dada

 

définitions

dada ​​​ nom masculin

langage enfantin Cheval. À dada.
au figuré, familier Sujet favori, idée à laquelle on revient sans cesse. ➙ marotte. Enfourcher* son dada.

dada ​​​ nom masculin et adjectif invariable

Dénomination adoptée en 1916 par un mouvement artistique et littéraire révolutionnaire. —  adjectif invariable Le mouvement dada. ➙ dadaïsme.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il était monté sur ce dada qui était véritablement le cheval pâle de la vision.George Sand (1804-1876)
La courtière enfourchait son dada, faisait ruisseler l'or pendant une heure.Émile Zola (1840-1902)
Lorsque son hôtesse l'accusa d'être un galantin, il laissa errer sur ses lèvres le gai sourire du bourgeois dont on a flatté le dada.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il enfourche son dada et ne le lâche pas.Georges Darien (1862-1921)
A ces mots, un air qui exprimait tout le plaisir que ressentent les hommes habitués à monter sur le dada, passa sur la figure du notaire.Honoré de Balzac (1799-1850)
Chacun a son dada ; parfois j'enfourche le mien.Émile Zola (1840-1902)
Son principal dada consistait à vouloir qu'on prononçât en français comme en latin toutes les lettres, ce qui lui donnait une élocution des plus pittoresques, surtout lorsqu'il usait du pluriel.Gabriel Montoya (1868-1914)
Toinon r'entra peu de temps apres dans la salle en equipage de cavallier, c'est à dire avec un baston entre les jambes, qu'il appelloit son dada.Antoine Furetière (1619-1688)
Peut-être n'avez-vous pas parlé de moi ce matin ; et si vous aviez parlé de moi, tu aurais enfourché ton dada...René Boylesve (1867-1926)
C'est une topette d'eau-de-vie, son péché mignon, sa marotte humide, son dada jaune.Jules Vallès (1832-1885)
Et il renfourche son dada, se laisse travailler sans relâche par son idée fixe.Georges Darien (1862-1921)
Que de millions de lieues il avait fait ainsi dans le vague, chevauchant son dada fantastique pour n'atteindre que l'impossible !Georges Ohnet (1848-1918)
Cette femme n'avoit pas la plus grande cervelle du monde ; mais avant que d'épouser ce dada, c'étoit une femme qui pouvoit passer.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Il va bien maintenant, paraît-il, mais la monomanie le tient et lorsqu'il enfourche son vieux « dada », il ne s'arrête qu'après avoir dévoré en pensée tous ses camarades de voyage.Mark Twain (1835-1910), traduction François de Gail (1874-1947)
Il venait d'enfourcher – je connus ce détail plus tard – un dada favori qui l'emportait toujours.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il avait, comme l'antiquaire, son dada favori, sa grande culture, ses bêtes qu'il entourait de toutes sortes de soins, sa fortune aussi.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Nous avons tous une idée chérie, un dada, en style shandyen.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Mais cet excellent dada les adore et les préfère même aux carottes et aux betteraves.Remy de Gourmont (1858-1915)
Un homme qui n'a pas de dada ignore tout le parti que l'on peut tirer de la vie.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il paraît que ce dada est à l'écurie pour quelque temps, ne l'en faisons point sortir ; mais voyons si, par la pratique, on ne peut pas remplacer les théories.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DADA » subst. masc.

Terme enfantin, qui signifie un cheval, & le plus souvent de carte. On a mis cet enfant à dada, pour dire, à cheval. On luy a acheté un petit dada.Voiture l'a employé serieusement :
 
...son dada
 
Demeura court à Lerida.
Le mot du jour Touché ! Touché !

Contact, tact, tactile, toucher : ces mots viennent du latin tangere, « toucher ». C’est ce contact qui est au cœur de nos pratiques sociales : la poignée de main, la bise, l’accolade, le câlin.

Aurore Vincenti 05/05/2020