Email catcher

renier

Définition

Définition de renier ​​​ verbe transitif

Déclarer faussement qu'on ne connaît pas ou qu'on ne reconnaît pas (qqn). Saint Pierre renia trois fois Jésus. Renier sa famille.
Renoncer à (ce qui inspire la fidélité). Renier sa foi. ➙ abjurer. Renier ses opinions ; sa signature. ➙ désavouer. Renier ses engagements, s'y dérober.

Conjugaison

Conjugaison du verbe renier

actif

indicatif
présent

je renie

tu renies

il renie / elle renie

nous renions

vous reniez

ils renient / elles renient

imparfait

je reniais

tu reniais

il reniait / elle reniait

nous reniions

vous reniiez

ils reniaient / elles reniaient

passé simple

je reniai

tu renias

il renia / elle renia

nous reniâmes

vous reniâtes

ils renièrent / elles renièrent

futur simple

je renierai

tu renieras

il reniera / elle reniera

nous renierons

vous renierez

ils renieront / elles renieront

Synonymes

Synonymes de renier verbe transitif

abandonner, abjurer, désavouer, déserter, mentir à, nier, rejeter, renoncer à, répudier, rétracter, [sans complément] apostasier (Religion), retourner sa veste

Exemples

Phrases avec le mot renier

Elle estime qu'un accord national doit être respecté et que les syndicats ne peuvent renier leur signature.Courrier hebdomadaire du CRISP, 1973, Kris Borms (Cairn.info)
Toutefois, aucun des deux ne veut renier ce par quoi ils sont passés.Ouest-France, Carole SAUVAGE, 12/04/2021
Droit chemin, on pourra se le demander, mais on ne reniera pas le fait d'être bien, là, sur un chemin de droite.Revue d'Histoire de la Shoah, 2011, Michael Shafir, Christophe Carreau (Cairn.info)
Mettre en échec la position commune, en étant conscients du coût politique de l'équilibre atteint, signifierait en fait la renier.Europarl
Dans ce vaste programme, que ne renierait pas l'anthropologie cognitive, l'altérité paraît sans substance.Les cahiers internationaux de psychologie sociale, 2006, Christine Bonardi (Cairn.info)
Quand une abominable intrigue vous arrache à mon amour, vous voulez paraître me renier volontairement.Émile Gaboriau (1832-1873)
Cette fois, il s'en émancipe un peu, sans le renier.Ouest-France, Marie LENGLET, 07/07/2021
Chaque membre de cette famille soudée lutte à sa façon contre l'adversité, pour s'intégrer sans renier pour autant ses racines.Ouest-France, 17/11/2014
Chaque partie a fait un effort pour rejoindre l'autre sans se renier.Pouvoirs, 2001, Olivier Dord (Cairn.info)
De plus, elle aide les gens à comprendre qu'aller de l'avant ne signifie pas renier le passé.Revue française de gestion, 2005, Nicole Giroux, Lissette Marroquin (Cairn.info)
Car renier ses engagements de campagne, ce n'est pas le meilleur moyen de rester fidèle à ses idées.Capital, 03/10/2014, « Le plus mauvais manager du monde »
Toutes les entreprises en phase de développement arrivent tôt ou tard à un moment charnière : il faut continuer à croître sans renier ses valeurs.Capital, 20/02/2017, « Entreprise : gérer la croissance en souplesse »
Mais sans renier le ton décalé qui a fait son succès.Capital, 20/04/2011, « Axe : une saga pub bien sentie »
Pour résister en cas de chute sans passer pour un traître à la nation, le premier réflexe est de ne pas se renier.Capital, 11/03/2020, « Les recettes pour devenir le bras droit de votre boss »
Effectivement, même sans renier mon passage à la maison de la poésie, le travail est bien différent.Ouest-France, 21/09/2021
Afin de conserver une commode en sapin et six chaises en merisier, ils renieront vingt ans de mariage.Léon Gozlan (1803-1866)
Est-ce que ce serait vous renier que de faire un film qui réponde aux demandes des producteurs ?Ouest-France, 13/03/2020
Dans une posture d'entre-deux, ils intègrent des éléments nouveaux dans leur histoire, mais sans renier leur valeurs d'origine.Gestion 2000, 2021, Jérémie Renouf (Cairn.info)
Se transformer sans se renier, voilà tout le défi du groupe familial.Ouest-France, Jean-Marie CUNIN, 20/08/2020
Le consul n'allait pas renier les principes si chers autrefois à l'amateur qu'il avait été.Stendhal (1783-1842)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de RENIER v. act.

Renoncer à Dieu, à sa Foy, à sa Religion. JESUS-CHRIST advertit St. Pierre qu'il le renieroit trois fois, avant que le coq chantast. Tous les Martyrs ont bravé les Tyrans qui les vouloient obliger à renier leur Foy. Les joüeurs sont sujets à renier le nom de Dieu, à renier Chresme & Baptesme. Ce Moine est un apostat qui a renié, qui a jetté le froc aux orties.
 
RENIER, signifie aussi, Desavouër, ne vouloir pas reconnoistre. Ce pere a renié son fils, à cause de ses friponneries. Cette mere renie sa fille à cause qu'elle est mal-vivante, elle l'a desavoüée. Les transfuges qui renient leur patrie meritent la corde, quand on les prend les armes à la main. Un chicaneur renie sa dette le plus long-temps qu'il luy est possible.
 
RENIÉ, ÉE. part. pass. & adj. On dit aussi un Moine renié.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Style et écriture Trois secrets d’écriture de Michel Bussi Trois secrets d’écriture de Michel Bussi

Michel Bussi, « le maître du suspense », est l’un des auteurs préférés des Français. Depuis Nymphéas noirs, il enchaîne les best-sellers. Sa...

30/03/2022