émile Zola (1840-1902)
Au médius de cette main, il y avait un large anneau couronné par un énorme chaton de fer sur lequel étaient tracés des signes mystérieux.Michel Zévaco (1860-1918)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de COURONNE s. f.

est une marque de dignité, ornement que les Rois & les Souverains mettent sur leur teste pour marque de leur pouvoir absolu, & sur tout dans les grandes ceremonies. Le Pape porte une triple couronne. On met sur la teste des Rois une couronne, quand on les sacre. Il n'y a que les Rois & Souverains qui ayent droit de porter la couronne sur la teste. Les anciens Ducs & Comtes & Pairs, ou ceux qui les representent aux Sacres des Rois, en portent aussi pendant la solemnité seulement. Du Cange dit que l'Empereur recevoit une triple couronne, la premiere d'argent en Allemagne, la seconde de fer en la Comté de Milan, & la troisiéme d'or en divers lieux ; & que l'Empereur Frederic I. eut cinq couronnes d'or, la premiere à Aix la Chapelle pour le Royaume de France, la seconde à Ratisbonne pour celuy d'Allemagne, la troisiéme à Pavie pour celuy de Lombardie, la quatriéme à Rome pour l'Empire Romain, & la cinquiéme à Modene pour le Royaume d'Italie. Geliot dans son Indice Armorial tient que ce mot de couronne vient de corne, parce que les couronnes anciennes estoient en pointes, & que les cornes estoient des marques de puissance, de dignité, de force, d'autorité & d'empire. Ainsi le peuple Juif crut voir Moïse cornu, à cause de sa face resplendissante ; & dans la Sainte Escriture les cornes sont souvent prises pour la Dignité Royale. Corne & couronne en Hebreu sont expliquez par le même mot. Charles Pascal a fait un Traitté particulier des couronnes. L'invention des couronnes est attribuée par quelques Auteurs à Janus, parce que plusieurs monnoyes de Sicile & d'Italie avoient sur le revers l'empreinte d'une couronne, & de l'autre costé un Janus à deux testes, comme témoigne Athenée.
 
COURONNE, en termes de Blason, se dit aussi de la representation de ces ornemens qu'on met pour timbre aux Armoiries pour marquer la dignité des personnes. Elles sont même plus anciennes que les casques, & c'estoit autrefois une marque de Chevalerie. On appelle Couronnes rayonnées ou à pointes, celles des anciens Empereurs, qui avoient douze pointes qui representoient, dit-on, les mois de l'année. On appelle couronnes perlées ou fleuronnées, celles qui ont des perles, des fleurons d'ache ou de persil, comme estoient autrefois presque toutes les couronnes, même celles des Souverains, qui n'ont esté mises sur leurs Escus que depuis environ 200. ans. Il y en a de plusieurs sortes.
 
Celle de l'Empereur est un bonnet ou thiare avec un demy-cercle d'or qui porte la figure du monde, cintré & sommé d'une croix. Elle fait voir son bonnet entr'ouvert sur les deux costez de son cintre, & elle a par le bas deux fanons ou pendans comme les mitres des Evêques.
 
Celle du Roy de France est un cercle de huit fleurs de lis, cintré de six diademes qui le ferment, & qui portent au dessus une double fleur de lis qui est le Cimier de France. Le Roy Charles VIII. est le premier qui l'a portée fermée. François I. l'a portée souvent ouverte. Mais depuis Henry II. tous les Rois de France, & même ceux des autres Royaumes, l'ont portée aussi fermée : & ce fut Charles VII. qui le premier mit la couronne sur l'escusson des fleurs de lis.
 
Celle du Roy d'Espagne est rehaussée de grands trefles refendus, que l'on appelle souvent hauts fleurons, & couverte de diademes aboutissants à un globe surmonté d'une croix. Philippes II. a esté le premier des Rois d'Espagne qui ait porté la couronne fermée en qualité de fils d'Empereur.
 
Celle du Roy d'Angleterre est rehaussée de quatre croix de la façon de celles de Malthe, entre lesquelles il y a quatre fleurs de lis. Elle est couverte de quatre diademes, qui aboutissent à un petit globe supportant une même croix.
 
Celles de la plus-part des autres Rois sont de hauts fleurons ou grands trefles, & aussi fermées de quatre, six ou huit cintres ou diademes, & sommées d'un globe croisé.
 
Celle du Dauphin de France est de même que celle du Roy, à la reserve qu'elle n'est fermée que de quatre diademes. Celles des Enfants de France sont ouvertes par le haut, & ont seulement les huit fleurs de lis. Les Princes du Sang Royal portent seulement quatre fleurs de lis, entre lesquelles sont des fleurons. Feu Monsieur le Prince de Condé est le premier qui ait porté une couronne toute de fleurs de lis, comme premier Prince du Sang. Boniface VIII. est le premier des Papes qui a mis trois couronnes sur sa thiare. Ce n'est que depuis cent ans que les Evêques Comtes ont mis des couronnes sur leurs Armoiries.
 
