déraciner

 

définitions

déraciner ​​​ verbe transitif

Arracher (ce qui tient au sol par des racines). L'orage a déraciné plusieurs arbres. —  au figuré Déraciner un vice, un abus.
Déraciner qqn, l'arracher de son pays, de son milieu. —  nom « Les Déracinés » (de Barrès).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je déracine

tu déracines

il déracine / elle déracine

nous déracinons

vous déracinez

ils déracinent / elles déracinent

imparfait

je déracinais

tu déracinais

il déracinait / elle déracinait

nous déracinions

vous déraciniez

ils déracinaient / elles déracinaient

passé simple

je déracinai

tu déracinas

il déracina / elle déracina

nous déracinâmes

vous déracinâtes

ils déracinèrent / elles déracinèrent

futur simple

je déracinerai

tu déracineras

il déracinera / elle déracinera

nous déracinerons

vous déracinerez

ils déracineront / elles déracineront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle travaille à déraciner l'attrait qui s'est formé pour lui dans le cœur de cette jeune princesse.Ernest Daudet (1837-1921)
Il était parvenu, à force de soin et de surveillance, à presque déraciner en elle un défaut malheureusement trop commun, la curiosité.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Si l'inégalité créée seulement par la loi est si difficile à déraciner, comment détruire celle qui semble, en outre, avoir ses fondements immuables dans la nature elle-même ?Alexis de Tocqueville (1805-1859)
C'est un abus que le jury de 1827 a eu le courage d'attaquer ; espérons qu'on finira par le déraciner complètement.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
La pointe de mes flèches ne me sert plus qu'à déraciner les plantes tenaces ; les lacs tranquilles me connaissent encore, mais les fleuves m'ont oublié.George Sand (1804-1876)
Ils auraient bien voulu pouvoir déraciner leurs maisons et les planter ailleurs ; malheureusement cela n'était pas possible.Théophile Gautier (1811-1872)
Cette conviction déplorable s'était tellement emparée de son esprit, qu'après l'abrogation de la loi qui l'avait fait naître, il fallut de bien longues années pour déraciner cette erreur.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Mais qui ne sait la difficulté de déraciner un abus ; surtout quand il est profitable à des particuliers riches et puissants ?Pierre Clément (1809-1870)
Je le voyais déraciner sans peine d'une main les hauts sapins et les vieux chênes, qui, depuis plusieurs siècles, avaient méprisé les vents et les tempêtes.François de Fénelon (1651-1715)
Selon ma manière de penser, ce serait pour moi un poison lent, que la fortune et la considération attachées à ma place ne pourraient déraciner.Joseph Bertrand (1822-1900)
Et plus le patient est soi-disant bien soigné, plus il a à lutter contre ces préjugés, qu'on parvient difficilement à déraciner même dans les milieux intelligents.Charles Burlureaux (1851-1927)
Le financement à 100 % peut même finir par déraciner ces réseaux et ces organisations de la société elle-même.Europarl
L'opération, commencée avec ordre, dégénère, en raison de la mauvaise humeur des hommes épuisés qui ont continuellement à se déraciner du point où ils se sont affalés, en houleuse cohue.Henri Barbusse (1873-1935)
Mais l'amour de la nationalité génoise était une plante trop vivace, et il fallait une autre force pour la déraciner (1798).Émile Vincens (1764-1850)
Plus d'un chasseur l'a vu déraciner à coups de cornes l'arbre sur lequel il avait cherché refuge.Jules Verne (1828-1905)
Il est bien difficile de déraciner une idée d'un cerveau troublé par les fumées du vin.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Celui-ci répondait aux coups redoublés du vilain par des ruades qui auraient pu déraciner un chêne.Voltaire (1694-1778)
Il appela deux voisins, on tira à six, comme pour déraciner un chêne, avec une corde neuve, qui ne cassa pas, cette fois.Émile Zola (1840-1902)
D'abord, vous avez besoin de grands ménagements pour rétablir votre santé profondément altérée, et pour déraciner les restes d'un mal dont vous devez craindre le retour.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Mais si ces vrais principes se vulgarisèrent rapidement, beaucoup d'erreurs, certaines craintes illusoires, furent moins faciles à déraciner.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DERACINER » v. act.

Arracher un arbre, une plante de terre. La violence des torrents est si forte, qu'elle deracine les arbres, & les entraisne. On ne peut entierement deraciner le chiendent, il repousse toûjours.
 
DERACINER, signifie aussi, Cerner, coupper tout autour. On tasche à deraciner les cors aux pieds, en cernant le calus qui est autour. Les arracheurs de dents decharnent la dent, la deracinent avant que de la tirer.
 
DERACINER, se dit figurément en choses morales, pour dire, Oster la source d'un abus, d'une heresie. On a de la peine à deraciner d'un esprit les opinions dont il est preoccupé, de deraciner les vices contractez par une longue habitude.
 
DERACINÉ, ÉE. part. pass.
Le mot du jour Ennui Ennui

Contrairement aux apparences, l’ennui prend deux sens, deux directions : un sens fort, dans la langue classique, et un sens atténué qui domine aujourd’hui.

Aurore Vincenti 30/04/2020