se démener

 

définitions

se démener ​​​ | ​​​ verbe pronominal

S'agiter violemment. ➙ se débattre. locution Se démener comme un beau diable.
au figuré Se donner beaucoup de peine pour arriver à un résultat. ➙ se remuer ; familier se décarcasser. Elle se démène pour finir son travail à temps.
 

conjugaison

pronominal

indicatif

présent

je me démène

tu te démènes

il se démène / elle se démène

nous nous démenons

vous vous démenez

ils se démènent / elles se démènent

imparfait

je me démenais

tu te démenais

il se démenait / elle se démenait

nous nous démenions

vous vous démeniez

ils se démenaient / elles se démenaient

passé simple

je me démenai

tu te démenas

il se démena / elle se démena

nous nous démenâmes

vous vous démenâtes

ils se démenèrent / elles se démenèrent

futur simple

je me démènerai

tu te démèneras

il se démènera / elle se démènera

nous nous démènerons

vous vous démènerez

ils se démèneront / elles se démèneront

 

synonymes

démener se verbe pronominal

s'agiter, se débattre, se remuer, [violemment] s'agiter comme un beau diable, comme un diable dans un bénitier

se donner de la peine, du mal, se dépenser, lutter, se remuer, remuer ciel et terre, se bagarrer (familier), se bouger (familier), se décarcasser (familier), se défoncer (familier), se démancher (familier), faire des pieds et des mains (familier), se mettre en quatre (familier), s'escagasser (à faire) (familier, région.)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Remuez le niveau d'eau : la molécule gazeuse va chavirer et se démener ensuite, sans pouvoir se fixer de façon stable.Fernand Kolney (1868-1930)
Phelem-ghe-madone, tournant ses bras comme un moulin ses ailes, se mit à démener ses deux poings au hasard.Victor Hugo (1802-1885)
Mais, le matin du 24, on dit au roi qu'il continuait à se démener dans son grenier, à jurer, menacer.Jules Michelet (1798-1874)
J'ai longtemps gardé le lit, étant malade ; et quand je suis ainsi, les personnages dramatiques ou comiques commencent à se démener en moi.Romain Rolland (1866-1944)
A quoi bon se tant démener pour dominer, c'est-à-dire pour faire le malheur des autres ?Michel Zévaco (1860-1918)
A force de se démener, ils feront ouvrir les yeux aux aveugles, et il suffira de souffler sur eux pour les faire disparaître.Prosper Mérimée (1803-1870)
Ma foi, il n'était que temps, car la lionne, à force de se démener, allait nous jeter par terre, et toute sa famille se précipitait pour l'aider à nous ramasser.Alfred Assollant (1827-1886)
Il ne fit que se démener autour de ce lit, en la menaçant : une barrière insurmontable s'élevait entre eux.Paul Lacroix (1806-1884)
Il s'écroula dans un fauteuil, et par une croisée de sa maison neuve il regarda les arbres se démener sous le vent.Jean Rameau (1858-1942)
Le père et la mère le regardaient se démener, taper des pieds et des poings.Émile Zola (1840-1902)
Nous cesserons de nous démener dans les incertitudes de l'espérance et de la crainte, de nous agiter dans le vide.Émile Gaboriau (1832-1873)
Comment sans cela pourrait-il consentir à se démener, afin d'embellir sa marchandise par sa propre gesticulation ?Fernand Kolney (1868-1930)
Je sentais la fièvre me gagner, mes idées se brouillaient ; j'éprouvais comme un vague besoin d'imiter tous ces gens que je voyais là, de crier, de me démener...Émile Gaboriau (1832-1873)
Et c'était le fil d'archal que tu attachais au-dessus de ma tête pour me démener à ta fantaisie ?Denis Diderot (1713-1784)
Quant au ver, il continue à se démener, à se tordre, où l'ont rejeté les maternelles ruades.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
A quoi bon, je vous demande, se démener de la sorte, par un temps du diable !Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Je l'ai vu défiler, à la tête de son peloton de hussards, et se démener à merveille, sur son très-petit cheval, au milieu d'une réunion de plusieurs milliers de chevaux.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Je pense que nous devrions nous démener davantage pour obtenir des accords mutuellement favorables en matière de droits de propriété.Europarl
Et il lui semblait se démener dans un de ces écrasants cauchemars où les traits d'un des personnages se liquéfient, s'effacent dès qu'on tente de les distinguer.Fernand Vandérem (1864-1939)
Nerveux à l'excès, on le voit, en captivité, tantôt dormir longtemps le jour avec des rêves agités, parfois se débattre, veiller et se démener.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEMENER » v. act.

qui ne se dit qu'avec le pronom personnel, & signifie, Se mettre en peine, se tourmenter, se fatiguer, se tremousser pour faire reüssir quelque affaire. Si cet homme ne fait fortune, ce n'est pas faute de se bien demener.
 
On dit proverbialement, Il se demene de cul & de teste, comme une corneille qui abat des noix.
Les mots du bitume Grailler Grailler

v. 1. Manger. 2. Dans la locution « ça graille » : c’est super, ça déchire.

Dérivés : graille, graillance.

Aurore Vincenti 11/05/2020