Le Duc de Savoye qui se qualifie Roy de Chypre, porte sa couronne fermée de deux demy-cercles couverts de perles, & au dessus un globe surmonté de la croix de St. Maurice, qui est treflée.
 
La couronne du Duc de Florence est ouverte, & rehaussée de deux fleurs de lis espanouïes, & de pointes & rayons aigus à la façon des couronnes antiques.
 
Celle des Archiducs a un seul demy-cercle en cintre garny de perles, qui porte un globe croisé, & est relevée de huit hauts fleurons enfermants un bonnet rond d'escarlate.
 
La couronne des Electeurs de l'Empire est une espece de bonnet qui est rouge & retroussé d'hermines, diademé d'un demy-cercle sommé d'un globe surmonté d'une croix d'or, que quelques Souverains d'Allemagne s'attribuent aussi.
 
Les Republiques de Venise & de Gennes ont aussi des couronnes fermées, à cause des Royaumes de Chypre & de Sardaigne.
 
Les Seigneurs qui ont des terres en Principauté, portent la couronne à l'antique, un cercle d'or rehaussé de douze pointes ou rayons aigus.
 
La couronne Ducale est toute de fleurons à fleurs d'ache ou de persil.
 
Celle des Marquis est moitié fleurons, & moitié perles alternez.
 
Celle des Comtes est de perles sur un cercle d'or. On les appelle perles de compte, parce qu'on ne les vend pas au poids, ni à l'once, mais selon leur nombre.
 
Celle des Vicomtes est composée de neuf perles, de trois en trois entassées l'une sur l'autre.
 
Celle des Barons est une espece de bonnet avec tortil ou des tours de perles en bande sur le cercle.
 
Les Vidames portent aussi des couronnes qui sont d'or, garnies de perles, rehaussées de quatre croix patées, qui marquent qu'ils ont été érigez pour être les appuis de l'Eglise.
 
En Italie nul ne met la couronne sur ses Armes, & le Doge seul y met le Bonnet Ducal, qu'on appelle autrement le Corne. En Allemagne toutes les couronnes des dignitez sont également faites de feuilles de persil & à bas fleurons. Les couronnes ne sont pas des preuves d'ancienne Noblesse, & ne sont pas portées en qualité de Gentils-hommes, mais seulement comme étant Seigneurs des terres qu'ils possedent, qui ont tiltre pour la porter.
 
COURONNE, est aussi un meuble dont on charge les Escus des Armoiries. L'Escu de Suede est chargé de trois couronnes, pour marquer la Suede, la Norvege & le Dannemarc. La ville de Cologne porte aussi trois couronnes, en memoire de trois Rois qu'on pretend y estre enterrez. Plusieurs villes d'Espagne portent aussi des couronnes par concession des Rois.
 
COURONNE, signifie aussi la qualité de Souverain. Agathocle, quoy que fils d'un Potier, ne laissa pas de parvenir à la Couronne. Cette maison pretend à la Couronne de Castille. Charles V. Empereur renonça à la Couronne, abdiqua l'Empire. On paye un droit pour le joyeux advenement du Roy à la Couronne.
 
COURONNE, signifie aussi le corps de l'Estat representé par le Souverain. Il y a eu souvent rupture entre ces deux Couronnes. Les biens de la Couronne sont inalienables, & avec le temps sont reünis à la Couronne. Le Roy d'Espagne a perdu un des plus beaux fleurons de sa Couronne, en perdant la Hollande. Le Connestable, le Chancelier sont des Officiers de la Couronne. Les Secretaires du Roy se disent Secretaires de la Maison & Couronne de France, & des Finances.
 
COURONNE, se dit par extension de plusieurs ornements qu'on met sur la teste pour marques d'honneur ou de rejouïssance. On donne aux guerriers des couronnes de laurier ; aux amants, de myrthe ; aux beuveurs, de lierre. Les Bergeres portent des couronnes de fleurs dans leurs festes.
 
