couvert

 

définitions

couvert ​​​ nom masculin

vieux Logement (où l'on est couvert).
locution Le vivre (la nourriture) et le couvert (le logement).
locution À couvert de locution prépositive; à couvert locution adverbiale : dans un lieu où l'on est couvert, protégé. Se mettre à couvert.
Sous le couvert, sous couvert de : sous la responsabilité ou la garantie de (qqn) ; sous l'apparence, le prétexte de (qqch.).
Ce que l'on met sur la table pour le repas. Mettre le couvert.
Ustensiles de table pour une personne. Une table de six couverts.
Cuillère, fourchette et couteau. Des couverts en argent.

couvert ​​​ , couverte ​​​ adjectif

Qui a un vêtement. Bien couvert. —  Restez couvert : gardez votre chapeau.
Qui a sur lui (qqch.). Il est couvert de boue. Sol couvert de détritus. ➙ jonché. —  Ciel couvert, nuageux. Piscine couverte, avec un toit.
À mots couverts : en termes voilés.
Protégé. Il est couvert par le directeur. Être couvert contre le vol. ➙ assurer.
 

synonymes

couvert, couverte adjectif

habillé, vêtu

bouché, assombri, brumeux, nébuleux, nuageux

couvert nom masculin

sous couvert de

sous prétexte de, sous couleur de (littéraire), sous le voile de (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous savons tous que chaque pays a trop longtemps couvert les agissements illicites de ses propres pêcheurs.Europarl
En d'autres termes, la loi elle-même décidera de la question de l'autorité sous couvert de l'article 290 ou de l'article 291, si cela est prévu.Europarl
Le domaine couvert par les investissements a été élargi et ne se limite plus au développement de l'internet à haut débit dans les zones rurales.Europarl
Je me félicite que l'accès aux marchés publics indiens fédéraux soit couvert par ces négociations, mais qu'en est-il des marchés provinciaux ?Europarl
Le principe énoncé dans la première phrase selon lequel il convient d'éviter les surdoses est déjà couvert par l'article 6.Europarl
La propreté et la qualité des aliments ne doivent pas être mises en péril sous couvert de libéralisation du commerce.Europarl
Cette aide a couvert de nombreux secteurs, y compris l'industrie informatique et les secteurs de la téléphonie mobile et des véhicules automobiles.Europarl
C'est un fantasme pour mieux faire passer des législations favorables à l'immigration et aux immigrants sous couvert d'un semblant de répression.Europarl
Seul un quart de toutes les émissions sera couvert par les obligations de réduction et je pense donc qu’il est quelque peu malhonnête intellectuellement de parler de réussite.Europarl
Nous avons donc couvert ces domaines clés, sur lesquels nous devons nous concentrer à l'avenir.Europarl
Leurs discussions ont été approfondies et franches et ont couvert toute une série de questions internationales d’intérêt commun.Europarl
J'attends de mes collègues portugais, qui se sont opposés au principe de l'égalité de rémunération, qu'ils optent, sous couvert du régime transitoire, pour la rémunération nationale.Europarl
Le problème essentiel de l'enseignement, qui est la formation universaliste des jeunes gens, n'est pas couvert par les activités du programme.Europarl
Nous aurons donc une sous-exécution probable en 2002 et un besoin accru en 2003, ce qui devrait toutefois pouvoir être couvert par un report.Europarl
Le droit du consommateur à faire de petits achats en ligne sous le couvert d'un pseudonyme permet notamment d'éviter l'établissement de profils de consommateur trop détaillés.Europarl
Nous ne pouvons nous permettre d’hésiter à agir sous couvert de préoccupations déplacées ou à cause d’un manque total de transparence.Europarl
Toutefois, même s'il n'était pas couvert par cet article, je le traiterais tout de même aussi promptement que possible.Europarl
Rien n'autorise à anéantir, sous couvert de privatisation, les institutions de la société qui démocratisent le savoir.Europarl
Je dois dire que, pour ce qui est des médicaments, ce point est déjà couvert par la législation sur la pharmacovigilance que nous proposons.Europarl
Je crois que trois quarts environ de ces procédures et trois quarts des sommes impliquées par le recouvrement le sont sous couvert de ce règlement.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COUVERT, ERTE » adj.

Ce qu'on ne voit pas, qui est caché par un autre corps. Le Ciel est couvert de nuages. Une carte couverte est celle sur laquelle on a jetté une autre carte. Le feu est couvert, tout le monde est couché. Les semences ne fructifient point qu'elles ne soient couvertes de terre. On dit en ce sens, qu'un pays est couvert, quand il est remply de bois, lors qu'il a beaucoup d'abry. Il est dangereux de passer par les Ardennes, c'est un pays trop couvert.
 
