Email catcher

diable

définitions

diable ​​​ nom masculin

Démon, personnage représentant le mal, dans la tradition populaire chrétienne. Un diable à pieds fourchus.
Le diable : le prince des démons ou des diables. ➙ démon, satan ; diabolique.
locution Ne craindre ni Dieu ni diable. Donner, vendre son âme au diable. Avoir le diable au corps : avoir de l'énergie pour faire le mal ; avoir une vitalité incontrôlable. « Le Diable au corps » (roman de Radiguet). S'agiter, se démener comme un (beau) diable, avec une énergie extrême. Tirer le diable par la queue : avoir peine à vivre avec de maigres ressources. C'est, ce serait bien le diable si… : ce serait bien étonnant si. Que le diable l'emporte, se dit de qqn dont on veut se débarrasser. La beauté* du diable. (Canada) Ça parle au diable : c'est incroyable.
au figuré Au diable : très loin. Habiter au diable, au diable vauvert. Envoyer qqn au diable, le renvoyer, le rabrouer avec colère ou impatience. Allez au diable !
À la diable : sans soin, de façon désordonnée. Travail fait à la diable.
Du diable : extrême, excessif. Un vacarme du diable.
En diable : très, terriblement. Il est paresseux en diable.
interjection (exprimant la surprise, l'étonnement admiratif ou indigné) ➙ vieux diantre. Diable ! C'est cher. Réagissez, que diable !
au figuré
Enfant vif, turbulent, insupportable.
Un pauvre diable : un homme malheureux, pauvre, pitoyable. Un bon diable : un brave homme. ➙ bougre.
Diable de (valeur d'adjectif) : bizarre, singulier ou mauvais. ➙ drôle. Un diable d'homme.
Petit chariot à deux roues basses qui sert à transporter des caisses, des objets lourds.
Ustensile de cuisson formé de deux poêlons en terre poreuse.

synonymes

diable nom masculin

diablotin, incube, diableteau (vieilli)

brouette, chariot

le Diable

[Religion chrétienne] le Démon, Belzébuth, l'ange déchu, le Malin, le prince des démons, des ténèbres, le Tentateur, Lucifer, Méphistophélès, Satan

pauvre diable

malheureux, misérable

envoyer au diable, à tous les diables

expédier, maudire, rabrouer, rembarrer (familier), rebuter (vieilli ou littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Rangez vos doigts de pied en éventail – un peu de discipline, que diable !Ouest-France, Gaëlle LE ROUX, 23/07/2020
Mais avant cette invention devenue indispensable, comment diable faisait-on ?Ça m'intéresse, 20/05/2018, « Comment étaient fabriqués les premiers glaçons ? »
Chaque témoignage que fait le fidèle devant l'assemblée met en scène l'action du diable.Études Tsiganes, 2012, Antony Artigas (Cairn.info)
Conformément aux représentations de la sorcellerie à l'époque, ce défaut, révélateur d'une ambition individuelle démesurée, offre au diable une porte d'entrée.Réforme, Humanisme, Renaissance, 2017, Astrée Ruciak (Cairn.info)
Les diables ne font pas les choses à demi.Léon Gozlan (1803-1866)
Bon à savoir, certaines agences proposent des packages avec diables, couvertures et sangles, ou amènent le véhicule à votre porte.Capital, 02/08/2021, « Ces start-up qui veulent en finir avec le stress du… »
Pourquoi diable aider les pumas à se multiplier et devenir plus résistants ?Géo, 25/01/2022, « Patagonie chilienne : la grande aventure des parcs nationaux »
Dans les années 1950, les chevaux tirant des diables pour le transport des grumes sont remplacés par des tracteurs semi-remorque.Ouest-France, 23/03/2021
En définitive, le seul intérêt de cette invention du diable, vendue de 4 800 à 6 200 euros, c'est qu'elle boostera la croissance.Capital, 05/03/2010, « Demain, les poupées gonflables feront du lèche-vitrines ! »
Dans ce diable de métier, il nous faut abriter le chaos.Revue de psychothérapie psychanalytique de groupe, 2007, Claude Ouzilou (Cairn.info)
Concrètement, l'inoculation psychologique s'apparente au débat contradictoire ou encore à la stratégie dite de l'avocat du diable.Humanisme, 2010, Patrice Lenormand (Cairn.info)
D'autre part, le masque est, à l'époque médiévale, l'une des caractéristiques du diable.XVIIe Siècle, 2019, Jean Schillinger (Cairn.info)
Selon l'expression consacrée, le diable se cache dans les détails.Ouest-France, 03/11/2018
C'est une question d'équilibre et j'estime qu'il est important de faire sortir le diable de sa boîte au cours du débat.Europarl
Et les oreilles : la musique rock, puissante en diable, fait tout tournoyer, entraînant le public dans une ronde autour de la scène.Ouest-France, 19/10/2016
L'édifice entier tombe au sol, dans un raffut de tous les diables.Ouest-France, Anne KIESEL, 10/07/2018
Au diable le programme, le magnétisme de la neige était le plus fort.Ouest-France, 11/02/2021
On raconte par exemple que le diable aurait voulu s'approprier les lieux, déclenchant pour cela un violent orage jusqu'à ce que la foudre fasse éclater la roche.Géo, 17/07/2018, « Vosges : en route pour la roche du diable »
D'abord parce que le diable ne s'explique ni ne se repent.Pouvoirs, 2009, Daniel Soulez Larivière (Cairn.info)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DIABLE » s. m.