Chez les Romains il y avoit diverses couronnes pour recompenser les exploits militaires. La couronne ovale étoit la premiere, & étoit faite de myrthe, & se donnoit aux Generaux, qui sans effusion de sang avoient eu victoire sur les ennemis, ou qui avoient vaincu des esclaves indignes d'exercer la vaillance Romaine. La seconde étoit la navale, ou rostrale, qui étoit un cercle d'or relevé de prouës & de pouppes de navires, qu'on donnoit au Capitaine ou soldat qui le premier avoit accroché ou sauté dans un vaisseau ennemy. La troisiéme nommée vallaire étoit aussi un cercle d'or relevé de paux ou de pieux, que le General donnoit au Capitaine ou soldat qui le premier avoit franchy le camp ennemy, & forcé la palissade. La quatriéme, murale, estoit un cercle d'or crenelé qui se donnoit à celuy qui le premier avoit monté sur la muraille d'une ville assiegée, & y voit arboré l'étendart. La cinquiéme, civique, étoit faite d'une branche de chesne verd, qui se donnoit à un citoyen qui avoit sauvé la vie à un autre citoyen dans une bataille ou un assaut. Elle estoit fort estimée, & fut même donnée à Auguste, & il en fut fait des monnoyes avec cette devise, Ob cives servatos. On la donna aussi à Ciceron aprés qu'il eut descouvert la conjuration de Catilina. La sixiéme étoit la triomphale, faite de branches de laurier, qui se donnoit au General qui avoit gagné quelque bataille, ou conquis quelque Province. La septiéme étoit l'obsidionale ou graminée, parce qu'elle se faisoit de gramen ou des herbes qui se trouvoient sur le terrain. Elle se donnoit aux Generaux qui avoient delivré une armée Romaine assiegée des ennemis, & qui les avoient obligez à decamper. La huitiéme étoit aussi une couronne de laurier, que les Grecs donnoient aux Lutteurs, & les Romains à ceux qui avoient mesnagé ou confirmé la paix avec les ennemis : c'étoit la moins estimée.
 
En termes de Theologie, on dit la couronne de gloire, pour dire, la beatitude éternelle ; la couronne du martyre, pour dire, la recompense certaine qui est deuë aux Martyrs. On orne aussi la teste des Saints d'une couronne de rayons, quand ils sont canonisez.
 
COURONNE, se dit aussi de la Tonsure Clericale, qui est la marque & le caractere des Ecclesiastiques. C'est un petit rond de cheveux qu'on rase au sommet de la teste, & qu'on fait plus ou moins grand selon la qualité des Ordres qu'on a receus. Celle de Clerc est la plus petite. Celle des Prestres & des Moines est la plus grande. Une couronne Monachale. Gregoire de Tours dit que St. Pierre Apôtre fut auteur de cette couronne en memoire de la couronne d'espine de Nôtre Seigneur. Autrefois on ne laissoit qu'un petit bord de cheveux au bord de la teste : tout le reste étoit rasé, & formoit la couronne. On appelle en quelques Rituels la premiere Tonsure, Benedictio Coronae.
 
COURONNE, est aussi un petit chapelet qu'on dit à l'honneur de la Vierge, qu'on appelle sa couronne.
 
En termes de Guerre, on appelle ouvrage à couronne, ou ouvrage couronné, ou couronnement, des dehors avancez qui occupent bien du terrain, & qui sont d'ordinaire deux ouvrages à cornes joints ensemble au delà de la pointe du bastion, qui sont composez de deux demy-bastions, & d'un bastion entier au milieu avec deux courtines.
 
COURONNE, en termes d'Architecture, se dit de la partie superieure de la corniche, qu'on nomme autrement larmier, gouttiere ou mouchette.
 
COURONNE, en termes de Manege, est une marque qui demeure à un cheval qui s'est si fort blessé aux genoux, que le poil en est tombé, soit par cheute, soit autrement.
 
COURONNE, est aussi la partie la plus basse du paturon du cheval qui regne le long du sabot, qui se distingue par le poil, qui joint & qui couvre le haut du sabot.
 
COURONNE, en termes de Fauconnerie, est le duvet qui couronne le bec de l'oiseau à l'endroit où il se joint à la teste.
 
COURONNE, en termes d'Orfevre, est la partie d'une lampe d'Eglise qui porte le verre.
 
COURONNE IMPERIALE, est une fleur printanniere qui fleurit rouge ou jaune, & porte plusieurs petites cloches au haut de sa tige.
 
COURONNE, en termes de Physique, se dit d'un meteore qui paroît autour du Soleil & de la Lune, quand leur lumiere est refleschie sur des nuées mediocrement espaisses. Les couronnes sont ordinairement de quatre & cinq degrez de diametre : mais quand le Ciel est serain, elles en ont jusqu'à 45. Elles sont terminées à l'exterieur par une couleur rougeastre obscure. A l'interieur elles tirent un peu sur le bleu.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Notre actualité Quels sont les métiers du dictionnaire ? Quels sont les métiers du dictionnaire ?

À qui doit-on l’entrée dans Le Petit Robert 2025 du mot surtourisme ou du nouveau sens du mot vocal ? Comment nos équipes rédigent-elles et...

La rédaction des Éditions Le Robert 07/05/2024
sondage de la semaine