entaille

définitions

entaille ​​​ nom féminin

Coupure qui enlève une partie, laisse une marque allongée ; cette marque. ➙ encoche, fente. L'entaille d'une greffe (sur un arbre).
Incision profonde faite dans les chairs. ➙ balafre, coupure, estafilade.

synonymes

entaille nom féminin

encoche, brèche, coche, coupure, cran, échancrure, entaillure, entamure, fente, hoche, raie, rainure, rayure, sillon

estafilade, balafre, blessure, coupure, taillade (littéraire)

[Chirurgie] incision, boutonnière, scarification

crevasse, faille

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tenez, votre sabre est plus lourd que le mien, à première vue, et cependant ma lame ferait une entaille plus profonde.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Le tranchant est saisi dans une entaille du bois et maintenu en place par un treillis de fils d'or.Gaston Maspero (1846-1916)
Ils sont composés de grosses pièces de bois couvertes de leur écorce, que l'on entaille de manière à les joindre exactement les unes aux autres.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Il creusait, dans le calme de l'eau, une entaille qui s'ouvrait de toute la largeur de son flanc.Hector Bernier (1886-1947)
Avant quinze jours, la trouée devait les éventrer d'une large entaille, pleine de vacarme et de soleil.Émile Zola (1840-1902)
Une cicatrice blanche qui ressemblait à la trace d'une entaille faite avec un couteau traversait son front.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Le coup, qui devait trancher le col, fit une large entaille à l'épaule gauche et la malheureuse tomba sur le côté droit.Anatole France (1844-1924)
Il faisait noir comme dans un four, je ne pouvais rien voir ; j'entaille un arbre pour m'y reconnaître le lendemain.Eugène Sue (1804-1857)
Ces oiseaux pouvaient passer et repasser à volonté par la petite entaille que le tailleur de pierre avait faite à dessein sous le volet.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Alors, avec une sagacité de sauvage, il tira son couteau de sa poche, fit une large et profonde entaille à un des arbres auprès desquels s'était arrêtée la voiture.Eugène Sue (1804-1857)
Le fluide perlait déjà entre la douelle et mon couteau ; j'hésitais à faire la dernière entaille, j'avais peur de ce qui allait en sortir !Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Ou bien une énorme portion de l'île, détachée, est partie en dérive, ou ce n'est qu'une simple entaille que nous pourrons tourner.Jules Verne (1828-1905)
A hauteur d'homme et tout le long du défilé, ils ont pratiqué une entaille dans la roche vive.Joseph Vilbort (1829-1911)
Si l'entaille se creusait plus avant sous la dent du ressac, elle les eût immanquablement entraînés à la dérive !Jules Verne (1828-1905)
Qu'une nouvelle tempête provoquât l'agitation de la mer, et l'entaille s'ouvrirait de plus en plus.Jules Verne (1828-1905)
Un travail de fer, exécuté avec une richesse d'or et d'argent, avec un relief, avec une profondeur d'entaille tout à fait extraordinaires.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Il faisait, avec son pic, une entaille dans le toit, puis une autre dans le mur ; et il y calait les deux bouts du bois, qui étayait ainsi la roche.Émile Zola (1840-1902)
Me voilà regrimpant avec une nouvelle idée ; j'espérais, cette fois, pouvoir fixer quelque chose à l'entaille du poteau, et parvenir à m'y suspendre.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Entaille pratiquée longitudinalement sur les dormants, poteaux d'huisseries et linteaux, pour recevoir le bâti des portes et châssis ou les battants des croisées.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
De temps en temps, on traverse d'énormes coulées que coupe l'entaille de la route, et partout le sol est noir.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENTAILLE » s. f.

Ouverture qu'on fait en un corps, qu'on taille en un certain endroit, pour y en emboiter & y en faire entrer un autre qu'on y veut joindre. On place des solives dans les entailles des poutres. Les entailles à queuë d'aronde sont les plus fortes. Il signifie quelquefois une simple hoche ou coche qu'on fait dans le bois pour y faire quelques marques.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la musique Les mots croisés de la musique

Testez vos talents de cruciverbiste avec cette grille exclusive consacrée à la musique ! Niveau standard.

11/05/2021