désavouer

 

définitions

désavouer ​​​ verbe transitif

Refuser de reconnaître pour sien. Il a désavoué ses premiers livres. ➙ renier.
Déclarer qu'on n'a pas autorisé (qqn) à agir comme il l'a fait. Son parti l'a désavoué.
Désapprouver. Désavouer qqn, sa conduite. ➙ blâmer, condamner, réprouver.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je désavoue

tu désavoues

il désavoue / elle désavoue

nous désavouons

vous désavouez

ils désavouent / elles désavouent

imparfait

je désavouais

tu désavouais

il désavouait / elle désavouait

nous désavouions

vous désavouiez

ils désavouaient / elles désavouaient

passé simple

je désavouai

tu désavouas

il désavoua / elle désavoua

nous désavouâmes

vous désavouâtes

ils désavouèrent / elles désavouèrent

futur simple

je désavouerai

tu désavoueras

il désavouera / elle désavouera

nous désavouerons

vous désavouerez

ils désavoueront / elles désavoueront

 

synonymes

désavouer verbe transitif

condamner, blâmer, désapprouver, réprouver

renier, nier

revenir sur, rétracter (littéraire)

se désavouer verbe pronominal

se dédire, se raviser, se rétracter, se renier

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si vous vous méprenez sur mes sentiments, je me réserve le droit de vous désavouer.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Je n'ai pas voulu désavouer les amis qui m'avaient portée, d'autant plus que j'avais et que j'ai encore la certitude qu'ils doivent échouer.George Sand (1804-1876)
J'étais obligée de désavouer tous mes hauts faits, et de raconter tout bonnement combien le moindre danger me trouvait faible et effrayée.Marie-Louise-Victoire de Donnissan La Rochejaquelein (1772-1857)
Les autres, heureux de désavouer de tels associés, perdirent, du moins pour longtemps, l'espérance, la volonté de devenir un ordre dans la république et de mettre la main au pouvoir.Émile Vincens (1764-1850)
Ce budget doit être régi par l’approche politique et les priorités que nous avons établies et ne doit en aucune façon les désavouer.Europarl
Laisse un monde insensible exprimer son dédain ; dois-je, pour lui plaire, désavouer la voix de la nature ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Je n'ai donc rien à désavouer, messieurs, je ne désavoue rien de ce que j'ai fait à l'égard de cette association, ni mon concours, ni ma dissidence.François Guizot (1787-1874)
Par excès d'enthousiasme politique, on est toujours enclin à des proclamations que l'on doit ensuite désavouer lorsqu'on s'aperçoit que le volet financier n'a pas été suffisamment pris en compte.Europarl
Au reste, rien n'est plus facile que de me désavouer et de n'être pas député.Alfred Assollant (1827-1886)
Ils n'osent s'en séparer, il n'osent la désavouer, et par cela seul ils se condamnent à la nullité.François Guizot (1787-1874)
Mais ici le mouvement n'était que l'effet d'une effervescence populaire, et on pouvait le désavouer s'il était trop précoce ou trop mal combiné.Adolphe Thiers (1797-1877)
A quoi bon dire à celui-ci que la condamnation de son livre était chose faite et que le seul parti prudent serait de le désavouer ?Émile Zola (1840-1902)
Là où n'existe plus le lien matrimonial, la paternité étant aussi mystérieuse que la maternité est évidente, le père est toujours plus enclin à désavouer l'enfant qu'à le reconnaître.Charles Turgeon (1855-1934)
Paris tout entier se leva pour réprimer cet outrage à sa représentation, et pour désavouer cette diplomatie en haillons qui jetait des cris sans les comprendre.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Le parti républicain était contraint de désavouer ses propres principes, parce qu'on les tournait contre lui.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Il fit plus : il trouva moyen de désavouer et d'altérer son discours pour ressaisir la popularité qui lui échappait.Alphonse Aulard (1849-1928)
Cette campagne tendait à mettre le ministère en demeure de désavouer le prince, ou, s'il s'y refusait, à l'accuser une fois de plus de courtisanerie.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Qu'il est indigne à moi de désavouer ainsi au fond de mon âme le rang où je suis placé et que je tiens de mon père !Claire de Duras (1777-1828)
Malgré sa franchise ordinaire, il ne savait comment sortir du mauvais pas où la démarche de son oncle, qu'il ne pouvait désavouer, l'avait engagé.Alfred Assollant (1827-1886)
Le ministre protesta que cet article n'était point son ouvrage, et consentit à le désavouer.Pierre Alexandre Fleury de Chaboulon (1779-1835)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DESAVOÜER » v. act.

Ne demeurer pas d'accord d'avoir dit ou fait quelque chose. Il a desavoué toutes les injures qu'on l'accusoit d'avoir dites.
 
DESAVOÜER, signifie aussi, Desapprouver une chose qu'on dit avoir été faite par l'ordre de quelqu'un. Quand un Procureur a encheri une terre au delà du pouvoir qu'on luy avoit donné, on le peut desavoüer. Il faut qu'un Procureur ait un pouvoir special, pour interjetter un appel, une inscription en faux, &c. autrement il peut être desavoüé.
 
DESAVOÜER, signifie encore, Ne reconnoistre pas pour sien. Le pere le desavouë, ne le reconnoist plus pour son fils depuis son ingratitude. Ce Prince le desavouë pour parent, pour domestique, pour vassal. On dit aussi au Palais, quand un vassal desavouë son Seigneur, que son fief tombe en commise, c'est à dire, qu'il est confisqué, qu'il perd son fief. Du Cange derive ce mot de deadvocare, qu'on a dit dans la basse Latinité en la même signification.
 
DESAVOÜÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Infirmière, infirmier Infirmière, infirmier

Il faut la fermeté et la solidité des infirmières et des infirmiers pour soutenir la fragilité des infirmes.

Aurore Vincenti 12/05/2020