récrimination

définitions

récrimination ​​​ nom féminin

Fait de récriminer.

synonymes

récrimination nom féminin

protestation, critique, complainte, doléance, grief, objection, plainte, reproche, revendication, réclamation (vieilli), jérémiade (littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais, messieurs, cette réponse par voie de récrimination ne me suffit pas ; je la méprise : allons au fond des choses.François Guizot (1787-1874)
Voyez combien la récrimination, sur ce terrain, nous serait facile.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Tous ces braves gens s'entendaient parfaitement entre eux, et cette existence commune, dans un si étroit espace, n'entraîna ni gêne ni récrimination.Jules Verne (1828-1905)
Fondez une véritable république, une liberté sincère, sans arrière-pensée, sans récrimination surtout.George Sand (1804-1876)
Voilà la politique du cabinet, sa politique actuelle, pratique, sans récrimination, sans discussion du passé.François Guizot (1787-1874)
La premiere réflexion qui se présente est que cette demande n'est qu'une récrimination.Robert Estienne (1723-1794)
Encore n'y aurait-il eu que demi-mal, si cette injuste récrimination se fût produite à huis clos.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Les verres heureusement étaient petits et le partage fut équitable, du moins il faut le croire, car il ne donna lieu à aucune récrimination.Louis Pergaud (1882-1915)
Mais, en vérité, ce n'est pas là pour nous un digne objet de récrimination et de débat.François Guizot (1787-1874)
On avait disposé de mon cas en haut lieu : toute récrimination était peine perdue.Henri Sévérin Béland (1869-1935)
Point de plainte, point de récrimination, point de susceptibilité.François Guizot (1787-1874)
Il accepte aussitôt, sans hésitation ni récrimination, la mission difficile qu'on lui confie si tardivement.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Ces questions doivent cependant être abordées avec tact et compréhension, sans aucune récrimination, simplement en regardant vers l'avenir et en prenant en considération les intérêts des citoyens des deux partenaires.Europarl
Les souffrances iniques qu'il fait subir à ses victimes les plus pures seront donc l'éternelle récrimination des classes l'une contre l'autre ?Alphonse de Lamartine (1790-1869)
J'en suis fâchée pour vous, mais aucune supplication et récrimination ne m'en feront donner d'autres.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Personne de ses ennemis ne hasarda une plainte ou une récrimination.Gustave Flaubert (1821-1880)
Ce document fort étendu commençait par une longue récrimination sur le passé.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Son explication adroite et nette coupait court à toute récrimination : ma mère le sentit et son courroux tomba.George Sand (1804-1876)
Heureusement, ici, j'ai mes coudées franches ; je puis tailler et trancher en pleine sécurité et presque sans soulever aucune récrimination.Maurice Joly (1829-1878)
Tout se passe selon l'usage ; le corps est enseveli et inhumé au temps prescrit ; les scellés sont apposés, l'inventaire est dressé ; tout se fait sans trouble, sans récrimination.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RECRIMINATION » s. f.

Accusation posterieure que fait un accusé contre son accusateur sur le même fait. Quand deux parties ont fait leur plainte en même temps, on juge premierement qui demeurera l'accusé, ou l'accusateur, c'est à dire, sur qui tombera la recrimination. On n'a point d'égard aux reproches qui sont faits par recrimination.
 
RECRIMINATION, se dit aussi en conversation ordinaire, des reproches qu'on fait, ou des injures qu'on dit le dernier & aprés coup. Tout ce qu'on a dit contre luy n'est que du second bond, & par recrimination.
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020