couverture

 

définitions

couverture ​​​ nom féminin

concret
Pièce de toile, de drap pour recouvrir. Couverture de voyage. ➙ plaid. —  Pièce de laine, etc. qu'on place sur les draps, qu'on borde sous le matelas pour tenir chaud. Couverture chauffante, munie d'un dispositif électrique chauffant. —  locution, au figuré Tirer la couverture à soi : s'approprier la meilleure ou la plus grosse part d'une chose.
Ce qui recouvre un livre, un cahier. Couverture d'un magazine. —  Enveloppe dont on recouvre un livre pour le protéger. ➙ couvre-livre, jaquette.
Toit. Le couvreur répare la couverture.
abstrait
Ce qui sert à couvrir (II), à protéger. Troupes de couverture, chargées de défendre une zone.
Couverture sociale : protection dont bénéficie un assuré social. Couverture maladie universelle (CMU), permettant l'accès gratuit aux soins pour les plus défavorisés.
au figuré Affaire servant à dissimuler une activité secrète. Son commerce est une couverture.
Garantie donnée pour assurer le paiement d'une dette. ➙ provision.
Fait de couvrir (un évènement). La couverture médiatique d'un fait divers.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le problème technique ne doit pas obscurcir le débat sur l'égalité et la couverture de tous les sujets par toutes les langues et en toute égalité.Europarl
L'expérience que nous en avons faite est positive ; la couverture des zones faiblement peuplées n'a pose que des problèmes tout à fait mineurs.Europarl
Étant donné que cette loi ne prévoit pas actuellement de couverture obligatoire pour les frais de justice, les citoyens devraient envisager l'option de souscrire une assurance en protection juridique.Europarl
Face à l'accroissement de la volatilité, il est important que les marchés à terme continuent à remplir leur rôle de couverture des risques et de découverte des prix.Europarl
À son tour, la collectivité européenne et nationale doit soulager leur souffrance psychologique et assurer totalement la couverture de leurs pertes économiques.Europarl
Ces mandats mentionnent à présent spécifiquement les droits de l'homme et la démocratie, accordant par conséquent une plus grande priorité à leur couverture et aux actions prises à cet égard.Europarl
J'ai répondu à la question posée qui, en l'espèce, concernait textuellement les problèmes de la couverture d'assurance.Europarl
Néanmoins, malgré toute cette couverture, l'un ou l'autre dépliant peut se retrouver dans le fond de la pile et ne pas être exposé.Europarl
Il ne contient pas d’obligation pour la chaîne d’étendre sa couverture géographique ou le nombre de langues.Europarl
Nous pourrions aider les gens à trouver un travail et à bénéficier d'une couverture sociale dans leurs pays d'origine, c'est-à-dire que nous pourrions éliminer les causes de leur émigration.Europarl
Nous avons besoin d'un commerce mondial plus libre et équitable et non d'une couverture protectionniste et d'un repli sur les marchés nationaux.Europarl
Ce coût supplémentaire représente à peu près la couverture des dépenses pour un trimestre, or, nous savons que la création de ce service n'en était encore qu'à 10 %.Europarl
Je soutiens aussi un développement progressif dans le sens d'une couverture des coûts pour l'environnement et les ressources.Europarl
Il semble dès lors essentiel d'étendre sa couverture dans le contexte de son développement ultérieur.Europarl
Les consommateurs européens ont la possibilité de souscrire une assurance automobile de couverture européenne à condition que les exigences spécifiques définies pour les assureurs soient respectées.Europarl
Dans ce contexte, non seulement la représentativité, mais également le degré de couverture de ceux qui participent au dialogue sont importants.Europarl
Nous devons moderniser notre économie, mais avec la couverture et la protection nécessaire pour les personnes touchées, ce qui est le principal objectif de toute mesure politique.Europarl
Je vous invite tous instamment à consentir un effort soutenu pour adapter la couverture linguistique des réunions de travail aux ressources disponibles.Europarl
Or, seule une couverture médiatique libre et indépendante du processus électoral peut garantir des élections libres, justes et transparentes.Europarl
Nous ne pouvons permettre aux gouvernements qui rechignent à s’engager dans les réformes de considérer le redressement économique comme une couverture.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « COUVERTURE » s. f.

Quelques-uns disent couverte. Piece d'estoffe qui sert à couvrir. Une couverture de lit. Il y a des couvertures à poil, d'autres à ploc. Des couvertures piquées. Il n'a pour toute couverture que sa courtepointe. On appelle aussi couverture, une piece de laine dont on enveloppe des enfans en maillot, ou que les paysans mettent sur leur teste en guise de cappe pour se garentir de la pluye. On dit aussi, Faire la couverture, quand on dispose le lit en estat de s'y coucher. Ce mot vient de coopertura.
 
On appelle couverture, les pieces d'estoffe qu'on met sur les mulets, non pas tant pour les garentir de la pluye, que par ornement, pour monstrer à qui ils appartiennent par les escussons & broderies qu'on y met dessus. On en fait aussi de parade dans les entrées & les grandes ceremonies. Plusieurs Grands Seigneurs tapissent leurs chambres des couvertures de leurs mulets. Quelques-uns appellent aussi couvertures, l'estoffe, la tapisserie qui sert à couvrir des chaises, & autres meubles. D'autres les appellent des couverseaux.
 
COUVERTURE, se dit aussi de ce qui se met sur les Livres, quand on les relie. Une couverture de veau, de maroquin, de parchemin, de papier marbré. Cet homme ne connoist les Livres que par la couverture. Une fausse couverture, c'est une piece de basane ou de parchemin qu'on met dessus la vraye couverture pour la conserver.
 
Les Serruriers appellent couverture de la serrure, la piece de fer qui en couvre les gardes : ce qu'on nomme aussi fontsec.
 
COUVERTURE, signifie aussi le toit des maisons, ce qui sert à les couvrir. Une couverture d'ardoise, de tuille, de plomb, de bardeau, de chaume. Les couvertures d'Orient sont toutes en platteformes. Les couvertures à la mansarde sont des toits dont la charpente est brisée, qui fait un angle, ou deux faces de chaque costé. On affecte dans les bastiments modernes d'empêcher qu'on ne voye la couverture.
 
On dit aussi d'un parapet, d'une colline, qu'ils servent de couverture à un logement, à un camp, pour dire, qu'ils les mettent à couvert des ennemis, qu'ils servent de deffenses.
 
COUVERTURE, se dit figurément en choses morales, & signifie un beau pretexte pour couvrir, pour desguiser un dessein, pour excuser une faute. La devotion sert de couverture aux hypocrites pour faire bien des meschancetez. Un mary sert de couverture à une femme adultere. On dit qu'on a mis un homme dans la couverture, pour dire, qu'on l'a bien berné, & qu'on s'est bien moqué de luy.
Les mots du bitume Grailler Grailler

v. 1. Manger. 2. Dans la locution « ça graille » : c’est super, ça déchire.

Dérivés : graille, graillance.

Aurore Vincenti 11/05/2020