Mauvais Ange, un de ces Esprits celestes qui ont été precipitez du Ciel pour avoir voulu s'égaler à Dieu. Le Diable est toûjours pris dans l'Ecriture pour l'ennemy de Dieu & de l'homme. JESUS-CHRIST fut tenté par le Diable dans le desert. Le Diable tente les Saints pour avoir des compagnons de sa misere. Le Diable tenta Eve sous la figure d'un serpent. Dieu donna pouvoir au Diable de tourmenter Job pour éprouver sa patience. JESUS-CHRIST chassoit les Diables des corps des possedez.
 
Le peuple se sert de ce mot en une infinité de phrases, & sur tout pour exaggerer les choses soit en bien, soit en mal. Il est vaillant en Diable. C'est un Diable incarné, un Robert le Diable. Il fait le Diable à quatre, pour dire, Il le faut tenir à quatre. C'est un Diable d'homme, un Diable en procés, pour dire, un grand chicaneur. Il l'a battu en Diable, en Diable & demi, comme tous les Diables. On dit d'un homme, que c'est un bon Diable, pour dire, un bon vivant ; un meschant Diable, pour dire, un homme dangereux ; un pauvre Diable, pour dire, un miserable ; sçavant en Diable, pour dire, fort scavant. On dit d'un mesdisant, qu'il dit le Diable d'un autre, pour dire, qu'il en dit tout le mal qu'on en peut dire.
 
DIABLE, se dit proverbialement en ces phrases. Le Diable n'est pas toûjours à la porte d'un pauvre homme, pour dire, que la mauvaise fortune donne quelquefois du relasche. Le Diable est aux vaches, pour dire, que tout est en trouble, en confusion. On dit par imprecation, Le Diable s'en pende, le Diable vous emporte. Il n'est pas si Diable qu'il est noir, pour dire, Il est meilleur qu'on ne pense. On dit, Tirer le Diable par la queuë, pour dire, Avoir de la peine à vivre. On dit, Il ne se faut pas donner au Diable pour faire cela, pour dire, qu'une chose est facile. Quand on ne peut venir à bout d'une chose, on dit que le Diable s'en mesle. Cela s'en est allé à tous les Diables, pour dire, On ne sçait ce que cela est devenu. Le Diable pourroit mourir, que je n'heriterois pas de ses cornes, pour dire, Personne ne me donne rien. On dit d'un meschant homme, d'un chicaneur qui trouble le repos des autres, que quand il dort, le Diable le berce. On dit qu'un homme fait comme le valet du Diable, quand il fait plus qu'on ne luy commande.
 
On dit aussi ironiquement à des hableurs, pour monstrer qu'on ne croit rien de ce qu'ils disent, Au Diable zot. Il y a apparence que cela vient d'une imprecation tronquée, & qu'on a voulu dire, Allez au Diable, au Diable, on a retranché le dernier & le premier mot, & on a mis un z pour éviter la cacophonie, car le mot de zot n'est point de la langue, desorte qu'il faut que ce soit une ortographe corrompuë.
 
On le dit aussi par exclamation & imprecation, A quoy Diable pensiez-vous de faire ce mariage ? A quel Diable en voulez-vous ? On dit d'un meschant homme, qu'il ne craint ni Dieu ni Diable.
Drôles d'expressions Être dans le coaltar Être dans le coaltar

La personne qui, mal réveillée, tente d’expliquer son état d’hébétude, emploie bien souvent des images aériennes et légères : je suis dans le...

Alain Rey 25/01/2022