Email catcher

criaillerie

Définition

Définition de criaillerie ​​​ nom féminin

surtout au pluriel Plainte criarde et répétée sur des sujets anodins. ➙ jérémiade.

Synonymes

Synonymes de criaillerie nom féminin

plainte, protestation, récrimination

Exemples

Phrases avec le mot criaillerie

Cela lui fait tort, et m'expose, moi, aux criailleries de ces petits princes, dont je suis obsédé.Adolphe Thiers (1797-1877)
Celle-ci me fend les oreilles avec ses criailleries.Ernest Capendu (1826-1868)
Il évoque le piaillement et la criaillerie, le tohu-bohu – l'immaturité.Droits, 2005, Xavier Martin (Cairn.info)
En voilà des criailleries, et de la haine, et des colères.Alphonse Daudet (1840-1897)
Les hennissements de notre éléphant se mêlent aux assourdissants concerts de la gent ailée et aux discordantes criailleries des tribus simiesques.Jules Verne (1828-1905)
N'y a-t-il pas eu quelque part des criailleries contre notre carnaval de cette année ?Maurice Clouard (1857-1902)
C'est les peuples qui sont la guerre ; sans eux, il n'y aurait rien, rien, que quelques criailleries, de loin.Henri Barbusse (1873-1935)
Jamais intérieur ne fut troublé de plus de criailleries et de batailles.George Sand (1804-1876)
Voltaire en rit, il s'amuse des criailleries des prédicants et du rigorisme des fidèles.Hippolyte Taine (1828-1893)
Si rester calme et serein autour des ruches est indispensable, il faut bannir les gestes brusques, les criailleries, les émanations olfactives corporelles (sudation importante, déodorants et autres parfums).Ouest-France, 11/06/2018
D'un côté, la vantardise, la criaillerie, les gestes emphatiques qui cachent mal la faiblesse et le manque d'assurance d'un pauvre type broyé par la vie.Revue d'Etudes et de Critique Sociale, 1991, Lemnouar Merouche (Cairn.info)
Vous ne sauriez croire les criailleries des dévots, trop puissants malheureusement en ce pays.Prosper Mérimée (1803-1870)
Notre système repose sur des données positives que vos criailleries ne pourront infirmer...Jules Lermina (1839-1915)
Braver des criailleries n'est rien du tout, pas plus pour un homme, je pense, que pour une femme.George Sand (1804-1876)
La moindre criaillerie de journaliste soudain révolutionné, tel le moine copiste frappé de plein fouet par l'imprimerie, serait un mot de trop.Medium, 2006, Antoine Perraud (Cairn.info)
Ces criailleries déterminèrent une résolution qui lui devint bien funeste à lui-même, et plus encore à la république.Pierre Daru (1767-1829)
De là des criailleries, des invectives et des bousculades.Georges Eekhoud (1854-1927)
Chaque chant a son instant de vérité ou il n'est rien, pénible criaillerie, jointe à de grotesques simagrées.Études, 2013 (Cairn.info)
Je me soucie bien de ces menaces et de vos criailleries de femmes !Alfred de Musset (1810-1857)
Il lui faut donc s'enfoncer au cœur du motif à même la grève croulante sous les semelles, encagé comme dans une caisse qu'assourdissent l'effondrement des lames et les criailleries d'oiseaux.Revue d'Histoire Littéraire de la France, 2003, Jean -françois campario (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CRIAILLERIE s. f.

Bruit & importunité de ceux qui criaillent. Un mary est souvent obligé d'éviter sa maison à cause des criailleries de sa femme.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.