crinière

 

définitions

crinière ​​​ nom féminin

Ensemble des crins qui garnissent le cou (de certains animaux). La crinière du lion, du cheval.
par extension La crinière d'un casque.
familier Chevelure abondante.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le ciel, dans le nord, est d'une teinte gris-perle, tandis qu'au zénith des nuages de pourpre, disposés comme les flocons d'une crinière gigantesque, s'allongent sur la voûte bleue.Gustave Flaubert (1821-1880)
A son tour il étendit la main vers le sud, dont les collines venaient de se couronner d'une crinière de feu ; puis, vers le nord, où des feux semblables s'allumaient.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Il est vautré tout à plat, et ses pieds disparaissent sous l'énorme crinière à poils durs qui lui couvre le visage.Gustave Flaubert (1821-1880)
Un tonneau de bois jaune attelé d'un poney bai, à crinière rase, attendait contre le trottoir.Fernand Vandérem (1864-1939)
Mes gouttes froides de sueur tombaient comme de la pluie sur la crinière hérissée du cheval.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Puis j'amusais le comte, je fus une pâture à ce lion sans ongles et sans crinière.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il courut essayer des perruques : d'abord il s'éprit d'une blonde crinière qui lui allait merveilleusement bien au dire du perruquier.George Sand (1804-1876)
Elle s'agenouillait près de l'animal, passait ses petites mains dans son épaisse crinière, tapotant la tête énorme du fauve.Oscar Méténier (1859-1913)
Dehors, sur la place, dans les rues, aux carrefours, partout s'ébrouaient, piaffaient, ruaient, des chevaux au piquet, et quelques-uns stationnaient tête basse, crinière tombante, leurs grands yeux mornes.Amédée Delorme (1850-1936)
Sa couleur est isabelle, mais sa crinière est noire, ainsi qu'une ligne qui s'étend le long de la colonne vertébrale.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
De ces durs monuments de la conquête il remplissait le regard de ses grands yeux bleus, et il secouait dans l'air frais sa longue crinière fauve.Anatole France (1844-1924)
Cette taille gigantesque, cette épaisse et ardente crinière, ces longues épées, ces hurlemens, ces danses convulsives, tout en eux semble avoir été calculé pour inspirer l'effroi.Amédée Thierry (1797-1873)
Bientôt tu sors de ta langueur ; bientôt ta force, engourdie par un instant de froid, se réveille, et le vieux lion secoue sa crinière.George Sand (1804-1876)
Deux chevaux épouvantés, les naseaux en terre, la crinière au vent, s'efforcent ventre à terre de fuir devant nous.Félix Nadar (1820-1910)
Elle était belle ainsi, dans l'éclat de ses trente-cinq ans, avec sa crinière blonde qui donnait un caractère étrange à sa figure d'une pâleur mate.Albert Delpit (1849-1893)
Puis elle lui parlait tendrement, posant la main sur son bras, ou flattant, comme par distraction, la crinière de son cheval.Guy de Maupassant (1850-1893)
Je la tordis, je la renouai et la dénouai ; je la tressai comme on tresse la crinière d'un cheval.Guy de Maupassant (1850-1893)
Les chevaux sont ferrés d'argent aux pieds de devant, et ferrés d'or aux pieds de derrière ; ils portent à la crinière des clochettes d'argent qui tintent à chaque pas.Auguste Angellier (1848-1911)
Il agitait ses grands bras, dans une crise de fureur qui hérissait sa crinière blanche.Émile Zola (1840-1902)
Et, pourtant, il s'étonna quelques instants devant la glace, de voir que cette crinière sombre lui donnait l'air dur et violent.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CRINIERE » s. f.

En termes de Manege, est la racine du crin qui est sur le haut de l'encolure du cheval. Les crinieres larges sont moins estimées que les autres. Ce cheval a une belle criniere. On dit ironiquement de ceux qui ont de vilains cheveux, qu'ils ont une vilaine criniere.
 
CRINIERE, est aussi une couverture de cheval qu'on met sur les crins depuis le haut de la teste jusqu'au sur-faix. On en use en Angleterre & en plusieurs autres endroits.
 
CRINIERE, se dit aussi du poil qui est sur le cou des lions. Un lion en fureur secouë d'abord sa criniere.
 
On appelle quelquefois la Comete, une estoile à longue criniere.
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Confinement existait depuis le XVe siècle. Déconfinement, lui, s’est pointé comme une fleur, un 1er avril, pour offrir, dès le début de la période, une perspective de sortie.

Aurore Vincenti 29/04/2020