COUVERT, se dit aussi des habits, des choses qu'on met sur soy, soit pour cacher sa nudité, soit pour se tenir chaudement. Les Sçavants sont d'ordinaires déchirez & mal couverts. Cet homme a des Laquais aussi bien couverts que des Gentilshommes. Il faut marcher bien couvert, bien vestu pendant le froid, de peur du rheume. Les Advocats plaident couverts, ayant le bonnet sur la teste.
 
COUVERT, se dit aussi hyperboliquement des choses qui sont en quantité, en abondance sur une autre. Il avoit un habit tout couvert de broderies. Cette mariée étoit toute couverte de pierreries. Le corps de Job étoit tout couvert d'ulceres.
 
COUVERT, se dit aussi des teintures fortes & foncées qui tirent sur l'obscur. Ce bleu est un peu trop couvert, n'est pas assez clair. Le vin de Brie est trop couvert, est trop rouge.
 
COUVERT, en termes de Guerre, signifie, Deffendu, lieu où on est en seureté. Ce bastion est couvert d'un ouvrage à corne. Ce camp est couvert d'un marais & d'un bois. Ce rempart est couvert d'un parapet. On appelle par excellence le corridor, le chemin couvert, parce qu'il a pour parapet le glacis de l'esplanade. La frontiere est couverte par de fortes places.
 
COUVERT, en termes de Palais, se dit des choses contre lesquelles on a de bonnes deffenses. Cette demande est couverte par un compte, par une longue prescription.
 
COUVERT, se dit figurément en choses morales. C'est un scelerat qui est fort couvert de crimes, qui est noté en Justice, couvert d'infamie. Il y a une inimitié couverte, c'est à dire cachée, entre ces deux hommes.
 
On appelle aussi un homme couvert. Celuy qui n'est pas communicatif. Les gens qui negotient doivent estre couverts, ne descouvrir pas leurs sentiments. Ce Seigneur pendant les troubles s'est tenu clos & couvert dans son chasteau, n'a point pris de party.
 
En termes de Blason on appelle couvert, un chasteau ou une tour representez avec un comble.
 
COUVERT, se dit encore figurément en ces phrases. Parler en paroles couvertes, pour dire, Se faire entendre à demy-mot, sans expliquer la chose nettement : & on appelle mots couverts, des paroles honnestes qui en font entendre d'obscenes.

Définition de « COUVERT » s. m.

Abry, lieu à l'ombre. Il y a bien du couvert dans cette maison, un beau couvert d'arbres. Ce mot vient du Latin coopertus.
 
COUVERT, signifie aussi, Logement où on est à l'abry des injures du temps. Ce Religieux a été demander le couvert pour une nuit en ce chasteau. Il y a des valets qui n'ont que le couvert, que la retraitte dans une maison.
 
COUVERT, signifie aussi la nappe, la couverture de la table, & encore plus particulierement ce qui sert à chacun des conviez, comme l'assiette, la serviette, la cuiller, le couteau, & la fourchette. On a mis le couvert dans cette sale. Ce Seigneur tient une table reglée de douze couverts. Il faut apporter un couvert pour ce survenant.
 
COUVERT, signifie encore, l'enveloppe d'un paquet de lettres. Pour écrire plus seurement, on met les lettres sous le couvert d'un Magistrat, d'un homme qualifié. On met un double couvert à des lettres pour déguiser l'adresse.
 
COUVERT, signifie aussi le toit d'un bastiment. Le couvert de cette maison a cousté tant. Le couvert de la Foire St. Germain est le plus grand couvert de l'Europe. En ce sens on dit à l'adjectif, qu'un proprietaire est obligé de tenir son locataire clos & couvert.

Définition de « COUVERT » adverbe.

Caché, à l'abry, en seureté. Cet homme a gagné du bien, il est à couvert de la necessité. Il s'est retiré dans un Monastere, pour estre à couvert de l'orage. Il a mis à couvert tout son bien sous des noms empruntez, pour dire, il l'a caché, il l'a mis en seureté. Il y a des villes où on marche toûjours à couvert, où on ne craint point la pluye. Cette riviere met le camp à couvert des ennemis. Cette éminence le met à couvert de leur canon. Cette piece nous met à couvert de tous procés. On l'a obligé d'espouser la fille qu'il avoit abusée, pour mettre son honneur à couvert. On dit aussi d'un homme qu'on a mis en prison, qu'on l'a mis à couvert.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019