vêtu

 

définitions

vêtu ​​​ , vêtue ​​​ adjectif

Qui porte un vêtement. ➙ habillé. Être bien vêtu. À demi vêtu. Vêtu de neuf.
 

synonymes

vêtu, vêtue adjectif

habillé, accoutré (péjoratif), affublé (péjoratif), mis, paré, fringué (familier), nippé (familier), sapé (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Est-il mieux vêtu parce qu'il y a moins de fil, de toiles et de draps ?Frédéric Bastiat (1801-1850)
On l'avait enseveli dans son costume, il en était vêtu de pied en cap ; rien ne manquait, pas même le chapeau goudronné.Ernest Myrand (1854-1921)
Le dauphin, vêtu d'un habit de velours rouge, est assis près d'une table et caresse un chien.Imbert de Saint-Amand (1834-1900)
Il promenait à sa suite, en guise d'ombre, un clergyman très long, très maigre et tout de noir vêtu.Louis Mullem (1836-1908)
Et cependant il n'en use guère, car je le vois souvent plus simplement vêtu qu'il ne me conviendrait de l'être.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Dans ce tumulte, un petit homme vêtu d'une carmagnole, coiffé d'un feutre en pointe, s'agitait, pérorait et finalement donnait l'ordre d'arrêter les châtelains.Ernest Daudet (1837-1921)
Mais le morceau central et la grande attraction de la taverne était un petit vieillard vêtu d'une longue redingote noire, achetée toute faite, et sans doute d'acquisition récente.Robert Louis Stevenson (1850-1894), traduction Téodor de Wyzewa (1862-1917)
Toujours vêtu de la même manière, qui le voyait aujourd'hui le voyait tel qu'il était depuis 1791.Honoré de Balzac (1799-1850)
Avec raison, il décidait de ne rien tenter avant d'être vêtu de façon à inspirer la confiance.Jean de la Brète (1858-1945)
Quelques-uns des assistants se mirent à rire de le voir ainsi demi-vêtu et comme écourté.....Jules Michelet (1798-1874)
Tiré de son lit par le son de la cloche, il était à demi-vêtu et coiffé d'un bonnet de coton.Émile Gaboriau (1832-1873)
Nicolas, vêtu de sa peau de bouc, accroupi devant le coffre, tâchait de le briser, et proférait d'horribles blasphèmes en voyant l'épais couvercle résister à de vigoureuses pesées.Eugène Sue (1804-1857)
Il était vêtu d'un manteau long et épais sous lequel on devinait tout un arsenal.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Dorothée, qui le vit si légèrement et si court vêtu, ne voulut point entrer pour assister à la bataille entre son défenseur et son ennemi.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Aussitôt que ce procès fut terminé, une femme entra dans l'audience, tenant à deux mains un homme vêtu en riche propriétaire de troupeaux.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Il me vint alors dans l'idée que l'homme vêtu de noir avoit fait mention des peaux de castor, et que cela pouvoit être le sujet de l'assemblée.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Le jeune garçon descendit donc de bonne heure, vêtu de ses habits de travail, et suivit le marin au port, où l'on devait achever le chargement du bateau.Augustine Fouillée (1833-1923)
Le docteur reparut, vêtu comme toujours lorsqu'il va dans le monde, avec la dernière recherche.Émile Gaboriau (1832-1873)
Un homme, vêtu comme un courrier, botté et éperonné, paraissant avoir fait une longue course, se présenta à l'hôtel et le demanda.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Le vieux prêtre, saisi d'abord, ayant peine à le reconnaître ainsi vêtu, lui prit les deux mains, le regarda longuement.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020